• A notre santé...

     

     

     

     

     

    La France est un des plus grand producteur de vin du monde, (je parle de très bons vins, pas du père Julien, pas plus que du vin californien), et je pense que tout le monde chez nous, sauf avis médical contraire, aime boire un verre de bon vin de temps à autre !

     

    Cependant si un verre ou deux de vin est bon pour la santé comme on nous l'explique ci-dessous, il ne faut pas se laisser aller à boire toute la bouteille !

     

    Liviaaugustae

     

     

    A notre santé...

    Vin rouge ? Vin blanc ?

     

    (image internet)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quelques judicieux conseils pour mieux connaître et mieux apprécier le vin sans se rendre malade !

     

     

     

    Même si le vin était pour Pasteur "le breuvage le plus sain et le plus hygiénique qui soit", il reste un alcool. Sauf avis médical – nous ne sommes pas tous égaux vis-à-vis de l’alcool –, un verre de vin par jour pour les femmes et deux pour les hommes ne nuit pas à la santé. Mais au-delà, prudence. D’un point de vue cardiovasculaire, dépasser trois verres d’alcool/j augmente de 50% le risque d’hypertension et plus de six verres par jour multiplie par près de deux le risque de mort subite! Il est aussi clairement démontré qu’un excès de consommation favorise le développement des cancers de la bouche, du larynx, de l’œsophage, du foie et du sein...

     

     

     

     

     

     

     

    C’est aux polyphénols, molécules anti-oxydantes, que le vin doit sa réputation. Et plus précisément au resvératrol, dix fois plus présent dans le vin rouge que dans le vin blanc, le rosé se situant entre les deux. Une particularité due à la fermentation de la peau du raisin, là où se concentre le resvératrol dont la teneur dépend aussi de la qualité des raisins (traités ou non aux pesticides) et des cépages, le plus riche d’entre eux étant le pinot noir du bourgogne.
    En termes de conséquences sur la santé, tous les vins ne se valent donc pas. Et attention à ceux abritant trop de sulfites: ces conservateurs peuvent déclencher chez certains des manifestations allergisantes (migraine, rhinite, démangeaisons...). Depuis 2005, la présence de plus de 10mg/litre de sulfites est signalée par la mention "contient des sulfites".

     

     

     

    Même si la concentration de resvératrol est moins importante dans le jus de raisin ou de canneberge que dans le vin rouge, ces jus en contiennent aussi. Et il existe des compléments alimentaires à base de ce polyphénol particulier. De plus, d’autres polyphénols bénéfiques, également présents dans le vin, se trouvent aussi dans le chocolat noir, la grenade, les noix, les raisins secs, la rhubarbe...

     

     

     

    Le resvératrol aurait une action sur la maladie d’Alzheimer en ralentissant la disparition progressive des neurones et aussi une action préventive sur le cancer en activant le mécanisme naturel de réparation des cellules altérées et en limitant la croissance des cellules cancéreuses. Mais attention, à condition que la consommation de vin de qualité soit modérée et associée à une alimentation saine, de type méditerranéenne. C’est dans ce même contexte qu’il a effectivement un effet protecteur sur le risque cardiovasculaire, non pas sur le muscle cardiaque lui-même, mais en augmentant le taux de bon cholestérol et en limitant la formation de caillots dans les artères.  

     

     

     

     

     

    Le vin, c’est de l’alcool! Et il y en a autant dans un verre de vin à 12° que dans un demi de bière à 5° ou un 3cl de whisky à 40°. Si ce dernier apporte environ 350 kcal, un verre de vin de 100ml qui en apporte quand même 80 à 100 kcal pèse donc forcément sur la balance. D’autant que l’alcool stimule la faim chez les personnes non dépendantes. Ce qui n'est pas le cas chez les malades souffrant d’éthylisme. Leur indice de masse corporelle souvent bas est la conséquence sur l’organisme d’une consommation excessive entraînant entre autres, fonte musculaire, malabsorption des vitamines et oligo-éléments...

     

     

     

    Nous voilà donc averti, et dixit le proverbe :

     

    « Un homme averti en vaut deux » !

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Avril à 00:58

    Un billet très intéressant Livia. C'est certain un petit verre de temps en temps ne peut pas faire de mal, et perso je suis plutôt blanc, mais le rouge se savoure également.. par contre pas de la piquette !

    Bises et bonne nuit.

      • Mardi 18 Avril à 11:31

        Bonjour Zaza,

        Comme toi, j'aime bien un verre de bon vin de temps à autre, quand les enfants sont là et que nous fêtons quelque chose, et je trouve très agréable, et suis moi aussi plutôt vin blanc, mais ne dédaigne pas un bon vin rouge avec la viande.

        Bises et belle journée

    2
    Mardi 18 Avril à 07:09
    Cigalette 106

    Bonjour je ne bois jamais de vin ni d'alcool je ne le supporte plus, bonne journée

      • Mardi 18 Avril à 11:33

        Bonjour Cigalette,

        Si tu ne supporte plus l'alcool, il ne faut plus en boire c'est en effet plus raisonnable!

        Bonne journée

    3
    gazou
    Mardi 18 Avril à 07:58

    Voilà de bons conseils  ! Bonne journée Livia !

      • Mardi 18 Avril à 11:35

        Bonjour gazou,

        Ce sont en effet, de très bons conseils que nous avons intérêt à mettre en pratique.

        Bonne journée à toi aussi

    4
    Mardi 18 Avril à 09:42

    Merci pour toutes ces informations.

    Depuis l'accident de mon mari nous ne buvons plus de vin, ni autres, interdiction formelle, pas bon ménage avec les médicaments. J'aime bien un bon verre de vin pendant le repas quand les enfants viennent ou de la famille.

    Bonne journée, bien fraîche ici ce matin

    Bisous bisous

      • Mardi 18 Avril à 11:38

        Bonjour lili,

        Comme toi, je bois rarement, pour les fêtes quand je suis avec les enfants ou avec des amis, de temps à autre, quand mon mari était vivant, nous ne buvions pas non plus il avait aussi beaucoup de médicaments à prendre  et je n'éprouve pas le besoin de boire seule tous les jours à chaque repas.

        Bonne journée, ensoleillée et agréable ici

        Bisous bisous

    5
    Mardi 18 Avril à 21:39
    erato:

    Un billet très intéressant.

    Comme pour beaucoup de choses la modération est la seule façon d'apprécier au mieux ce que l'on déguste .

    Belle soirée, bises Livia

      • Mercredi 19 Avril à 00:06

        Bonsoir erato,

        Je crois que la modération ne s'impose pas seulement pour les aliments et pour la boisson, mais pour tout ce que l'on fait !

        Bises et belle soirée à toi aussi

    6
    Vendredi 21 Avril à 21:27

    Je bois rarement du vin et quand je le fais c'est du blanc ou du rosé. Bisous

      • Vendredi 21 Avril à 21:58

        Bonsoir Brigitte,

        Je n'en bois pas très souvent, mais comme toi j'aime beaucoup le blanc et le rosée.

        Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :