•  

     

    La barbe !

     

    Statue de Moïse

     

    Michel Ange

     

    (Une barbe à faire pâlir d'envie tous nos barbus d'aujourd'hui...)

     

     

     

     

     

    On raconte « qu'un baiser sans moustache, est une soupe sans sel », tant pis je déteste embrasser les hommes barbus (je n'aime pas le sel), elles ne fleurent pas toujours très bon, et parfois quand ils transpirent, c'est carrément beurk !

     

    Mais c'est la mode, et presque tous les hommes sont peu ou prou barbus, les bruns, les blonds les roux et même ceux qui ont les poils blancs.

     

    Et ces poils-là font couler beaucoup d'encre, tout le monde écrit à leur sujet !

     

     

     

    J'ai lu dans une de mes revues, d'un écrivain que j'apprécie beaucoup, un article qui traitait de la barbe, je vous en offre un extrait :

     

    « Sans doute est-ce la mode, sans doute donne-t-elle des airs « *hipster » décontractés, et sans doute ne compte-t-on plus les saintes barbes – de saint Joseph au Padre Pio, en passant par le Christ Lui-même - , mais tous les physiques ne s'y prêtent pas, et si certains ont la barbe Romanov, d'autres seraient plutôt Ben Laden.

     

    « La barbe n'est pas seulement une élégance, mais une résistance ...à une société « dégenrée ». Elle st un moyen d'affirmer sa virilité » ! (dixit le figaro Madame)

     

    Dans la nouvelle de Maupassant « La Moustache », le héros se rase pour tenir le rôle d'une soubrette. Ce serait dans l'optique inverse que les barbes fleurissent aujourd'hui comme pâquerette au printemps (…)

     

    La barbe met à mal les présupposées féministes, et notamment celui de revoir dans la grammaire un outil d'oppression machiste ; rien de plus masculin que la barbe et pourtant le mot est féminin. Preuve que vouloir lier genre des noms et guerre des sexes pour y trouver l'illisible écriture inclusive trouve ses limites. (…)

     

    Gabrielle Cluzel

     

    *Hipster : mot anglo/américain apparu en 1940, désignant à l'origine les amateurs de jazz et de bebop dans les boîtes de nuits branchées. Depuis le début des années 2000, hipster, est de nouveau utilisé pour désigner des individus rejetant le consumériste et qui se démarque par un style vestimentaire, les cheveux savamment désordonnés, moustache à la papa et barbe...

     

     

     

    Mais déjà Plutarque parlait de la barbe dans ses œuvres morales :

     

    « La barbe ne fait pas le philosophe. »

     

     

     

    Un proverbe français nous dit aussi que :

     

    « La barbe ne fait pas l'homme »

     

     

     

    Alors que beaucoup de ses contemporains en portaient une, Lucien de Samosate (120 après J.C.) est anti barbe :

     

    « Si la barbe suffisait à la sagesse, un bouc vaudrait Platon. »

     

     

     

    Un proverbe arménien va dans cette même direction :

     

    « Si derrière toute barbe il y avait de la sagesse, les chèvres seraient toutes prophètes. »

     

     

     

    Jonathan Swift (1667-1745), n'aime pas non plus les barbes, et les moque :

     

    « Les vieillards et les comètes ont été vénérés pour la même raison : leur longue barbe et leurs prétentions à prédire les événements ! »

     

     

     

    Et Pierre Dac, se demande avec humour si :

     

    « Les hommes à barbe doivent-ils porter une cravate, puisqu'on ne la voit pas ? »

     

     

     

     

     

    J'espère ne pas vous avoir  rasé  avec toutes ces barbes !

     

    Liviaaugustae

     


    22 commentaires
  •  

     

     

     

    « L'esclave n'a qu'un maître, l'ambitieux en a autant qu'il y a de gens utiles à sa fortune. »

     

    Jean de La Bruyère

     

     

    La grande lessive...

    Lavoir...

     

    (image internet)

     

     

     

     

     

    A la télé les présidents des chaînes, font un grand ménage !

     

    Après l'éviction de PPDA et de sa copine C. Chazal, sur la 1 (ils étaient pourtant à mon avis, très politiquement correctes, on les retrouve malheureusement tous deux sur Radio Classique), beaucoup de têtes tombent encore dans le panier et je ne crois pas que ce soit terminé, car il (le nouveau aux pouvoir) met en place des sbires, « hommes et femmes de mains », qui appliqueront à la lettre les ordres du gouvernement (enfin du président) !

     

     

     

    • Et voilà que sur la deux : après JP Pernaud, David Pujadas est viré. J'avoue que son départ ne m'affecte en aucune façon car je ne l'aimais pas...

    • Toujours sur la deux : William Leymergie quand à lui s'en va (avant qu'on ne le vire, je suppose). Que va devenir son émission « Télé matin », qui était très suivie par les lèves tôt et les personnes âgées, cela occupait leur matinée (je regardais cette émission le matin, en attendant les infirmières qui venaient soigner mon mari), je l'appréciais elle rendait l'attente moins désagréable.

    • Sophie Davant fait-elle aussi partie de la charrette ? Il y a des rumeurs sur son départ !

    • Patrick Sébastien, bien que son émission soit très suivie, branle dans le manche mais tient encore le coup ! Pour combien de temps ? On ne sait !

    • Thalassa va-t-il s'arrêter ? Toujours est-il que le présentateur Georges Pernoud s'en va !

    • On murmure aussi que des « Racines et des Ailes » serait en voix de disparition ! Trop franchouillardes paraît-il !

    • Le vieux briscard, Michel Drucker tient pour le moment  !

    • Après l'éviction de Catherine Laborde, Evelyne Dhéliat serait en partance elle aussi, j'aimais bien la manière souriante dont elle présentait la météo...

    • Stéphane Bern a eu chaud aux plumes, mais...il est aussi reconduit, ouf ! Car ses secrets d'histoire sont très intéressants !

    • Par contre le départ de Stéphane Guillon sur C8, ne m'affecte pas plus que cela, il était arrogant, insolent et féroce quand les gens avaient l'heur de lui déplaire !

    • Parc contre, l'émission débile d'Hannouna ne bougent pas, serait-il inamovible celui-là ?

    • On ne parle pas non plus hélas, du départ de Ruquier, pas étonnant, une émission si politiquement correcte !

      Et l'on pourrait continuer encore durant des pages et des pages !

      Ce sont toutes les bonnes émissions qui sont dans le collimateur des directeurs de chaînes, il ne restera que les séries, plus ou moins réussies et puis surtout les bla-bla politico-socialo-écolo !

      Liviaaugustae

     

     


    14 commentaires
  •  

     

     

    « Le moderne, est souvent libre à la façon d'un taxi : vide, sans but, prêt à aller où on lui dira. »

     

    Rémi Brague

     

     

    Tatouages...

    Celle-ci n'a plus besoin de s'habiller, juste une petit culotte et le tour est joué

     

    Ce beau tigre ne résistera pas aux plissements de la peau de la dame !

     

    (image internet)

     

     

     

     

     

    C'est la folie en ce moment, tout le monde se fait tatouer, plus ou moins !

     

    Cependant il faut se méfier, quand on est jeune cela est superbe (enfin il faut aimer çà), c'est à la « môôôde ! » mais la peau n'est pas un bon support, quand elle vieillit c'est la Bérézina !

     

    Hier dans la salle d'attente de mon médecin, un « vieux couple », toute chair (pas fraîche) dehors, étalaient ses tatouages : bras, jambes, torses... Pouah !

     

    Comme ils n'avaient plus vingt ans, les tatouages étaient tout fripés et faisaient comme des écailles de couleurs...

     

    Les fortes chaleurs de l'été ont le pouvoir de faire ressortir les odeurs désagréables, qui sont cuites et recuites et hier, bien que la baie soit ouverte sur le jardin, où gazouillaient gaiement les petits oiseaux, la salle d'attente était pestilentielle et je plaignais en mon fort, le pauvre médecin qui allait recevoir ce charmant couple.

     

    Car en plus de ces tatouages galopants tout le long de leurs corps, l'odeur qui se dégageait chaque fois que l'un d'eux bougeait me faisait remonter mon déjeuner, ces deux-là distillaient une odeur de cigarette et de sueur rancie, où se mêlait une odeur de vinasse aigre... un cocktail détonnant.

     

    On ne parlera pas de fragrance qui est nous dit le Larousse : latin ecclésiastique fragrantia, odeur suave, de fragrare, sentir. Odeur agréable donc, ce qui n'était pas le cas ici!

     

    J'ai passé d'horribles moments dans cette salle d'attente et une fois sorti, ces relents détestables m'ont accompagnés encore un bout de temps  !

     

    Chaque été, dans les transports en communs et dans les endroits comme celui ci-dessus, les mauvaises odeurs vous assaillent, tenaces, elles s'infiltrent dans vos sinus et y reste lovées durant très longtemps, ce qui vous permet d'attraper la migraine en plus de la nausée...

     

    Liviaaugustae

     

     


    16 commentaires
  •  

     

     

    Bobby de la garde royale,

     

    Jouet Playmobile

     

    (image internet)

     

     

     

    L'anglais subrepticement s'installe dans nos conversation de tous les jours... mondialisation oblige !

     

    « Go ! » Allons-y !

     

    Il faut être « cool » c'est très important, mais éviter quand même d'être « borderline » (état-limite comme disent les psy américains) !

     

    Et tandis que :

     

    • les « dealer », « deal » tranquillement leur came,

    • les mécontents font du « sit-in »,

    • les politiques des « meeting » qui sont parfois « boycottés »,

    • les « star » du « shwobiz » font des « buzz » dans les médias parlés et écrits.

     

    Nous, nous faisons du « shopping » sur « Market Place » et entassons « in our bag », tout ce qui nous fait plaisir :

     

    • des petites choses « sexy » pour aguicher l'homme de notre vie

    • des « denim », du « vintage », que nous entassons dans nos « dressing » mais qu'il faut payer « cash », il nous arrive parfois d'être « overbooké » attention a ne point faire de « burn-out », il faut se faire « booster »  !

     

    Lorsque nous partons en voyage, avec notre « boy friend » « flirt » du moment, pour nous «  poser », - (on ne dit plus se reposer )- « poser « c'est plus « in » plus « funny » loin du « job » et du « boss », nous faisons des arrêts dans des « motel » (ils ont hélas remplacés nos auberges) et nous nous restaurons dans des « self service », pour manger des « hot-dog » et des « hamburger » en buvant des « dry » ou du « coca cola », que nous payons avec des « traveller-cheque »

     

    Durant un « set » pendant les «Match Open » sur les courts de tennis, nous « liftons », « drivons », « lobons », parfois un « ace » imprenable laisse l'adversaire sans voix, mais il y aussi beaucoup moins drôle des « let »et des « out ».. !

     

    A la mer, nous « surfons » sur nos planches.

     

    Sur le « Web», nous « surfons » et écrivons des « e-mel ».

     

    Avec nos « smartphone » nous « twittons », et écrivons des « SMS » - (écrits compactés dans un français sommaire - qui ont remplacés les lettres si plaisantes d'autrefois...)

     

    Sur la neige, dans un parfait équilibre et élégant jeux de jambes nous « skions » en « slalomons » exécutant de superbes « stem » !

     

    Et nous « bridgeons » en buvant du thé !

     

    « Help » ! « Stop »  à  l 'english » ! 

     

    Revenons à nos moutons, vous savez, ceux qui bêlent en français dans nos campagnes !

     

    Cependant j'ai lu dans une de mes revues quelques chose de très rassurant il paraît que les anglais disent : « fiancé » et aussi « c'est la vie » , juste retour des choses !

     

    Liviaaugustae

     


    12 commentaires
  •  

     

    Vous chantiez début mai ?

     

    Et bien dansez maintenant !

     

     

    Et le lendemain...

    Hollande est déjà passé par là !

     

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique