• L'alphabet de Hugo...

     

     

     

     

     

    Découvert très récemment ce poème de notre grand Victor Hugo me ravit :

     

    avec maestria, il aligne les lettres,

     

    décline l'alphabet en rime,

     

    et nous emmène au paradis des mots...

     

    Liviaaugustae

     

     

    L'alphabet de Hugo...

     

    Les lettres pour écrire...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voyons d'où viens le verbe ? Et d'où viennent les langues ?

     

     

     

    Voyons d'où vient le verbe ? Et d'où viennent les langues ?

     

    De qui tiens-tu les mots dont tu fais tes harangues ?

     

    Ecriture, Alphabet, d'où tout cela vient-il ?

     

    Réponds.

     

     

     

    Platon voit l'I sortir de l'air subtil ;

     

    Messène emprunte l'M aux boucliers du Mède ;

     

    La grue offre en volant l'Y à Palamède ;

     

    Entre les dents du chien Perse voit grincer l'R ;

     

    Le Z à Prométhée apparaît dans l'éclair ;

     

    L'O, c'est l'éternité, serpent qui mord sa queue ;

     

    L'S et l'F et le G sont dans la voûte bleue,

     

    Des nuages confus gestes aériens ;

     

    Querelle à ce sujet chez les grammairiens :

     

    Le D, c'est le triangle où Dieu pour Job se lève ;

     

    Le T, croix sombre, effare Ezéchiel en rêve ;

     

    Soit ; crois-tu le problème éclairci maintenant ?

     

    Triptolème, a-t-il fait tomber, en moissonnant,

     

    Les mots avec les blés au tranchant de sa serpe ?

     

    Le grec est-il éclos sur les lèvres d'Euterpe ?

     

    L'hébreu vient-il d'Adam ? Le celte d'Imensul ?

     

    Dispute, si tu veux ! Le certain, c'est que nul

     

    Ne connaît le maçon qui posa sur le vide,

     

    Dans la direction de l'idéal splendide,

     

    Les lettres de l'antique alphabet, ces degrés

     

    Par où l'esprit humain monte aux sommets sacrés,

     

    Ces vingt-cinq marches d'or de l'escalier Pensée.

     

     

     

    Eh bien, juge à présent, Pauvre argile insensée,

     

    L'Homme, ombre, tu n'as point ton explication ;

     

    L'homme pour l'œil humain n'est qu'une vision ;

     

    Quand tu veux remonter de ta langue à ton âme,

     

    Savoir comment ce bruit se lie à cette gamme,

     

    Néant. Ton propre fil en toi-même est rompu.

     

    En toi, dans ton cerveau, tu n'as pas encor pu

     

    Ouvrir ta propre énigme et ta propre fenêtre,

     

    Tu ne te connais pas, et tu veux connaître,

     

    LUI ! Voyant sans regard, triste et magicien,

     

    Tu ne sais pas ton verbe et veux savoir le sien !

     

    Victor Hugo

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 05:03
    Cigalette 106

    Je n'ais pas compris grand chose, il y a beaucoup de mots que je ne connais pas, et dont je ne sais ce que cela veut dire ni qui ils sont comme...Euterpe,  le Celte de  d'imensul, Triptolène, harangue etc. trop compliqué pour moi bonne journée

      • Vendredi 4 Novembre 2016 à 09:15

        Bonjour Cigalette,

        Euterpe est la muse de la musique, et Triptolène est un héros qui apprend l(agriculture à l'humanité, puisque nos langues occidentales prennent leurs racines dans l'antiquité, gréco/latin, et Hugo leur rend un bel hommage.

        Bonne journée

    2
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 06:19

    une chance qu'il y ait eu tout ce petit monde avant nous, sinon comment ferions nous pour nous exprimer....passe une bien agréable journée

      • Vendredi 4 Novembre 2016 à 09:17

         Bonjour moqueplet,

        En effet, c'est une grande chance pour nous, car je ne sais pas ce qu'il restera de notre époque, entre le rap, la techno et l'art moderne!...belle journée

    3
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 10:20

    Comme Cigalette il y a des mots que je ne connais pas mais on se laisse emporter par la mélodie des mots.

    bisous bisous et bonne journée

      • Vendredi 4 Novembre 2016 à 10:35

        Bonjour lili,

        Hugo emprunte beaucoup à la mythologie, je trouve  ce poème superbe quand à moi...et suis en admiration devant non seulement les connaissances mais aussi le chant de Hugo.

        Bisous bisous et belle journée à toi aussi

    4
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 16:40
    Féelaure

    Tout comme les autres blogueurs, il y a certains mots que je ne connais pas

    Je te souhaite un doux week end Livia

    Bises

      • Vendredi 4 Novembre 2016 à 18:11

        Bonsoir Laure,

        Il faut dire que Hugo a employé beaucoup de mots faisant référence à la mythologie greco/latine...

        Je te souhaite aussi un doux weekend

        Bises

    5
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 19:33

    C'est qu'il a du talent le Victor Hugo

      • Vendredi 4 Novembre 2016 à 23:36

        Bonsoir Christian,

        C'est en effet un grand bonhomme notre Victor!

    6
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 21:01

    Bonsoir Chantal. J'aime bien la mythologie et la littérature mais là je n'ai pas tout compris moi non plus. Sans alphabet et sans écriture il n'y aurait pas eu de transmission. Je n'imagine même pas où nous en serions. Bisous

      • Vendredi 4 Novembre 2016 à 23:38

        Bonsoir Brigitte,

        Je dois avouer que je ne connaissais pas non plus certains personnages dont il parle et j'ai du aller me renseigner dans mes bouquins, mis je trouve magnifique.

        Bisous

    7
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 21:50
    erato:

    Magnifique poème que je ne connaissais pas.Un bel hommage à toute la mythologie avec beaucoup de subtilité.

    Belle soirée, bon week end , bises Livia

      • Vendredi 4 Novembre 2016 à 23:39

        Bonsoir erato,

        En effet, c'est magnifique et si bien rimé...

        Bises et belle soirée à toi aussi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :