• Eternel printemps...

     

     

     

     

    Des Saisons et des Jours

    L’Eternel Printemps de Maurice Denis (1908)

     

    PRINTEMPS

     

    Printemps mon bel ami

    Te revoilà, en habits verts,

    Des chants d’oiseaux,

    Pleins les roseaux.

    Les feuilles nouvelles-nées,

    Frémissantes, s’étalent, acidulées,

    Sur toutes les branches.

    Les fleurs aussi sont écloses

    Dans les jardins, et les prairies

    Où serpente le ruisseau qui chante.

    Mais le soleil se fait rare,

    Parfois, entre deux larmes de pluie,

    Il échappe aux nuages,

    Qui le happent, et le bâillonnent,

    Dans leurs moelleux édredons,

    Danse dans un petit carré de ciel bleu,

    Et caresse tendrement la nature.

    Alors, les papillons volages, visitent les jardins,

    Un baiser par ci, un baiser par là,

    Aux fleurs cramoisies…

    Les abeilles, elles aussi, très affairées,

      Butinent, zonzonnent,

    Et s’enivrent de pollen.

    Soudain, c’est l’éternel printemps…

    Liviaaugustae


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :