• La crèche à roulette...

     

     



     



     

    En ce mois de décembre 2018, l’épisode des Gilets jaunes, a remisé contrairement aux années précédentes, les habituelles polémiques et attaques fabriquées contre la présentation des crèches dans les lieux publics et tout débat visant à tourner le sujet en dérision ou à diminuer l’importance de la fête de Noël et son sens profond.

     

    Cependant, « En France, le tourisme religieux génère 10,7 milliards d’euros de retombées économiques » !

     

    Paul ASTOLFI

     

     

     

    La crèche à roulette...

    (image internet)

     



     

    La petite fille Espérance...

     

    La Foi est une Épouse fidèle.
    La Charité est une Mère.
    Une mère ardente, pleine de cœur.
    Ou une sœur aînée qui est comme une mère.
    L’Espérance est une petite fille de rien du tout.
    Qui est venue au monde le jour de Noël de l’année dernière.
    Qui joue encore avec le bonhomme Janvier.
    Avec ses petits sapins en bois d’Allemagne couverts de givre peint.
    Et avec son bœuf et son âne en bois d’Allemagne.
    Peints.
    Et avec sa crèche pleine de paille que les bêtes ne mangent pas.
    Puisqu’elles sont en bois.
    C’est cette petite fille pourtant qui traversera les mondes.
    Cette petite fille de rien du tout.
    Elle seule, portant les autres, qui traversera les mondes révolus.
    Comme l’étoile a conduit les trois rois du fin fond de l’Orient.
    Vers le berceau de mon fils.
    Ainsi une flamme tremblante.
    Elle seule conduira les Vertus et le Monde.
    [
    …] C’est elle, cette petite, qui entraîne tout. 

     

    Charles Péguy

     

     

     

    La crèche à roulette...

    Le maire et ses conseillers devant la crèche à roulette de Béziers, pour éviter les litiges avec les traqueurs de crèches !

     



     

    On le sait depuis plusieurs années, la vile de Béziers est devenue un lieu conceptuel de premier plan, montrant au reste de la France la voie d’un avenir meilleur.

     

    Et plusieurs de ces concepts étaient tellement justes qu’après avoir été décriés ou interdits au moment de leur présentation, ils ont été finalement approuvés, comme, par exemple, l’armement de la police municipale, repris par un État qui l’avait condamné, ou le recours plus fréquent au référendum, aujourd’hui réclamé par les gilets jaunes, mais refusé par un gouvernement tellement impopulaire qu’il craint par-dessus tout les réponses d’un peuple qu’il ne représente plus.

     

    Ces concepts ont aussi, très souvent, l’étrange faculté, le pouvoir miraculeux de faire siffler les ânes et braire les moutons, ce qui est tout à fait extraordinaire. On se souvient comment, l’an dernier, une dizaine de manifestants anti-crèche, à peine audibles et accompagnés d’une vache laitière, étaient venus beugler et siffler le soir de l’inauguration.

     

    Mais à l’approche de Noël, cette année, un nouveau concept est né à Béziers : celui de la crèche à roulettes, ou crèche itinérante, qui peut facilement changer de lieu en cas de poursuite ou de persécution.

     

    Tous les ans, en effet, les associations laïques de Béziers, les partis de gauche, la ligue pour l’interdiction du petit Jésus dans les lieux publics, la fédération des ennemis de Joseph, le club anti-marial, les libres penseurs de la pensée conforme, les francs camarades de la manifestation perpétuelle, les joyeux baladins de la truelle, le préfet, le sous-préfet, l’en-dessous du sous-préfet, et le quart-de-rond de l’en-dessous du sous-préfet, n’ayant rien de mieux à faire, et considérant que c’est l’un des premiers et des plus graves problèmes de notre pays, bien avant le chômage, la précarité, la pauvreté, le terrorisme islamiste, les fichés S, l’immigration incontrôlée, la hausse illimitée des taxes et des contraventions, le péage généralisé, la prestidigitation présidentielle, le jeu du pipeau et celui de la flûte sans trou, saisissent en référé et en urgence attentat la Justice pour faire interdire la crèche de Béziers, qui représente un danger sans précédent pour notre société.

     

    Si bien, donc, que pour protéger le malheureux enfant que cette tradition honore depuis des siècles, un nouveau concept est né, permettant désormais à cet Enfant Jésus de venir au monde dans la sérénité, entre ses parents, son bœuf, son âne et ses santons, puis de se déplacer tout en restant bien au chaud dans son lit de paille : la crèche à roulettes.

     

    Cette crèche, en tous points semblable aux autres, et qui s’inspire du principe du tapis volant des Mille et Une Nuits ou du tapis roulant des couloirs du métro, est simplement munie de quatre roues ordinaires telles que chacun peut en trouver dans tous les magasins de bricolage. Elles lui permettent, sitôt l’interdiction de se trouver à un endroit prononcée, de se déplacer immédiatement, illico presto, et de se retrouver comme par miracle vers un autre endroit autorisé, puis, sitôt cet autre endroit interdit par la même voie de référé, de se transporter à nouveau dans un autre…et ainsi de suite. On dit même déjà que, l’année prochaine, elle serait équipée d’un petit moteur et d’un GPS pour que ses déplacements se fassent plus rapidement encore…

     

    Ainsi, on a vu la nouvelle crèche à roulettes et municipale de Béziers, grâce à ce merveilleux concept, passer de la cour intérieure de la mairie à la place de la Mairie, sous les ovations des Biterrois, et, dans quelques jours peut-être, la retrouverons-nous sur la place de la Citadelle ou sur les allées Paul-Riquet, et peut-être – qui sait ? – finira-t-elle sur le perron de la sous-préfecture ou sous les fenêtres du sous-préfet, portée par le chœur des anges et les alléluias des Biterrois.

     

    Jean-Pierre Pélaez

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Décembre 2018 à 09:50

    Astucieux la crèche à roulettes ! Le poème de Charles Péguy est superbe, merci.

    Bises et bon mercredi

      • Mercredi 19 Décembre 2018 à 16:18

        Bonjour Zaza,

        La petite fille espérance de Péguy est très belle, et je trouve très astuciuex cette crèche à roulette, pour : rouler les fâcheux!

        Bises et belle journée

    2
    Mercredi 19 Décembre 2018 à 10:15

    Excellente idée cette crèche à roulettes

    C'est quand même terrible qu'il fasse en arriver là !

    bisous bisous et bonne journée

     

      • Mercredi 19 Décembre 2018 à 16:20

        Bonjour lili,

        Cette crèche à roulette est une bonne idée du maire de Béziers, pour contrer les fâcheux, nous le félicitons.

        Bisous bisous et bonne journée à toi aussi

    3
    Mercredi 19 Décembre 2018 à 11:47

    étant enfant la crèche de Noël était toujours bien présente.....et lorsque les enfants étaient petits nous avons continué à la faire chaque année....mais depuis que nous nous retrouvons que les deux, nous avons abandonné un peut toute ces décorations.....passe une bien douce journée

      • Mercredi 19 Décembre 2018 à 16:29

        Bonjour Monique,

        Je fais toujours la crèche, c'est l'essentiel de Noël pour moi, je l'ai eu enfant, je l'ai faite pour mes enfants et continue de la faire pour mes petits enfants, si je devais en faire moins, c'est le sapin que j'enlèverai.

        Belle après midi

    4
    Mercredi 19 Décembre 2018 à 11:49

    1) C'est quoi, un "tourisme" religieux ? Les symboles du catholicisme seraient donc un but de promenade en famille, avec selfies à la clé, susceptible de rapporter des bénéfices, comme le "Paris By Night", Disneyland ou les gorges de l'Ardèche...

    2) Et, si effectivement la crèche à roulette, comme les fauteuils pour handicapé, de Robert Ménard peut paraitre une astuce originale pour échapper au diktat des "libres penseurs", tout comme celle de Laurent Wauquiez qui se dissimule derrière une exposition culturelle et artisanale de santons traditionnels, d'autres n'ont pas eu recours à de tels artifices: Pas de crèche cette année (2016) à Crémone en Italie : le curé ne veut pas froisser les musulmans et les athées ou  Pour ne pas offenser les musulmans, un prêtre supprime la crèche de Noël 

     

     

    (désolé, une fois de plus de détonner parmi les autres commentaires... )

     

     

      • Marie-Gabrielle
        Mercredi 19 Décembre 2018 à 12:40

        Cher Monsieur ou Madame Bedeau

        Sans vouloir vous froisser le moins du monde, je crois que vous vivez sur un petit nuage. Quand une paroisse, un diocèse ou n'importe quelle autre entité organise un pèlerinage à Lourdes, Lisieux, Ars, Fatima etc, ou un peu plus loin en Pologne, en Irlande, Espagne, Italie (Assise, Padoue, San Giovanni Rotondo, Rome…) etc, sur les pas de tel ou tel saint, ou encore plus loin en Terre Sainte, ou à Guadalupe etc, il faut bien une agence ! Il faut bien rémunérer les employés qui ont organisé, les guides sur place, les hébergements, chauffeurs de cars etc. Chaque diocèse français a son service diocésain des pèlerinages, où au moins le directeur et la secrétaire sont salariés. Il y en a autant dans des paroisses de certaines grandes villes. En France, de nombreuses agences catholiques sont spécialisées dans les pèlerinages et voyages culturels chrétiens : Terralto, BIPEL, Ictus Voyages, Etoile Notre-Dame, Terre entière, la Procure etc etc. Vous n'avez jamais fait un pèlerinage en groupe, même à Lourdes ? Vous m'étonnez beaucoup. Il faut sortir un peu cher ami !! Tous les ans depuis au moins 80 ans, il y a le congrès annuel des directeurs de pèlerinages.

        Les gens viennent du monde entier à Lourdes, Lisieux etc. Cela fait forcément des retombées économiques importantes en matière d'hôtels, restaurants, achats de souvenirs etc, et c'est un grand bienfait pour la localité. Vous ne voulez quand même pas que les gens couchent dehors et ne mangent pas !… A San Giovanni Rotondo, le couvent de Padre Pio qui attire des millions de pèlerins du monde entier, cela a complètement transformé ce pays qui était misérable, maintenant les gens gagnent leur vie en travaillant dans les innombrables hôtels. Cela a été la même chose au XIXe siècle à Lourdes, et au XXe à Fatima, des bourgades misérables devenues prospères grâce au tourisme religieux.

        En France, nos sanctuaires rapportent 10 milliards de retombées économiques : autant de gens qui travaillent dans les hôtels, restaurants, boutiques etc au lieu d'être au chômage.

      • Mercredi 19 Décembre 2018 à 13:06

        Bonjour bedeau,

        Je ne vais pas m'étendre, puisque Marie-Gabrielle vous a répondu et l'a fait beaucoup mieux que je ne l'aurai fait, l'église fait donc vivre beaucoup de monde, mais...pas les autres religions qui vivent en autarcie!

        Je suis habituée maintenant, vous "détonnez toujours"!

      • Mercredi 19 Décembre 2018 à 15:12

        @ Marie-Gabrielle (mais pas que...)

        Peut-être que le fait... "d'être sur un nuage" me donne un peu de hauteur de vue !

        Le terme de "tourisme" me gène, je n'y peux rien. je n'ai pas d'autre mot à proposer, mais celui-ci me gène.

        C'est évidemment indiscutable que ce "tourisme" génère un chiffre d'affaire dont une partie revient aux sites eux-même et aux localités qui les abritent et également aux fabricants et marchands de souvenirs...!

        Pourtant, je m'interroge sur les raisons profondes d'un certain nombre de ces "touristes", et j'ai du mal à croire que tous font ces déplacements, visites, pèlerinages ou retraites, uniquement motivés par l'aspect religieux de leur destination. C'est également vrai que leur argent qui n'a pas plus d'odeur qu'un autre,  participe également au développement économique des lieux saints, de plus ce n'est pas impossible, à cette occasion et en ces lieux propices, qu'ils trouvent ou retrouvent la Foi. C'est ce que je leur souhaite, que j'espère pour vous, mais qui est l'antithèse parfaite de mon expérience personnelle, du temps où "je sortais un peu" (et qui reste personnelle)

        Cordialement et respectueusement,

        "monsieur" bedeau

        PS. Peut-être que le curé de Crémone (2me partie de mon commentaire) qui a supprimé la crèche de Noël pour "ne pas blesser la sensibilité de la communauté islamique" aurait-il du la maintenir, mais avec des petites roulettes, pour pouvoir la dissimuler ponctuellement (et rapidement) à chaque passage d'un offensé potentiel ?

         

      • Mercredi 19 Décembre 2018 à 16:33

        Pour répondre à votre deuxième com, je crois qu'il a beaucoup d'amateur d'art religieux qui viennent en "touristes" visiter nos églises et nos cathédrales et cela dans toute l'Europe puisqu'elle fut le berceau de la chrétienté, et puis les autres viennent ressourcer leur foi, vous devriez aller y faire un tour, cela vous "déségrirait" quelque peu !

      • Marie-Gabrielle
        Mercredi 19 Décembre 2018 à 21:28

        Monsieur Bedeau

        1/ Tout-à-fait d'accord avec vous en ce qui concerne le curé de Crémone ; si c'est vrai, c'est scandaleux, il a perdu la Foi. Je dis bien SI c'est vrai, car vous savez comme moi qu'il circule beaucoup de bobards sur internet (pourquoi dire fake news en anglais puisque nous avons ce mot bien français bobard, qui est parfait ?). je ne dis pas que ce n'est pas vrai, je dis que pour l'instant je n'ai pas la preuve, et je ne diffuse jamais sur internet une info non vérifiée.

        2/ Pourquoi considérer "touriste" et "tourisme" comme un gros mot ??? Un touriste, c'est un voyageur en groupe ou seul, qui fait un "tour" c'est-à-dire un voyage de visites mémorielles, ou culturelles, ou religieuses, ou géographiques ou scientifiques, ou artistiques etc etc. Certes si son but est religieux on l'appelle pèlerin, mais techniquement c'est quand même du tourisme à but de pèlerinage Bien sûr il y a du tourisme de masse, vulgaire, idiot, bête, et c'est le même mot que pour du tourisme culturel de haut niveau. Mais c'est comme ça pour toutes les activités humaines : vous donnez bien le même nom de boulanger ou de pâtissier à quelqu'un qui fabrique une infecte production industrielle bas de gamme et bourrée de chimie, et à celui qui, réputé, fabrique un pain artisanal exceptionnel et bio, ou des gâteaux raffinés.

        3/ Comment pouvez-vous juger des motivations que les gens ont dans le cœur et des "raisons profondes" de leur démarche ??? Seul Dieu les connaît ! En l'homme tout est mêlé, pourquoi voulez-vous que leurs motivations soient "UNIQUEMENT" religieuses ??? On peut être un pèlerin fervent et admirer la beauté des œuvres d'art, des paysages, des monuments et des sites que l'on visite, et heureusement car ce serait bien triste d'y être insensible. Etre pèlerin ne consiste pas à réciter le chapelet toute la journée et à aller seulement à des messes et offices. Les pèlerins qui vont en pèlerinage en Pologne sur les pas de saint Jean Paul II, vont aussi s'intéresser à l'Histoire et à l'art de la Pologne, et la Foi des chrétiens polonais à Czestochowa, ou au sanctuaire de la Divine Miséricorde, va les encourager dans leur Foi, y compris ceux qui ont une Foi tiède et sont venus en premier pour la culture. De même si on va à Assise sur les pas de saint François, ou dans la région de San Giovanni Rotondo pour Padre Pio, comment pourrait-on ignorer les extraordinaires trésors artistiques de ces régions de l'Ombrie ou des Pouilles. J'ai constaté en 40 ans d'expérience que l'art chrétien est une des plus belles façons de parler de l'Évangile, et que cela peut changer les cœurs.

    5
    Marie-Gabrielle
    Mercredi 19 Décembre 2018 à 12:41

    Bravo Chantal pour la crèche à roulettes, et vive Robert Ménard !

      • Mercredi 19 Décembre 2018 à 16:24

        Merci Marie-Gabrielle d'avoir répondu à monsieur bedeau, qui cherche toujours midi à quatorze heures. Je trouve cette idée de crèche à roulette, géniale pour contrer les fâcheux anti crèches.

    6
    Mercredi 19 Décembre 2018 à 12:58

    C'est une très bonne idée, je trouve et cela peut permettre à plus de gens de l'admirer si elle se déplace dans les quartiers. Bisous

      • Mercredi 19 Décembre 2018 à 16:27

        Bonjour Brigitte,

        Je trouve aussi cette idée géniale pour contrer les "libres penseurs" c'est comme cela qu'ils se nomment, car ils nous  e.....e tous les ans, puisqu'ils trouvent des magistrats gauchistes, "payés par nos impôts", pour leur donner raison et interdire les crèches.

        Bisous et belle journée

    7
    Mercredi 19 Décembre 2018 à 17:19

    Une belle idée la crèche à roulette !

    Bises bonne soirée ...

      • Mercredi 19 Décembre 2018 à 17:51

        Bonjour,

        Une très belle invention, cela vite de la défaire sous la pression des libres penseurs!

        Bises et belle soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :