• La mariée était en rouge...

     

     

     

     

     

    LE MARIAGE ROMAIN.

     

    « Maintenant tu peux venir, nouvel époux, l’épouse est dans ta couche. Son visage à l’éclat des fleurs, celui de la blanche camomille et du pavot empourpré. Et toi, jeune époux, tu n’es pas moins beau et protégé par Vénus. Le jour fuit : approche, ne tardes pas ! Qu’il compte plutôt les grains de sable du désert africain et les astres étincelants, celui qui voudrait compter vos mille et mille plaisirs. »

    (Chant de mariage de Catulle)

     

    LA MARIEE ETAIT EN ROUGE.

     

    Antiquité

     

     

     

    Le mariage est un acte de la vie privée qui n’est pas sanctionné par une cérémonie publique. Le jour des noces est choisi avec soin, car certaine périodes de l’année sont considérées comme néfastes.

    La veille de la cérémonie, la fiancée est parée par ses amis et ses parentes. On lui ôte ses vêtement d’enfant pour la revêtir d’une tunique blanche, tissée d’une seule pièce et retenue par une ceinture au nœud compliqué que son mari devra dénouer durant la nuit de noces. Puis, avec un fer de lance, une femme sépare la chevelure de la jeune fille en six tresses fixées autour de la tête.

    Le matin du mariage, on lui place sur la tête un grand voile orangé, (le flammeum) d’où l’expression « prendre le voile » pour dire se marier, ou entrer dans les ordres.

    En présence des deux familles, la première partie de la cérémonie à lieu dans la maison de la mariée pour marquer sa rupture avec les siens. La jeune fille fait une offrande de lait et de vin aux dieux du foyer et dépose ses poupées sur l’autel familial. Puis la dame d’honneur (la pronuba) joint les mains droites des deux mariés. Cette « dextrarum junctio » est l’acte essentiel du rituel matrimonial, et, en tant que tel, il est très souvent représenté sur les bas-reliefs et sur les peintures. Cette cérémonie est suivie d’invocations aux divinités qui doivent apporter au nouveau couple entente et fécondité. Puis un grand banquet se poursuivant jusque dans la nuit rassemble tous les assistants.


  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Août 2013 à 16:57

    A chaque époque ou etnies ses coutûmes, plus ou moins belles, plus ou moins étrange, l'essentiel serait que chacun s'en stisfasse

    Bises Livia

    2
    Mardi 27 Août 2013 à 18:37

    Bonjour Nettoue,

    Les mariées romaines étaient en rouge, en Asie, les mariées sont toujours aujourd'hui,  en rouges, (sauf celles qui s'occidentalisent)!

    Gardons nos coutumes : les mariées en blanc!

    Bises Nettoue

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :