•  

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

     

    L'Immaculée Conception par le Gréco

     

     

     

    Provenant de l'église San Roman de Tolède, cette œuvre admirable, datable entre 1580 et 1595.

     

    Saint Jean, représenté comme un jeune espagnol du XVIIIe siècle, contemple la vision de Marie dans son immaculée Conception.

     

    Ce thème est l'un de ceux qu'ont préféré les peintres espagnols du siècle d'or (Mutillo, Zurbaran), qui ont aimé représenter Marie dans son adolescence, entourée des symboles des litanies de la Vierge (dites de Lorette), ainsi que des autres symboles de la Vierge.

     

    Portée par des chérubins, Marie apparaît dans le ciel, protégée par la colombe du Saint Esprit et environnée d'une myriade d'anges, dont les deux premiers jouent du luth et de la harpe.

     

    Par la beauté de la composition et des couleurs (la gamme des bleus et des gris est extraordinaire, rehaussée par deux tâches de rose vif et le rose très pâle des fleurs en bas à droite), c'est l'un des chefs-d'œuvre du Gréco, bien qu'elle soit moins connue que l'annonciation.

     

    Marie-Gabrielle Leblanc

     


    1 commentaire
  •  

     

     

     

     

    Regard sur l'art...

     

    William Strang

     

    Autoportrait

     

    William Strang est né à Dumbarton (Ecosses), il meurt le 12 avril à Bournemouth, c'est un peintre, graveur et écrivain écossai...

     

     

    Regard sur l'art...

     

    Adoration

     

    (Etrange que les féministes n'aient pas demandé le retrait de ce tableau ?)

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Au restaurant

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Femme au chapeau rouge

     

     

     

    Regard sur l'art...

    La tentation

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Le buffet

     

     

     

    Regard sur l'art...

    La rencontre

     

     

    (texte et images wikipédia)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    17 commentaires
  •  

     

     

     

     « Quos vult perdere Jupiter, dementat »!

     

    (Ceux que Jupiter veut perdre, il les rend fou).

     

     

     

    Les siècles ont passés, mais rien n'a changé, les auteurs antiques et d'autres plus près de nous, pourtant nous avaient averti !

     

     

     

     

    DE Rome à nos jours...

     

    Comme nous le rappelle Tite Live :
    « 
    La servitude coûte plus cher que la guerre ».

     

    Et aussi :

     

    « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. » (c'est-à-dire nous)

     

     

     

    DE Rome à nos jours...

    Et Sénèque affirme :

     

    « Il n’est pas de vice qui ne trouve de défenseur. »

     

    Nous le voyons tous les jours, le vice à encore de beaux jours devant lui !

     

     

     

     

    DE Rome à nos jours...


    « 
    Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus, au-dessus d’eux l’autorité de personne, alors c’est là, en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie. »

     

    Platon l'avait donc déjà constaté, et nous le constatons tous les jours dans les faits divers, le laxisme est pernicieux pour l'homme...

     

     

     

    DE Rome à nos jours...

     

     

    Pour avoir la paix sociale, les gouvernants plient et reculent au lieu de faire ce qui serait bien pour le pays c'est ce que nous explique Bismarck !
    « 
    Quand on veut acheter ses adversaires avec des concessions, on n’est jamais assez riche. »

     

     

     

     

    DE Rome à nos jours...

     

    Aldous Huxley, quand à lui nous annonce que nous sommes déjà en esclavage, nous vivons dans une dictature qui ne dit pas son nom :

     

    « La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude. » (Nous y sommes !)

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

     

    L'espèce la plus menacée...

     

    Prométhée enchaîné

     

    Pierre Paul Rubens

     

     

     

     

    La civilisation occidentale s'est, au long des siècles, construite sur le respect inconditionnelle de la personne humaine. Depuis que le respect de la personne humaine est devenu relatif, à la suite de vote démocratique qui ont renié la sagesse des Anciens (Hippocrate 400 ans av. J.C), la civilisation occidentale se déconstruit à vue d'œil. [...]

     

    Depuis qu'il a souverainement décidé d'être son propre créateur, en abandonnant ses quartiers de noblesse divine, et de définir lui-même à quelle condition « il est », l'homme est devenu l'espèce la plus menacée de la création. Depuis que la modernité a inventé la tyrannie du bonheur pour tous (cette idée neuve en Europe), dans un paradis terrestre contemporain qui ressemble à un parc d'attraction perpétuellement démodé, elle a créé l'enfer pour tous. L'homme étant devenu la variable d'ajustement d'une civilisation qui n'a plus de nom, l'homme n'est plus dans l'homme, le politique n'est plus dans le politique et Rome n'est plus dans Rome. […]

     

    Le monde occidental a accepter de n'avoir plus ni origine (avortement systématique de l'enfant dépourvu de projet parental), ni fin (euthanasie pour mettre un terme à une vie illimitée), ni sens (indifférenciation sexuelle). […]

     

    L'état de droit n'a plus rien à voir avec ce qui est juste, c'est le triomphe du droit et la défaite de la justice. L'homme est en miettes mais chaque miette vaut de l'or. Le ventre des femmes est un nouvel Eldorado. […]

     

    Le marché de la technoscience touche les dividendes de génocides permanents. […]

     

    Nous avons fait allégeance sur le plan culturel à des dominants qui définissent notre périmètre d'évolution et nous chargent même de faire avance certains de leurs projets. Comme le poisson rouge dans son bocal, nous sommes en liberté surveillée, associée à une soumission à nos adversaires auxquels nous finissons par nous habituer. […]

     

    Or, nous ne pouvons plus nous payer le luxe de cette liberté surveillée. Nous sommes dos au mur sur le plan spirituel, politique et démographique. L'enjeu est de s'opposer à cette destruction programmée du réel. Pour cela il est indispensable et urgent de poser à la fois des gestes et des paroles. […]

     

    Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune

     

     

     

    Comme Prométhée, si nous ne réagissons pas, nous risquons d'être dévorés par ceux qui nous gouvernent (très mal d'ailleurs) et par les aigles de la mondialisation...

     

    Liviaaugustae

     


    22 commentaires
  •  

     

     

    Mangeaons des pommes...

     

    (image internet)

     

     

     

    J'ai découvert, au cours d'une lecture cet article sur les pommes, il m'a donné envie de croquer des pommes.

     

    J'avoue que je n'ai pas réalisé la potion magique ni les chips avec la pelure, mais j'ai eu beaucoup de plaisir à manger des pommes.

     

    Et puis, si grâce aux pommes on peut éviter, les visites chez le médecin « dixit cet article », cela vaut le coup : mangerons des pommes !

     

    Au vu de tous les bienfaits que vous allez découvrir ci-dessous, qu'attendons-nous pour consommer des pommes matin, midi et soir, au lieu d'aller chez le médecin ?

     

    Liviaaugustae

     

     

     

    « Une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours »?

     

    Rien de plus vrai lorsqu’on prend la peine de détailler tous les bienfaits de ce super-fruit. Délicieuse cuite ou crue, faites de la pomme l’alliée de votre santé.

     

    Considérée comme l’un des 10 meilleurs aliments au monde, régulièrement étudiée par les chercheurs, la pomme ne cesse d'étoffer la liste de ses bienfaits. Elle est reconnue efficace pour: 

     

    • Donner de l’énergie: très riche en vitamines, notamment C, A et B mais également gorgée de minéraux et oligoéléments (calcium, magnésium, potassium, fer, sélénium, zinc...), la pomme est à la fois énergétique et protecteur cellulaire. Elle apporte également une bonne hydratation (elle contient près de 90% d'eau), elle aussi indispensable au bon fonctionnement de l’organisme.  

    •  Réguler le transit, aider la digestion: riche en fibres insolubles et solubles (en moyenne 2g/100g), la pomme est l’alliée du bon fonctionnement intestinal. Les premières aident à lutter contre la constipation, les secondes contre la diarrhée. Un équilibre parfait donc qui, de plus, stimule les fonctions immunitaires des bonnes bactéries du côlon

      - Combattre le cholestérol, le diabète et le surpoids: la particularité de la pomme est sa haute teneur en pectine, une fibre soluble non agressive qui forme un gel visqueux absorbant ainsi une partie des graisses pour les éliminer et donc modérer leur assimilation. En ralentissant l’absorption des glucides, ces mêmes fibres permettent aussi de freiner la hausse de la glycémie. Au final, moins de cholestérol, moins de diabète et moins de poids... d’autant que ces fibres, amenant vite à satiété, ont un remarquable effet coupe-faim pour seulement 50kcal/100g. Globalement, la pomme est donc un sérieux protecteur des maladies cardiovasculaires.

     

    • Prévenir certains cancers: la pomme est un véritable concentré d’antioxydants (vitamines, polyphénols, flavonoïdes dont notamment la quercitine) dont les composés, associés entres eux, ont la faculté de diminuer le risque de cancer, notamment du foie et du côlon.

     

    - Lutter contre le vieillissement: sa richesse en antioxydants et surtout en polyphénols en fait aussi un soin anti-âge de choix en luttant contre les radicaux libres qui accélèrent le vieillissement cellulaire, y compris cutané.

     

    - Protéger les dents: croquer une pomme implique de mastiquer. Ce qui permet de stimuler la production de salive qui fait naturellement défaut en prenant de l’âge et fait le lit des caries si fréquentes chez les seniors. La mastication offre aussi un massage bénéfique aux gencives, protégeant des maladies parodontales
    e, mieux vaut la préférer bio, d’une couleur bien intense, jongler avec les variétés et la déguster:

     

    crue ou cuite: c’est dans sa version crue que la pomme regorge de bienfaits. Mais elle aussi excellente enfournée telle quelle 20 à 40 min et consommée sans ajouts. Et associée à des graisses animales (le fameux boudin aux pommes!), elle a le pouvoir d’en contrebalancer les méfaits.

     

    avec la peau: c’est là que se concentrent les bons nutriments de la pomme. À déguster donc idéalement sans la peler (mais bien lavée). Ou bien utiliser  les épluchure (toujours bien lavées) pour en faire des chips (saupoudrées de cannelle et passées au four) ou encore, après les avoir laissé sécher, une infusion (250g de pelures infusées 10min dans 1/2 L d’eau frémissante).

     

    - en compote ou en jus: l’indice glycémique d’un fruit est toujours moins élevé lorsqu’il est consommé frais et entier. Mais, à condition qu’elle soit sans sucres ajoutés, la compote de pomme est un excellent dessert. Et le jus de pomme, un peu plus calorique que le jus d’orange (70Kcal et 17,3g de sucres/15cl contre 63 et 15,7), l’est bien moins qu’un jus de raisin (102Kcal, 25,5g de sucres) !

     

    • en vinaigre: à raison d’une à trois c. à soupe par jour, le vinaigre de cidre, issu de la fermentation des pommes, est prôné par le Dr Jarvis, médecin américain, pour lutter contre les problèmes de digestion, de cholestérol, de poids. À utiliser en salade ou encore en gargarisme (1 c. à café avec du citron et du miel) contre le mal de gorge et même en lotion apaisante après des piqûres de moustique ou des coups de soleil. 

     


    16 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires