•  

     

    Les cinq sens « fenêtres de l'Âme » qui nous permettent de découvrir le monde » !

     

     

     

    Au cours de l'été, semaine après semaine, une de mes revues nous a fait découvrir « Les cinq sens ».

     

    C'était des articles passionnant par lesquels j'ai découvert ces cinq sens que je pensais connaître...

     

    Je en vous offre des petits morceaux !

     

    D'abord la vue, à laquelle nous tenons tant et qui nous permet d'admirer toutes les beautés de l'univers mais surtout, toutes celles qui sont au plus près de nous !

     

    Liviaaugustae

     

     

    Les sens...

    (image internet)

     

     

     

    La vue.

     

    Les cinq sens, ces « fenêtres de l'Âme », peuvent nous mener plus haut, plus loin, plus profond, si on se laisse guider par le Maître de maison, « Dieu », il s'y connaît en portes et fenêtres puisqu'il était charpentier, lors de son passage sur terre...

     

    A première vue, il semble que le regard s'attarde à l'apparence des choses, qu'il folâtre.

     

    De nombreuses disputes commencent souvent par ces mots : « Décidément tu ne vois rien ! ».

     

    Ne parle-ton pas aussi : de regards tristes, angoissées ou joyeux, hostiles, indifférents, accueillants, vides, neutres ou pénétrants ?

     

    Un échange de regard, même bref, en dit plus long qu'une parole ou un geste. Et peut mener à l'accolade comme à l'algarade.

     

    Prenons de la hauteur. Après cinq minutes de bateau, à partir du petit port de Lilia (Finistère nord), on aborde l'île Vierge et l'on grimpe les 360 marches de l'escalier en colimaçon qui mènent au sommet du phare, 83 mètres de haut, tapissé de 12 500 carreaux d'opaline, il projette sa lumière à 52 kilomètre à la ronde, on jouit d'une vue à 360° à couper le souffle.

     

    Le gardien nous confirme : « Quand on regagne la terre après quinze jours au phare, on ne voit plus les choses de la même façon, on en a plein les yeux, la vue est exacerbée, le regard reste émerveillé. Jamais, je n'ai vu le même océan avec la même lumière. Le Créateur est un immense artiste ! »

     

     

    Les sens...

    (image internet)

     

    L'ouïe

     

     

     

    "Les écouteurs qui colonisent nos oreilles, au bureau, à la maison, dans la rue les transports en commun, enfin partout, ont rétrécie le monde!

     

    Car il est possible d'entendre sans écouter, mais « pas d'écoute véritable sans silence », non pas l'absence de bruit externe, mais l'attention, la présence à celui qui vous parle, que nous voulons rencontrer. Pour parler d'une mauvaise relation entre deux personnes, ne dit-on pas :'qu'elles ne s'entendent pas ? Le manque d'écoute est le mal du siècle, l'homme d'aujourd'hui, ne croyant plus en Dieu, c'est en lui-même qu'il n'a plus la foi. Ecouter l'autre nécessite un décentrement de soi

     

    L'ennemi de nos oreilles, ce n'est pas le bruit, mais la cacophonie. Celle qui envahit lez espaces urbains. Entre le marteau piqueur et le volume de la circulation, les klaxons et les téléphones portables, nous vivons dans un brouhaha permanent qui brouille nos perceptions, fragilise notre résistance aux prédateurs (la musique omniprésent dans tous les magasins, c'est pour que le clients ne pense pas par lui-même et achète ce dont il n'a pas besoin...)car elle obstrue notre capacité d'écoute […]

     

    A demain pour la suite...

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    Le rire...

     

    Un husky très souriant...

     

    (Image internet)

     

     

     

    « Rire est le propre de l'homme » écrivait Rabelais, savons-nous ce qu'est exactement le rire, et ce qu'il nous apporte, outre le fait de « mourir de rire » ?

     

    J'ai lu cet été dans une de mes revues, des conseils pour bien rire et à bon escient :

     

    Il paraît que rire aide à mieux respirer :

     

    Lorsque nous rions, notre corps entier bouge. Ce sont ces mouvements qui nous aident à mieux respirer (cependant le rire provoque les mêmes gestes que les pleurs) Alors devons-nous aussi pleurer autant que rire ? Cela fait travailler le diaphragme, le larynx et l'ensemble des voies respiratoires, comme un amplificateur de la respiration.

     

     

     

    Les esprits chagrins ont prétendu que le rire occasionnait des brûlures d'estomac, rien que çà ! Et bien ce n'est pas vrai, bien au contraire :

     

    Une bonne tranche de rire libère un cocktail d'hormones. Dont les endorphines, qui procurent notamment l'effet d'euphories et d'apaisement que l'on éprouve après un fou rire. Cette hormone a également des vertus antidouleurs. (à vérifier) !

     

     

     

    Il paraît aussi que l'absence de rire dévoile des troubles émotionnels :

     

    En général le rire est connecté beaucoup d'émotions. La  « rigologue » (il paraît que c'est une spécialité) intervient, grâce à des exercices de méditations, des jeux afin de redonner le sourire, voire le rire aux personnes qui n'y arrivent pas ! IL est vrai que les gens coincés ne rient pas souvent, nous l'avons tous peu ou prou remarqué, étant donné que je ris beaucoup, je n'ai donc pas de troubles émotionnels, me voilà rassurer !

     

     

     

    Rire spontanément ou se forcer à rire, c'est pareil, nous affirme un médecin indien qui a mit en place le « yoga du rire »

     

    Car le corps humain ne fait pas la différence entre le rire spontané et le rire forcé, nous affirme le Dr Madan Kataria, et durant les cours de yoga, les personnes se forcent à rire, qui se transforme finalement en rire spontané communicatif qui libère les hormones apaisantes qui permet de se relaxer. J'aimerai beaucoup pratiquer ce « yoga du rire », tout le monde doit ressortir l'air béat ! C'est sûrement très chouette !

     

     

     

    Et là, çà m'intéresse beaucoup, car il paraît que l'on peut maigrir rien qu'en riant! C'est bien mieux qu'un régime !

     

    La méthode est testée et approuvée par «  Corinne Cosseron ». Qui est-elle ? Je n'en ai aucune idée. Son idée est de passer par le plaisir pour maigrir. Il suffit juste de trouver en plus, une activité qui plaît (le sport est recommandée par la faculté), et quand on l'a trouvé, hop ! on se met automatiquement à adopter un meilleur mode de vie. Rien de plus facile nous dit cette Dame... Là, je demande à voir !

     

     

     

    Alors qu'attendons-nous pour rire ? Malgré les vicissitudes de la vie...

     

    • les impôts qui pleuvent en ce moment ? Rions !

     

    • les cyclones qui détruisent tout sur leur passage, rions !

    • Rions à nous démonter les grands zygomatiques, et la vie sera belle !

      Liviaaugustae

     


    28 commentaires
  •  

     

     

     

     

    L'année dernière, nous vous avions invité au « Mariage », cette année nous allons voyager, pour les enfants malades, afin de procurer à un enfant, peut-être son dernier rêve !

     

     

    Invitation au voyage...

     

     

    Recueil composé de 118 récits, poèmes, nouvelles et images, conçus par 113 auteurs et illustrateurs (dessinateurs, peintres, photographes) dont le plus jeune a 7 ans, réunis autour d’un même thème, un même projet.

     

    Ce singulier « Voyage », un Voyage pluriel, nous emporte à travers leur imaginaire, leurs rêves.
    Nous rêvons… mais notre rêve ne sera pas inutile.

     

    Les droits d’auteurs et bénéfices réalisés grâce à nos ventes sont entièrement reversés à l’association Rêves »

     

    C'est un petit recueil, fait avec de la bonne volonté, plein d'oubli de soi et bourré de talents...

     

    Il vous est offert pour la modique somme de 19,60€ (6,32€ reviennent à l'association Rêves)

     

    Vous pourrez le commander directement sur le lien ci-dessous :

     

    https://www.thebookedition.com/fr

     

    Liviaaugustae

     

     

     


    10 commentaires
  •  

     

     

    J'ai écrit ce texte, pour le jeu Café/thé N° 83 de Brigitte en m'inspirant de sa jolie photo et aussi des promenades que nous avons faites en famille.

     

    Je remercie Brigitte, http://www.unebonnenouvelleparjour.com/ qui donne aux poètes amateurs l'occasion d'écrire....

     

    Liviaaugusate

     

     

    Automne en demi-teinte...

    La photo de Brigitte

     

     

     

     

     

    Brumes sur le lac...

     

    Sur les bords du lac, règne un silence végétal, silence plein de rumeurs : frémissement de feuilles balancées par le vent, crissement des insectes, bruissement d'aile soudain d'un oiseau qui s'envole...

     

    Le ciel gris pâle ne peut se mirer dans les eaux du lac qui se cache, s'emmitoufle dans un manteau de brume cotonneuse, un poisson parfois vient en surface gober une mouche et le miroir éclate en ronds mouvants... quelques gouttes d'eau éparses font jaillir dans les bois des notes cristallines.

     

    La nature d'automne respire doucement baigné de lumière dorée !

     

    Automne 2016

     

     


    17 commentaires
  •  



     

    Les vacances sont finies depuis un long moment déjà, je me suis attardée auprès de mes enfants, pour les aider pour la rentrée des classes, aller chercher les deux petits à midi et leur éviter la cantine, (leur bête noire) ainsi que la garderie le soir, les parents travaillant tous deux jusqu'à 18h.

     

    Le temps n'était pas vraiment au rendez-vous, le ciel certains jours était chagrin et les températures fraîches, mais comme nous avions le soleil dans le cœur, nous avons malgré tout, passé de très bonnes vacances !

     

    Me voilà de retour, ravie de vous retrouver, lire vos écrits et admirer vos photos...

     

     

    Les vacances sont finies...

    Photo prise à Meneham

     

    Août 2017

     



     



     

    J'ai retrouver durant ces vacances, la mer bretonne à défaut de la mer des caraïbes, car je ne peux vivre loin d'elle, qu'elle soit bretonne ou pas !

     

    C'est un spectacle merveilleux, toujours recommencé et pourtant jamais pareil.

     

    Elle change souvent de parure :  elle porte une toilette d'émeraude quand le soleil est voilé, mais lorsqu'il resplendit elle s'habille en bleu turquoise lamé argent, sous les nuages elle porte sa robe de deuil gris foncé aux reflets vert...

     

    Elle roule à l'infini ses vagues qui s'enroulent les unes aux autres et viennent en murmurant s'étaler en vaguelettes brodées d'une petite écume blanche.

     

    En colère, elle gronde, tape et s'écrase sur les rochers, envahit la plage, lui enlève le sable, reprenant ainsi son dû, et dans ces moments-là, il faut rester au loin !

     

    Liviaaugustae

     

     


    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique