• Epiphanie...

     

     

     

    Dimanche 7 janvier 2018

     

    Fête de l'Epiphanie

     

     

     

    Epiphanie...

    Les rois Mages et leurs chameaux sont arrivés , il y a un monde fou aux abords de ma crèche...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du grec épiphanéia : « apprition » ; de épiphainéin » « paraître ou briller ».

     

    La Solennité de l'Epiphanie célèbre la manifestation de Jésus comme Messie. La fête est venue d'Orient où elle a été fixée au 6 janvier : fête des lumières, fête de l'eau, elle est beaucoup plus la célébration de l'inauguration du ministère public du Christ, lors de son baptême au Jourdain, qu'une festivité des événements de l'enfance de Jésus.

     

    En Occident, l'Epiphanie, fixée au 6 janvier ou au dimanche situé entre le 2 et le 8 janvier, est surtout la fête des Mages ou des « Rois ». Les manifestations inaugurales de la vie publique ne sont pas oubliées, puisque l'office de la fête parle des trois mystères de ce jour comme n'en faisant qu'un : l'adoration des Mages, le baptême de Jésus et les noces de Cana ; nous remarquons que les Mages retiennent presque toute l'attention.

     

     

     

    « La tradition veut que pour le jour de la Fête des rois mages, on partage un gâteau dans lequel est dissimulée une fève.

     

    Du XVIIe siècle jusqu'en 1930 environ, les boulangers avaient coutume d'offrir gratuitement une galette des Rois à leurs clients. L'usage s'est perdu et la galette comme le reste est devenue un produit commercial. La fève dans la galette vient du temps des romains, elle était blanche ou noire et était utilisée pour les votes du début janvier aux saturnales de Rome où l'on élisait un roi pour le festin par une fève. »

     

    Portail de l'église catholique de France.

     

     

     

     

     

     

     

    Pour cette fête je vais vous conter une histoire vraie, belle et émouvante !

     

     

     

    Epiphanie...

    Petite église orthodoxe russe sous la neige...

     

    (image internet)

     

     

     

    C'était le 6 janvier 1942.

     

     



     

    Pendant la Seconde Guerre mondiale qui opposait notamment Russes et Allemands, le soir de l’Épiphanie sur le front russe, un soldat-infirmier franciscain allemand, Karl, désireux de suivre l’office du jour entre dans une chapelle, en pleine forêt, et y découvre un pope et son épouse prêts à célébrer la messe. En quelques mots de russe, Karl se présente : « Je suis religieux franciscain. Puis-je servir la messe ? «  Venez », répond le pope.

     

    Les trois participants sont émus : voilà que les hasards d'une guerre abominable réunissent dans l'Eucharistie, Orthodoxes et Catholiques, Russes et Allemands ! Toute la tendresse du Ciel inonde trois cœurs qui ne font plus qu'un dans le Christ.

     

    Soudain, vers la fin de la messe, des soldats de l’Armée rouge qui ont repéré les traces de Karl, cernent l’isba et somment le pope : « Livrez-le nous. Sinon, on tire ! »

     

    Sans s'émouvoir, le pope pose la main sur l'épaule de l'Allemand et explique : « C’ est un religieux franciscain ; un staretz ! » (les staretz sont des ermites vivant dans les forêts russes une vie de prière et de pénitence). Tout l'atavisme de la « Sainte Russie » reflue alors dans le cœur des soldats de Staline élevés pourtant dans le plus pur athéisme. Au mot de « staretz », instinctivement, les fusils se baissent avec respect.

     

    « Le staretz est venu prier avec moi, je vous demande de le reconduire sain et sauf aux abords des lignes allemandes. » D'un signe de tête le sous-officier obtempère et le jeune religieux allemand est reconduit jusqu’en vue de son unité par ses soldats.

     

    Ce fait s'est passé près d’Orel, à 250 kilomètres au sud de Moscou. Karl est aujourd'hui missionnaire au Japon : il n'a pas oublié ce 6 janvier 1942, fête de l'Épiphanie, où il a touché du doigt dit-il, la « Sainte Russie ».

     

    Je vous souhaite une belle fête de l'Epiphanie

     

    Liviaaugustae

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Janvier à 07:03

    je crois bien qu'aujourd'hui il y aura beaucoup de rois et de reines.....un moment charmant pour fêter l'épiphanie....passe un beau dimanche

      • Dimanche 7 Janvier à 10:19

        Bonjour Monique,

        Je pense en effet, qu'il y aura beaucoup de rois et reines autour des galettes, les enfants en sont très friands!

         Ici, le vent souffle et il pleut des cordes, mais on a le coeur au chaud

        Belle journée du dimanche de l'Epiphanie

    2
    Dimanche 7 Janvier à 07:11

    Bonjour Chantal,

     

    j'en ia la gorge nouée. Quelle belle histoire. Elle redonne un peu d'espoir en l'être humain.

    Merci

    Bises de bonne journée

     

      • Dimanche 7 Janvier à 10:21

         Bonjour Martine,

        Je te comprends  cette histoire est tout simplement merveilleuse, l'espoir incarnée en somme!

        Bises et belle fête de l'Epiphanie

    3
    gazou
    Dimanche 7 Janvier à 09:01

    Une belle histoire qui nous incite à ne pas désespérer des hommes

      • Dimanche 7 Janvier à 10:21

        Je suis tout à fait d'accord avec toi et je te souhaite une belle fête de l'Epiphanie

    4
    Dimanche 7 Janvier à 09:16

    Merci Chantal pour cette très belle histoire.

    Bon dimanche - bisous bisous

      • Dimanche 7 Janvier à 10:23

        Bonjour lili,

        Cette histoire est en effet, très belle et très émouvante.

        Bisous bisous et bonne fête de l'Epiphanie

    5
    Dimanche 7 Janvier à 10:11

    Bonjour Chantal. Ta crèche est très jolie.J'ai beaucoup aimé cette histoire porteuse d'espoir. Bon dimanche et bisous

      • Dimanche 7 Janvier à 10:26

        Bonjour Brigitte,

        Merci pour ma crèche, tous les ans j'essaie d'améliorer les environs, aujourd'hui, il s'y trouve beaucoup de monde : des anges à foison, quelques Santons ramenés du Midi il y a longtemps, et puis les Mages et leurs deux chameaux, mais...tout ce petit  monde est content et moi avec !

        Bisous et bonne fête de l'Epiphanie

    6
    Dimanche 7 Janvier à 14:46

    Une belle histoire en effet merci Livia

    Ta crèche est toute jolie chez nous elle est rangée ça y est et pas de galette, nous sommes tous les deux et n'en mangeons pas (cholesterol)

    Bises & doux dimanche

      • Dimanche 7 Janvier à 16:59

        Bonjour Laure,

        Je rangerai ma crèche dimanche prochain je laisse les mages encore une semaine...

        C'est dommage pour les galettes, mais vous avez raison de faire attention il ne faut pas négliger le cholestérol.

        Bises et douce soirée de dimanche

    7
    Dimanche 7 Janvier à 19:43

    coucou c'est une superbe histoire , bisous

      • Dimanche 7 Janvier à 20:49

        Bonsoir et merci Victoria,

        Ravie que cette belle histoire t'ait plu.

        Bisous

    8
    Dimanche 7 Janvier à 20:59

    C'est bien et on profite bien de bon gâteau

      • Dimanche 7 Janvier à 21:08

        Bonsoir et merci Christian

    9
    Dimanche 7 Janvier à 22:44

    Belle anecdote.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :