• Cyclones...

     

     

     

     

    Ils se sont mis à deux pour araser la Guadeloupe et ses îles... Deux cyclones énormes avec des vents non moins énormes.

     

    Faisant appel à mes souvenirs passés, car j'ai vécu 3 cyclones, dont celui de 1966 qui fut très violent, mais heureusement pas trop long, (les vents ont commencé à souffler vers 11 heures du matin et ont continué jusqu'à 19h), j'ai essayer d'en reconstituer la violence ainsi que la peur qu'ils suscitent chez les hommes qui se trouvent pris dans leurs tourbillons, que je vous offre ici, avec quelques images envoyées par mon ami le Scrutateur.

     

     

    Cyclones...

    Cyclone Maria

     

     

    Cyclones...

    La maison a eut beaucoup de chance que ce poteau électrique ne soit pas tombé sur son toit, mais ils n'ont sûrement pas d'électricité !

     

     

    Cyclones...

    Cet arbre arraché par le vent est tombé sur le toit des maisons...

     

     

     

     

    La nature est fâchée !

     

    Et les vents déchaînés, poussent et bousculent dans le ciel.

     

    De lourds et charbonneux nuages,

     

    Qui déversent des trombes d'eau.

     

    Des rafales de vents tout droit sorties de l'enfer

     

    Se ruent à l'assaut des maisons 

     

    Qu'elles empoignent, les secouent, les ébranlent

     

    Et emportent les toitures.

     

    Ils déciment les grands arbres

     

    Et font danser de diaboliques farandoles

     

    Aux lourdes palmes des cocotiers.

     

    Les filaos, ploient et ondoient

     

    S'affolent et gémissent sous les doigts du vent.

     

    Les fragiles et gracieux bananiers épuisés,

     

    Se sont tous couchés.

     

    Et le vent furieux n'a plus de prise sur eux.

     

    La rivière grossie,

     

    Roulent des eaux jaunâtres

     

    Comme un abcès crevé.

     

    Elle traîne des détritus arraché çà et là,

     

    Elle enjambe le pont et fait trembler ses arches

     

    Sous ses coups sans cesse répétés.

     

    L'Océan en fureur déferle sur les côtes en vagues écumantes.

     

    Brise les bateaux contre les appontements.

     

    Emporte pêle-mêle les arbres et les cases

     

    Qui se balancent un instant sur les crêtes des vagues

     

    Pour finalement disparaître dans d'insondables abîmes

     

    La montagne est blessée sous le choc des vents,

     

    Et de ses flancs meurtris

     

    Descend une lente procession d'arbres arrachés.

     

    En ricanant, le vent et la pluie, étroitement mêlés.

     

    Ivres de folie et de destructions,

     

    Poussent jusqu'à l'effondrement

     

    Tous ces géants morts les racines en l'air.

     

    Et les hommes dans ce grand déferlement se sentent tout petits.

     

    Et tous, retrouvant un lambeaux de prière au fond de leur mémoire,

     

    Prie Dieu à genoux

     

    Pour que cesse le carnage !

     

    Liviaaugustae

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Septembre à 01:39
    Bonsoir Livia
    Quelles catastrophes ! La Nature de temps en temps rappelle à l'homme pourtant intelligent mais qui parfois utilise mal ses dons, oui la Nature rappelle sa force et donne des leçons !
    Quels mérites pour tous ces pauvres gens et j'ai prié pour eux. Courageux sauveteurs professionnels et bénévoles ! J'ai pensé aux personnes que je connaissais originaires de cette région.
    Ensuite séisme au Mexique !
    Que de drames et coup sur coup sur cette région du globe.
    De tout cœur avec toi.
    Gros bisou.
    Nicole75
      • Mardi 26 Septembre à 11:10

        Bonjour Nicole,

        En effet, c'est une grande catastrophe surtout pour l'île de Saint-Martin qui a été nettoyée littéralement, j'ai une amie qui y habitait, elle a tout perdu, il ne lui reste rien! Elle est aller habiter à la Martinique chez une de ces filles qui y réside, elle était en larmes au téléphone. C'est très triste, bien que ce ne soit que du matériel il en faut un peu car cela nous aide à vivre. Espérons que c'est fini, mais la saison cyclonique se terminera que fin décembre!

        Gros bisous et merci pour tes prières.

    2
    Mardi 26 Septembre à 04:47
    Cigalette 106

    La nature est en colère elle en a assez de la violence, de la pollution et des hommes qui détruisent tout sur leur passage, qui croient que tout est à eux, bon ne journée

      • Mardi 26 Septembre à 11:11

        Bonjour Cigalette,

        En effet, nous maltraitons la nature et elle nous le rend au centuple!

        Bonne journée

    3
    Mardi 26 Septembre à 06:25

    une bien triste situation, quand ces vents et orages se mêlent d'un tel désastre.....rien ne va plus....mais bien contente de te retrouver.....passe une belle journée

      • Mardi 26 Septembre à 11:15

        Bonjour Monique,

        C'est très triste en effet pour l'île de Saint-Martin qui a été nettoyée, la Guadeloupe elle à eut quelques dégâts en Basse-Terre comme le montre les photos, Pointe-à-Pitre a eut des inondations, et les côtes ont été noyées sous les vagues...espérons que c'est fini pour cette année!

        Belle journée à toi aussi

    4
    Mardi 26 Septembre à 07:41

    Tu as dû beaucoup t'inquiéter ! Je n'étais pas fière non plus, ma soeur vivant là-bas depuis quelques années. Mais malgré quelques dégâts, la Guadeloupe n'a pas été la plus touchée, ouf ! Le pire m'a dit ma soeur est que ces cyclones sont passés essentiellement la nuit et que ne rien voir est encore plus angoissant.

    J'espère que la saison se terminera sans autre tempête majeure car j'imagine que tout le monde a eu son compte pour cette année...

    Bisous

      • Mardi 26 Septembre à 11:20

        Bonjour Cathy,

        Après les dégâts causés par Irma,  je me suis beaucoup inquiété quand j'ai su que Maria se dirigeait sur la Guadeloupe, heureusement elle n'a pas eu trop de dégâts et les maisons sont encore debout, ce qui n'est pas le cas de Saint-Martin qui a été rayée de la carte quasiment, c'est très triste pour ceux qui ont tout perdu, j'ai une amie qui est dans ce cas, elle ne sait pas comment elle va vivre maintenant, pour le moment elle réside à la Martinique chez une de ces filles, mais forcément cela ne pourra pas durer...

        Comme tu le dis espérons que d'autres cyclones ne  viendront pas en remettre une couche, la saison ne se termine que fin décembre.

        Bisous

    5
    Mardi 26 Septembre à 08:08

    Que faire devant la nature en colère, Livia? 

    Nous qui vivons dans une zone tempérée, sans cyclones, croyons-nous que jamais cela se produira? Je ne sais, mais il y a déjà des mini-cyclones, ma voiture en a été écrasée par un arbre arraché en quelques secondes!

    Je suis pleine de pitié et de compassion pour les victimes actuelles, sans foyer, sans papiers, sans vêtements!!

    Pensons à eux!

    Bises

    Gigi

     

      • Mardi 26 Septembre à 11:22

        Bonjour Gigi,

        Je peux t'assurer pour l'avoir vécu trois fois, que l'homme ne peut rien face à un cyclone, hormis se terrer!

        Mais nous faisons trop souffrir notre planète et elle nous le rend!

        Bises

    6
    Mardi 26 Septembre à 09:00

    Coucou Livia,

    Avec ces deux cyclones dévastateurs, j'ai pensé à mon père qui a passé quelques temps à Pointe à Pitre.

    En juillet 1969, alors que la famille raccompagnait le frangin au débarcadère de mon île, mon père fit la remarque d'une atmosphère lourde, pesante, moite qui lui rappelait ce qui avait vécu en Guadeloupe .... Et sur le chemin du retour, un bateau à marée basse a littéralement décollé Nous sommes remontés au phare, vite fait, pour veiller sur les tentes qui se trouvaient sur le terrain. Des rafales de 180km/heure toute l'après midi et dans la nuit. De la casse bien sûr mais aussi le rapatriement de la famille dans une maison ouverte pour nous.

    Bien sûr rien de comparable avec Irma et Maria, mais quand on a vécu des cyclones, cela marque à tout jamais. En métropole, ce ne sont que des tempêtes !

    Bises et bon mardi

      • Mardi 26 Septembre à 11:26

        Bonjour Zaza,

        En 1969, je m'en rappelle, il valait mieux ne pas approcher des côtes, j'avoue que comme tous les créoles, je déteste le vent, qui est signe pour nous de désastre, et des vents à plus de 300km, cela fait assurément très peur, la preuve, Saint Martin est complètement dévastée, c'est épouvantable pour ses habitants, heureusement la Guadeloupe n'a pas trop souffert, après les dégâts qu'avait provoqué Irma, je me suis beaucoup inquiétée!

        Bises et belle journée à toi aussi

    7
    Mardi 26 Septembre à 10:51

    Les cyclones, les ouragans, les tremblements de terre, notre planète se venge, les humains la font trop souffrir. D'après certains spécialistes ce n'est que le début ???

    Une grosse pensée pour toutes ces personnes qui ont tout perdu.

    Bisous bisous

      • Mardi 26 Septembre à 11:31

        Bonjour lili,

        En ce moment dans ce coin du globe, la nature apparemment est en colère, outre les cyclones, il y a les séismes et le Mexique en est tout chamboulé.

        Mais les hommes sont persuadés qu'ils sont des créatures hors normes et font tout et n'importe quoi, sans se préoccuper de ce que leurs actions peuvent générer comme catastrophes, cependant je peux t'assurer que sous des vents de 300km et plus les hommes n'ont qu'une solution : se terrer !

        Bises et belle journée

    8
    Mardi 26 Septembre à 13:21

    Il vaut mieux laisser Dieu à l'écart.

      • Mardi 26 Septembre à 14:15

        Bonjour Dr WO,

        Et bien non ! Il y a beaucoup de personnes interrogées qui ont dit avoir prier Dieu même ceux qui ne croient pas beaucoup !!!

    9
    Mardi 26 Septembre à 16:50

    C'est terrible ce qu'ils vivent... et malheureusement, il y en aura de plus en plus...

    Bises et douce soirée Livia.

      • Mardi 26 Septembre à 16:55

        Bonjour Quichottine,

        C'est terrible en effet à Saint Martin c'est la grande désolation...mais espérons quand même qu'il n'y en aura pas d'autres, car la saison des cyclones est loin d'être terminé!

        Bises et douce soirée à toi aussi

    10
    Mardi 26 Septembre à 19:19

    Face à la nature on est rien, le cyclone le rappel de temps en temps. En tout cas pour connaitre la tramontane forte, deux fois plus que je connais, hé bien c'est inimaginable

      • Mardi 26 Septembre à 19:26

        Bonsoir Christian,

        En effet, quand on n'a pas connu un cyclone, on ne peut imaginer la force avec laquelle les vents soufflent, celui que j'ai connu, ne soufflait qu'à 250km, c'était déjà très effrayant et ces deux-là sont passé à la vitesse supérieure et ont fait des pointes à 380km, on comprend pourquoi Saint Martin à été arasé, les constructions là-bas ne sont pas toujours très solides.

         

    11
    Mardi 26 Septembre à 19:39

    ces pauvres gens ont vécu l'horreur inimaginable

    bisous

      • Mardi 26 Septembre à 23:55

        En effet, j'espère que c'est fini pour les cyclones, mais... la saison elle, n'est pas terminée!

        Bisous

    12
    Mardi 26 Septembre à 22:23

    Coucou Livia

    J'ai bcp pensé à toi en voyant les dégâts sur St Martin d'abord, puis sur les autres iles.... J'ai été vraiment soulagée que la Guadeloupe s'en soit si bien sortie.... Me souviens d'une ile paradisiaque sur laquelle je voulais rester... c'était en Septembre 1993... M'a fallu 3 mois pour accepter d'être de nouveau dans le froid de l'hiver dans notre chez nous à cette époque : les Vosges.... avec un mètre de neige...

    Nous avons vécu 3 semaines de carnage avec 2 cyclones (qui nous venaient des Antilles, et notamment de la Guadeloupe) dans les Vosges en 1999... J'entendais mugir le vent violent,  souffler par rafales,  à 300 km/H dans notre coin, les tuiles du toit s'envolaient comme oiseaux... Puis, à ma grande stupéfaction, TOUT nos sapins de 20 m de haut se sont couchés comme quilles.... devant la maison ! Nous avons eu une chance incroyable ! C'était dans les temps de Noël et j'avais  la famille de ma fille et ses deux petits... très choqué(e)s, qui ont fait par la suite des dessins...d e guerre ! c'était la guerre, disaient-ils !

    Bien sur plus d'eau, plus d'électricité et ... plus de WC pendant 3 semaines ! avec toute ma famille ! Mon gendre est parti de toute urgence sur la route encombrée avec mille dangers une fois le vent passé pour voir les dégâts sur leur maison à 1 H de route....

    Autour de nous, des maisons sans toits ou des arbres couchés sur elles .... Des gens qui n'avaient plus rien ! Bcp de morts !

    Quelle galère !

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Temp%C3%AAtes_de_fin_d%C3%A9cembre_1999_en_Europe

    Alors tu penses si je te comprends !

    Nous avons connu tremblement de terre qui avait soulevé toutes nos énormes pierres de sol dans nos caves, gravement lézardé bcp de maisons.... et cyclones... dans les Vosges ! faut le faire !

    Je suis malade quand je vois ces cyclones tout ravager dans les Antilles ... ou ailleurs ! et pleure comme une madeleine ! Peut être des réminiscences de ce 1999 ? Et pourtant, nous avions été si choqués tous, que nous avions gardé d'une façon assez incroyable un calme olympien ??? Etat de choc ?

    Je t'embrasse bien fort, ma chère Livia et compatis de tout coeur

      • Mercredi 27 Septembre à 00:02

        Coucou Luciole,

        Je me souviens de 1999, à Nantes aussi le vent à soufflé très fort, c'était le jour de Noël, j'avais toute ma famille chez, moi et je n'ai pratiquement rien mangé encore moins bu, je m'attendais à partir si la baie avait sauté, j'y avait collé des grands scotch de déménageur comme on le fait chez nous là-bas, ce fut un Noël assez agité.

        Ce cyclone qui avait traversé l'Atlantique pour venir tout casser en France m'avait complètement retournée.

        Nous allons reconstruire, nous sommes habitués, après chaque cyclone, nous le faisons.

        Gosses bises et belle soirée

    13
    Mardi 26 Septembre à 23:05
    erato:

    Des catastrophes effrayantes! Tes mots sont émouvants , superbes et tellement réels.

    Douce soirée, bises Livia

      • Mercredi 27 Septembre à 00:04

        Bonsoir erato,

        J'ai essayé de reconstituer l'ambiance d'un cyclone, et ce que les hommes éprouvent quand les vents déchaînés s'abattent sur os îles.

        Bises et douce soirée à toi aussi

    14
    Mercredi 27 Septembre à 10:56

    Bonjour Chantal. Tes mots sont très émouvants. Je n'ose imaginer ce que cela a dû être pour les habitants de Saint-Martin et Saint-Barthelemy; J'ai une tante qui y vit, en hauteur, et qui n'a eu que peu de dégâts, mais les 3/4 de l'île sont dévastés. Bisous

      • Mercredi 27 Septembre à 11:56

        Bonjour Brigitte,

        Les dégâts sont considérables, ta tante à eut plus de chance que mon amie qui se retrouve complètement démunie, elle est parti à la Martinique chez une de ses filles qui y vit,  cela à été l'apocalypse pour les habitants de ces deux îles.

        Bisous

    15
    Mercredi 27 Septembre à 19:15

    Il y a du Victor Hugo dans ton beau texte! Bravo! Oui les malheurs et les souffrances ne cessent guère hélas! Prier et s'accompagner de tout notre coeur, "Deus ajuva nos"! Douce soirée à toi! money!

      • Mercredi 27 Septembre à 19:42

        Bonsoir Laure,

        Merci pour tes compliments qui m'ont fait grand plaisir, ce n'est pas tous les jours que l'on me compare au grand Victor qui est l'un de mes poètes français préféré.

        Douce soirée à toi aussi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :