• La chaumière aux coquillages...

     

     

     

    « Ne perdons rien du passé. Ce n’est qu’avec le passé qu’on fait l’avenir. »

    Anatole France

     

     

     

    La chaumière aux coquillages...

    La famille de Penthièvre,

    (La princesse de Lamballe est assise  au centre)

     

    Pour complaire à la princesse de Lamballe, sa belle fille, le Duc de Penthièvre fait construire vers 1780 une délicieuse chaumière dont la rusticité extérieure, souligné par l’usage de la meulière, dissimule un trésor d’inventions décoratives.

     

     

     

    La chaumière aux coquillages...

    La chaumière vue de l’extérieur.

     

    A l’intérieur, dans la pièce principale, toutes les surfaces ont été couvertes de coquillages, de pâte de verre et de morceaux de marbre. Travail d’orfèvre, ce décor est constitué de milliers de coques, moules, ormeaux, huîtres et coraux, fixés à l’aide d’un mortier, ou d’un clou.

     

     

     

    La chaumière aux coquillages...

    Vue d’ensemble du salon.

     

     

     

    La chaumière aux coquillages...

    Une alcôve…

     

     

     

    La chaumière aux coquillages...

    Détail du décor de l’alcôve…

     

    A la lumière des chandelles, les différents matériaux devaient produire un scintillement merveilleux, auquel contribuait la nacre du miroir monumental. Ce type de décor trouve leur source dans les grottes maniéristes du XVI es siècle en Toscane.

    Pour cette chaumière, le menuisier Foliot avait conçu un mobilier exceptionnel : l’assise des chaises en coquilles reposait sur un piètement en roseau et les canapés s’inscrivaient parfaitement dans le décor des alcôves grâce à leur dossier au dessin sinueux.

     

     

    Cette petite chaumière existe toujours, grâce à Napoléon qui l’a sauvé des méfaits de la Révolution.

    Je ne sais si elle se visite, je pense qu’elle n’est pas ouverte au public.

    Quand j’y ai été voilà quelques années, nous avons pu visiter le Château de Rambouillet, mais la chaumière était en réfection. Je ne sais pas si elle est ouverte au public !

    Liviaaugustae

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Janvier 2016 à 08:08

    tu parles d'un travail, il a ou ont dû mettre plusieurs années....passe une douce journée

      • Lundi 25 Janvier 2016 à 11:40

        Bonjour moqueplet,

        Je pense effectivement que l'installation de ces coquillages a du prendre un bon laps de temps, mais je n'en connais pas la durée ne l'ayant trouvée nulle part...passe une belle journée

    2
    Lundi 25 Janvier 2016 à 10:09

    Je la connais très bien cette petite chaumière aux coquillages, quand j'étais secrétaire à la Bergerie Nationale de Rambouillet j'y allais parfois pique-niquer soit près de la Laiterie de la Reine (Marie-Antoinette) soit près de la chaumière qui se visite maintenant mais pas à l'époque (1969) elle était un peu abandonnée avec beaucoup de broussailles autour. Il parait qu'elle servait de lieu de rendez-vous coquin du temps de ces Princesses et autres belles dames.

    Bon lundi, grand soleil ce matin, ça fait du bien

    bisous bisous

      • Lundi 25 Janvier 2016 à 11:43

        Bonjour lili,

        J'ai été visiter Rambouillet dans les années 80, la chaumière ne se visitait pas à cette époque non plus.

        Historiquement parlant,je n'ai rien trouvé  sur les rendez-vous coquins de ces belles dames, mais c'est possible.

        Ici, le soleil était présent jusqu'à présent, mais il a l'air de vouloir se cacher, flûte!

        Bisous bisous

    3
    gazou
    Lundi 25 Janvier 2016 à 13:18

    quel travail !

    bonne journée Livia !

      • Lundi 25 Janvier 2016 à 16:37

        Bonjour gazou,

        Ce fut surement un travail de fond, je ne sais combien de temps il dura...

        Bonne après midi gazou

    4
    Lundi 25 Janvier 2016 à 19:57

    Imaginer le travail c'est comprendre que l'impossible est possible

      • Lundi 25 Janvier 2016 à 20:58

        Bonsoir Christian,

        Comme le disais si bien Napoléon : "Impossible, n'est pas français."

    5
    Lundi 25 Janvier 2016 à 22:17
    erato:

    Apparemment simple , c'est un trésor caché.

    Quel travail d'art extraordinaire , quelle minutie.

    Belle soirée, bises Livia

      • Lundi 25 Janvier 2016 à 23:35

        Bonsoir erato,

        Cela a du en effet être un travail énorme, les coquillages sont bien ajustés et forment de jolis motifs,  mais honnêtement je n'aimerai pas habiter  une maison décorée en coquilles de toutes sorte..

        Belle soirée, bises erato

    6
    Mardi 26 Janvier 2016 à 11:04

    Voilà quelqu'un qui aimait les crustacés. Question : les méfaits de la Révolution n'ont-ils pas eu lieu avant l'arrivée de Napoléon au pouvoir ?

      • Mardi 26 Janvier 2016 à 11:33

        Bonjour Dr WO

        Avant d'être un empereur, Napoléon, il ne faut pas l'oublier, était un général révolutionnaire Bonaparte.

        Cependant, les révolutionnaires n'ont pu tout démolir d'un seul coup, et ce qui restait debout, Napoléon les sauva... pour y résider, notamment à Fontainebleau qu'il aimai énormément, il y a du reste un Musée Napoléon à Fontainebleau.

    7
    Mardi 26 Janvier 2016 à 18:35
    Féelaure

    Qu'elle est jolie cette chaumière j'adore l'extérieur mais l'intérieur est magnifique aussi quel travail !!!

    Douce soirée Livia

    Bises

      • Mardi 26 Janvier 2016 à 18:54

        Bonsoir Laure,

        Elle est très jolie, malheureusement je ne sais si elle se visite.

        Bises

    8
    Mercredi 27 Janvier 2016 à 18:14

    c'est intéressant de connaître notre passé

    9
    Lundi 1er Février 2016 à 22:33

    C'est très original comme décoration, alors que la chaumière semble toute simple vue de l'extérieur. Bisous

      • Mardi 2 Février 2016 à 00:22

        Bonsoir Brigitte,

        En effet, lorsque l'on voit cette petite chaumière de l'extérieur on ne pense pas trouver cette déco somptueuse à l'intérieur...

        Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :