• L'hiver...

     

     

     

    22 Décembre.

    Nos premiers pas officiels en hiver !

     

     

     

    L'hiver...

    Mosaïque romaine.

    L’hiver personnifié par un buste de femme ailée, la tête recouverte d’un châle sombre, couronnée de roseaux, elle tient une plante aquatique, allusion à la chasse hivernale dans les marais. Allusion aussi aux jours sombres, sans soleil et à la froidure.

    L’hiver, les bateaux romains ne prennent pas la mer, la navigation étant jugée trop dangereuse, car  en hiver, Neptune est en colère.

     

     

    Fantaisies d’hiver…

     

    Le nez rouge, la face blême,

    Sur un pupitre de glaçon,

    L’Hiver exécute son thème

    Dans le quatuor des saisons.

     

    Il chante d’une voix peu sûre

    Des airs vieillots et chevrotants ;

    Son pied glacé bat la mesure

    Et la semelle en même temps ;

     

    Et comme Haendel, dont la perruque

    Perdait sa farine en tremblant,

    Il fait voler de sa nuque

    La neige qui la poudre de blanc.

     

    Dans le bassin des Tuileries,

    Le cygne s’est pris en nageant,

    Et les arbres, comme aux féeries,

    Sont en filigrane d’argent.

     

    Les vases ont des fleurs de givre,

    Sous la charmille aux blancs réseaux ;

    Et sur la neige on voit se suivre

    Les pas étoilés des oiseaux.

     

    Au piédestal où, court-vêtue,

    Vénus coudoyait Phocion,

    L’Hiver a posé pour statue

    La frileuse de Clodion.

     

    Les femmes passent sous les arbres

    En martre, hermine et menu-vair,

    Et les déesses, frileux marbres,

    Ont pris aussi l’habit d’hiver.

     

    La Vénus Anadyomène

    Est en pelisse à capuchon ;

    Flore, que la brise malmène,

    Plonge ses mains dans son manchon.

     

     

    Et pour la saison, les bergères

    De Coysevox et de Coustou,

    Trouvant leurs écharpes légères,

    Ont des boas autour du cou. […]

     

    Théophile Gautier

     

     

    Dans trois jours, la famille va se retrouver autour de la crèche, du sapin déjà habillé de guirlandes et de boules scintillantes…

    Cette année, sera le premier repas de Noël, avec la chaise vide de  l’absent autour de la table familiale, nous aurons le cœur serré, mais… nous resterons souriants pour les petits enfants, qui ne comprendraient pas nos larmes en ce beau jour de Noël.

    Liviaaugustae

     

     


  • Commentaires

    1
    gazou
    Mardi 22 Décembre 2015 à 05:50

    Joli poème que je ne connaissais pas

    Je ne savais pas non plus que l'hiver était ainsi personnifié

    A Noël , nos absents sont avec nous, ils sont vivants dans nos coeurs

    soyons tout à la joie de Noël, nos absents présents sont avec nous

      • Mardi 22 Décembre 2015 à 13:44

        Bonjour et merci gazou de ta marque d'amitié, mon absent en effet sera dans mon coeur, mais comme c'est le premier Noël, sans lui, nous serons mes enfants et moi un peu émus...

    2
    Mardi 22 Décembre 2015 à 10:12

    La mosaïque est d'une finesse remarquable.

    Le poème merveilleux, comme tous les poèmes de Théophile Gautier.

    L'absence d'un être cher est toujours particulièrement difficile en ces jours de Fêtes, ton mari sera là, dans le cœur de chacun (e).

    Gros bisous

      • Mardi 22 Décembre 2015 à 13:48

        Bonjour lili,

          J'aime presque tous les poètes mais Théophile Gautier est l'un de mes poètes préférés, il est si merveilleusement charmeur...

        Pour les petits, nous allons tenir le coup à Noël, mais c'est quand même un manque, bien qu'il  quitte vraiment jamais mes pensées et mon coeur.

        Gros bisous

    3
    Mardi 22 Décembre 2015 à 12:00

    quelle belle mosaïque et un joli poème

      • Mardi 22 Décembre 2015 à 13:49

        Bonjour et merci flipperine

    4
    Mardi 22 Décembre 2015 à 13:23

    un beau travail que ce tableau en mosaïque....je comprends que ce Noël soit plus difficile pour toi...mais il est dans ton cœur et je suis sûr qu'il aura une petite place parmi vous tous....passe un bien doux mardi

      • Mardi 22 Décembre 2015 à 13:51

        Bonjour moqueplet,

        Un travail de titan, je sais ce que c'est ayant fait un peu (très peu de mosaïque). Il y a une grande place dans mon coeur et mes pensées pour mon mari, mais c'est le premier Noël sans lui, et nous sommes un peu émus les enfants et moi, mais nous tiendrons le coup pour les petits enfants...passe une belle après midi

    5
    Mardi 22 Décembre 2015 à 16:54

    Curieux ce poème de T. Gautier. Les absents sont toujours dans nos pensées, c'est leur façon de continuer à vivre parmi nous.

      • Mardi 22 Décembre 2015 à 17:07

        Bonjour Dr WO,

        J'ai un peu écourté ce poème car il faisait au moins 2 pages de plus...

        Nous allons composer avec les présents et l'absent, que nous gardons au fond de notre coeur bien au chaud; Bonne fêtes de fin d'année

    6
    Mardi 22 Décembre 2015 à 17:50
    Cigalette 106

    Bonsoir très beau poème, cela va faire 7 ans que mon mari est décédé et depuis Noël n'est plus le même, si ma sœur ne serais pas venue j'aurais été seule, je la remercie, mes enfants ne sont jamais venus pour le réveillons ils préfère faire cela avec leurs belles familles.

    Bonne soirée

      • Mardi 22 Décembre 2015 à 18:18

        Bonsoir Cigalette,

        Je suis heureuse pour toi que ta soeur et son mari viennent passer Noël avec toi, car c'est très triste d'être seule pour la fête de Noël, j'accepte plus facilement cela pour les fêtes du 31 décembre, je regarde un film et puis voilà!

        Heureusement mon fils (ma fille est célibataire), se partage entre moi et sa belle famille, s'ils ne venaient pas, j'aurai été en larmes au fond de mon lit...

        Bonne soirée

    7
    Mardi 22 Décembre 2015 à 20:29

    L'hiver commence et pour moi pas de doute c'est bien un hiver.
    Un bel article

      • Mardi 22 Décembre 2015 à 22:56

        Bonsoir Christian,

        Espérons qu'il ne sera pas trop froid et que les éléments ne se déchaîneront pas.

    8
    Mardi 22 Décembre 2015 à 21:32
    erato:

    La mosaïque est magnifique , quelle finesse et précision des traits .

    Le poème est très beau , j'aime beaucoup Théophile Gautier.

    Les absents sont toujours dans nos coeurs et vivent ces moments familiaux grâce à notre amour et notre mémoire.

    Je te souhaite une belle fête en famille , c'est si important.

    Douce soirée, bises Livia

      • Mardi 22 Décembre 2015 à 22:59

        Bonsoir erato,

        Les romains étaient de grands artistes et nous ont laissé beaucoup de magnifiques ouvrages que je ne me lasse pas de contempler...

        Le souvenir de mon mari ne m'a jamais quitté, il reste gravé dans mon coeur et ce jusqu'à ce que je m'en aille le retrouver. Nous allons faire comme si, comme font les enfants.

        Douce soirée à toi aussi, bises erato

    9
    Mercredi 23 Décembre 2015 à 15:05

    Coucou ma chère Livia

    C'est vrai que la mosaïque est belle... Merci de nous en avoir expliqué le symbolisme ! Je n'avais pas compris que c'étaient des joncs autour de sa tête !

    Pour l'instant, malgré un froid certain assez tardif, on ne peut pas dire que nous sommes en hiver dans le Var ! Le ciel est tristounet, mais le temps ferait plutôt penser à un véritable automne.... (car notre automne, cette année, a été une vraie merveille de soleil et de chaleur !)

    Je comprends que tu te sentes très triste avec les fêtes qui approchent et creusent d'autant plus l'Absence de l'Etre Cher... Mais il est dit que si nous sommes tristes, l'Etre Cher aussi.. et il se réjouit avec nous de notre joie.... car il vit à nos côtés.... sauf si nous ne le désirons pas !

    Je suis heureuse que L'Amour t'aie envoyé la famille de ton Fils pour te consoler et te permettre de ne pas être en larmes le Jour de Sa Naissance ! D'énormes bisous pour eux !

    Et pour toi !

    Nous serons seuls ce Jour là, mais je chante pour Lui la veille et les Dimanches suivants, donc avec sa grande famille, et nous irons au resto le Jour de Noël ! En espérant ne pas se sentir encore plus seuls parmi les clients ???

    Une brassée de bises et à l'Année prochaine, qui, je l'espère, favorisera bcp de tes espoirs et surtout une bonne santé

      • Mercredi 23 Décembre 2015 à 18:22

        Coucou Luciole,

        Merci pour ton long et sympathique commentaire, j'en suis très touchée.

        J'espère que votre repas de fête au resto se passera bien sans solitude, cela arrive c'est vrai parfois de se sentir isolé au milieu d'une foule, cela m'est arrivée quand je n'étais pas accompagnée, quand j'étais avec mon mari, nous étions deux, donc pas seuls ni lui, ni moi...

        Heureusement, nous avons eu deux enfants très "famille" et qui ne se voient pas loin de nous pour les fêtes, toutes les fêtes, et je remercie le Bon Dieu de me les avoir accordés aussi bien. Mais il faut dire que ma fille habite à deux pas de chez moi, et mon fils qu'à 80 kilomètre cela facilite les choses. Sa femme est charmante, nous nous entendons très bien et tout va pour le mieux "pour l'instant", alors pourvu que cela dure!

        A l'année prochaine chère Luciole

        Plein de grosses bises

    10
    Samedi 26 Décembre 2015 à 10:10

    Ce premier Noël sans ton mari a dû être très difficile. Heureusement que tu es bien entourée ! Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :