• La rose de Jéricho...

     

     

     

     

     

     

     

    Hier je vous ai présenté le tableau du Gréco « La rose de Jéricho », aujourd'hui je vous propose de découvrir la vraie rose de Jéricho, telle qu'elle apparaît dans les déserts d'Afrique du Nord, de Syrie et de la Palestine.

     

    Comme vous le constaterez, elle n'a rien à voir avec les fleurs que nous appelons rose et qui poussent dans nos jardins, bien que le peintre les présente comme les roses que nous connaissons, il ne connaissait sans doute pas les « vraies roses de Jéricho ».

     

    Je ne comprends pas pourquoi on qualifie de rose, cet amas d'herbes desséchées ?

     

    Liviaaugustae

     

     

     

    La rose de Jéricho...

    La rose de Jéricho dans les sables du désert

     

     

     

    La rose de Jéricho Selaginella lepidophylla est une plante du désert. Elle s'est adaptée à son environnement. Ainsi, elle passe les jours de la longue saison sans pluie sous la forme d'une plante desséchée. Mais, au contact de l'eau, elle reverdit, bien que cela se fasse lentement.

     

     

     

    Beaucoup de gens parlent de la rose de Jéricho, ou de la jérose, sans bien savoir, en réalité, ce que c'est que cette fleur légendaire. Constatons d'abord qu'elle n'a rien à voir avec la rose de nos jardins; elle s'appelle, de son nom scientifique, Anustatica hierochuntica. « C'est une espèce de crucifère siliculeuse, à tige rameuse, garnie de feuilles oblongues, terminée par de petits épis de fleurs blanchâtres, qui croît dans les sables de Syrie et de Palestine, et qui jouit d'une propriété hygrométrique remarquable. Après la floraison, cette plante se dessèche, ses feuilles tombent ; ses rameaux, qui sont roides et un peu épineux, se resserrent, s'entrelacent; leur extrémité supérieure se replie en dedans, et ils forment une sorte de pelote arrondie, de moyenne grosseur. Les vents la déracinent, la roulent sur les rivages de la Syrie et de la mer Rouge et sur les bords des rivières, où les pèlerins, durant le moyen âge, la recueillaient pour enrichir les cabinets des curieux. »

     

    Cette fleur des lieux saints était en grande renommée jadis, et sa vieille réputation a survécu au moyen âge. Désséchée, elle renaît pour peu qu'elle soit plongée dans l'eau ou simplement exposée à l'humidité. Cette sorte de palingénésie a donné lieu à mille légendes qui ne sont pas encore oubliées. La rose de Jéricho est d'abord un don mystique apporté par l'ange Gabriel à la Vierge Marie. Selon la croyance populaire, cette fleur sacrée n'opérait son gracieux miracle et ne s'épanouissait qu'au moment où la nuit de Noël invitait les populations chrétiennes à l'adoration.

     

    Anastatica hierochuntica plante à fleurs de la famille du chou et de la moutarde (Bassicacées ou Crucifères), originaire de l'Afrique du Nord pré-saharienne, du Sahara et du Moyen-Orient (elle seule peut être trouvée dans les environs de Jéricho).

     

     

     

    La rose de Jéricho...

    La plante refermée sur ses graines

     



     

    L'autre rose de Jéricho Anastatica hierochuntica déshydratée est une plante morte dont les rameaux secs recroquevillés enferment les fruits contenant les graines vivantes. Au contact de l'eau couvrant le sol, après une pluie abondante, les rameaux se déroulent et libèrent les graines. Leur germination donne des plantes vertes qui ont tout juste le temps de croître, fleurir et produire de nouvelles graines pendant la courte durée d'humidité du sol.

     

     

     

     

    La rose de Jéricho...



    Ensuite elles commencent à sécher, les feuilles tombent et les rameaux ligneux s'enroulent préservant les fruits de la consommation par les rongeurs ou les oiseaux granivores jusqu'à la prochaine pluie. La légende veut que le vent les arrache et les roule sur de longues distances. Pourtant elles restent fermement enracinées à l'état sec jusqu'à 10 cm de profondeur et semblent indéracinables, offrant peu de prise au vent au ras du sol. Peut-être le bétail peut-il en arracher et à partir de ce moment elles peuvent rouler au gré du vent.

    (texte et images wikipédia)

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Novembre à 06:40

    une vraie curiosité cette rose, que je ne connaissais pas....pour la buse au sommet du sapin, je me suis méfiée car elle venait tourner autour des poules....mais elle a fait du bruit et en septembre les fenêtres étaient encore ouvertes, donc j'ai pu la voir....et j'ai vite dégainé mon APN.....(lol), passe une bien agréable journée

      • Lundi 19 Novembre à 11:03

        Bonjour Monique,

        C'est une curiosité, mais je ne comprends pas pourquoi on appelle ce tas d'herbes rose...

        La photo avec la buse est vraiment magnifique, j'espère qu'elle ne vous a pas manger de poules!

        Belle journée

    2
    Lundi 19 Novembre à 10:19

    Bonjour Chantal. Cette plante est intrigante : une merveille de la nature puisqu'elle arrive à se protéger et se reproduire malgré des conditions climatiques peu favorables. Bonne journée et bisous

      • Lundi 19 Novembre à 11:04

        Bonjour Brigitte,

        C'est une plante très curieuse, et même si elle porte le nom de rose, elle n'est pas très jolie!

        Bisous et belle journée

    3
    Lundi 19 Novembre à 10:26

    Une plante vraiment particulière et qui n'a effectivement rien à voir avec nos belles roses.

    Bisous bisous très frisquet - 2° à 8 h

      • Lundi 19 Novembre à 11:06

        Bonjour lili,

        C'est en effet une plante des plus curieuse, je l'ai découverte avec ce tableau, qui lui est magnifique.

        Ici, il ne fait pas très chaud non plus 6° pour le moment, mais...il y a du soleil et cela me va!

        Bisous bisous

    4
    Lundi 19 Novembre à 11:29
    Cigalette 106

    Bonjour étrange cette fleur mais la nature est bien faite, bonne journée

      • Lundi 19 Novembre à 13:29

        Bonjour Cigalette,

        Plus qu'une fleur je trouve que c'est u e agrégation de feuilles...

        Belle après midi

    5
    Lundi 19 Novembre à 17:48

    Ah oui effectivement rien à voir  ! merci pour cette découverte Livia

    Bises & douce soirée

      • Lundi 19 Novembre à 21:15

        Bonsoir Laure,

        Rien à voir avec nos jolies roses, c'est carrément laid, mais ces roses doivent combattre pour vivre à la chaleur dans le sable.

        Bises et douce soirée

    6
    Lundi 19 Novembre à 18:11

    Je découvre avec plaisir.

      • Lundi 19 Novembre à 21:16

        Bonsoir Christian,

        Ces roses de Jéricho sont on ne peut plus bizarre... et ne sont pas très jolies.

    7
    Lundi 19 Novembre à 20:26

    Coucou Livia

    Effectivement, c'est un nom qui ne convient pas tellement à cet amas de feuilles bizarres...  par comparaison à nos roses bien sûr ! 

    Je viens de rentrer d'une réunion et je découvre ce que j'ai reçu en mail avec un article qui te plairait ... je te donne l'URL :

    https://lesavoirperdudesanciens.com/2018/11/le-mausolee-dhalicarnasse-une-merveille-de-lantiquite/

    C'est tout à fait dans le style de tes articles... J'ai pensé à toi aussitôt !

    Bonne soirée

    Bisous

      • Lundi 19 Novembre à 21:19

        Coucou Luciole,

        C'est un nom très bizarre pour cet amas de feuilles séchées...je trouve très laid.

        Je te remercie pour L'URL de cet article que je vais aller voir c'est très gentille de ta part.

        Bisous et douce soirée

    8
    Lundi 19 Novembre à 21:22

    Coucou Livia! Je ne connaissais pas du tout cette plante! Est-ce la même qui est signalée dans la Bible et que l'on appelle la rose de Saron?

    La tradition est jolie au sujet de Marie et de l'ange Gabriel!

    Je t'embrasse. Belle soirée à toi! money!

      • Lundi 19 Novembre à 21:30

        Coucou Laure,

        La tradition est en effet très jolie, mais je ne trouve pas la plante très belle, et le Greco à peint des roses de nos jardins, mais peut-être ne connaissait-il pas cette rose là ? Je ne saurai te dire si c'est la même qui est signalée dans la Bible sous le nom de roses de Saron, mais comme on fait référence à l'Ange Gabriel ce peut-être la même!

        Je t'embrasse et te souhaite aussi une belle soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :