• La table pour le pauvre...

     

     

     

     

    Je vous offre aujourd'hui un poète oublié lui aussi, cependant sa poésie est magnifique et mérite d'être connue.

     

    Livia

     

     

     

    La table pour le pauvre...

    C'est pour ce pauvre-là que la table est mise...

     

    (image internet)

     



     

    Un pauvre est à ta porte

     

     

     

    Mets ta nappe de lin sur la table agrandie,
    Verse dans les cristaux
    Des vins fumants faits de raisins orientaux,
    Orne de citrons verts, de pommes, de gâteaux
    Les vaisselles polies.

     



     

    Répands les fruits du parc et les fleurs de la plaine
    En couronne d’azur.
    Tords le feuillage d’or le long du calme mur,
    Inonde l’air d’odeurs, et que d’un parfum pur
    L’atmosphère soit pleine !

     



     

    Commande aux serviteurs afin qu’ils te rapportent
    Tous les vins du cellier
    Sors les sacs de la grange et détruis le hallier,
    Dénude-toi, soustrais la grappe à l’espalier ! Un pauvre est à la porte !

     



     

    Or tout vrai pauvre a droit à la plus belle place,
    Il est l’hôte divin,
    Il est l’expiateur qui va par le chemin
    Lourd de tes maux dont il rend le fardeau vain
    Et qu’il porte à ta place.

     

     

     

     

    Saint Georges de Bouhélier

     

    (La romance de l’Homme);

     



     

     

     

    Un mot sur le poète :

     

    La table pour le pauvre...

    Saint Georges de Bouhélier

     

     

     

    Stéphane-Georges Lepelletier de Bouhélier, dit Saint-Georges de Bouhélier, né à Rueil le 19 mai 1876 et mort à Montreux le 20 décembre 1947 est un poète, romancier et auteur dramatique français.

     

    En novembre 1896, il eut son premier entretien avec Emile Zola, à qui il avait dédié son livre L'Hiver en méditation. Zola lui conseilla d'écrire un article sur le naturisme et promit de le recommander aux directeurs du Figaro. Les deux hommes se virent souvent par la suite, et Bouhélier soutint la campagne du romancier pour la révision du procès Dreyfus. Après avoir publié des récits lyriques — La Route noire (1900), Julia ou les Relations amoureuses (1903) — et des vers philosophiques, Les Chants de la vie ardente (1902), il fit paraître La Romance de l'homme (1912), apologie de la cause ouvrière.

     

    Bouhélier écrivit surtout pour le théâtre, en se donnant pour but de faire renaître la tragédie. Il choisit des sujets religieux (Le Roi sans couronne, 1906), politiques (La Tragédie royale, 1909), légendaires (La Tragédie de Tristan et Iseult, 1923), et, surtout, des sujets historiques (Le Sang de Danton, 1931 ; Napoléon, 1933 ; Jeanne d'Arc, la Pucelle de France, 1934 ; Le Roi-Soleil, 1938). Il obtint son plus grand succès avec Le Carnaval des enfants, pièce créée au Théâtre des Arts en 1910, et jouée par la suite à l'Odéon et à la Comédie Française...

     

    (Texte et image wikipédia)

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Novembre à 06:33

    et oui ces halles sont superbes, depuis le temps que j'en entendais parlé, il a fallu que je m'y rende.....ton poème fait réfléchir, bravo et doux début de semaine

      • Lundi 26 Novembre à 10:50

        Bonjour Monique,

        Je suppose que puisque tout le monde peut écrire des commentaires, que EK a réparer le problème qui nous handicapait beaucoup. C'est un poème de circonstance puisque l' pape à institué une journée des pauvres...

        Belle journée

    2
    Lundi 26 Novembre à 09:27

    Bonjour Chantal. Je découvre avec plaisir ce beau poème qui invite à la générosité. Bonne journée et bisous

      • Lundi 26 Novembre à 10:52

        Bonjour Brigitte,

        Il y a beaucoup de poètes, oubliés et jetés par le politiquement correct et le prêt à penser c'est un poème de circonstance, car le pape à institué une journée des pauvres et à chaque sortie des messes le Secours Catholique, quête pour eux.

        Bisous et belle journée

    3
    Lundi 26 Novembre à 09:42

    Un grand auteur de théâtre. Je ne connaissais pas ce beau poème.

    Il pleut sans arrêt depuis que je suis levée, heureusement pas besoin de sortir aujourd'hui

    bisous bisous

      • Lundi 26 Novembre à 10:54

        Bonjour lili,

        C'est un grand bonhomme en effet, complètement  inconnu (de moi), mais qui mérite d'être connu, son oeuvre est immense.

        Ici il ne pleut pas, nous avons eu le déluge hier, on ne pouvait pas mettre le nez dehors, mais le ciel reste plombé, car il parait que demain nous aurons pluie et vent...

        Bisous bisous

    4
    Lundi 26 Novembre à 09:44

    Tu fais bien, Livia, de donner un hommage à un auteur presque inconnu que je suis heureuse de découvrir!

    Le poème est lyrique pour moi mais très beau!

    bises

    Gigi

      • Lundi 26 Novembre à 10:56

        Bonjour Gigi,

        C'est un hommage qui va dans le sens de ce que demande le pape, et qui a institué une journée du pauvre, ce poème en est l'illustration parfaite.

        Et je trouve que ce poète aujourd'hui relégué dans les oubliettes mérite d'être relu.

        Bises

    5
    Lundi 26 Novembre à 11:35

    Je ne le connaissais pas... la tradition se perd, je crois.

    Passe une douce journée Livia. Bises.

      • Lundi 26 Novembre à 11:38

        Bonjour Quichottine,

        En effet, la tradition de la part du pauvre est complètement perdue, car on ne pense plus qu'à consommer aujourd'hui et...chacun pour soi!

        Douce journée à toi aussi

    6
    Lundi 26 Novembre à 12:52

    Merci pour cette découverte, je ne connaissais pas du tout ce poète... Je suis une grande lectrice de romans (j'aime beaucoup Zola d'ailleurs), de contes et de légendes. En poésie, je connais les classiques mais j'en lis peu.

    Bisous

      • Lundi 26 Novembre à 13:28

        Bonjour Maryline,

        Je lis tout,essais,  romans et poésies, et j'aime beaucoup découvrir des poètes oubliés...

        Bisous

    7
    Lundi 26 Novembre à 14:37

    Je vais encore faire tache parmi les commentaires, mais je dois avouer que ces "journées internationales" m'exaspèrent par leur côté artificiel, voire indécent:

    Le 18 novembre, (peut-être selon la volonté d'un pape quelconque, ou pas...) on doit donc, sans faute, penser aux pauvres... mais à la même date, on doit s'informer sur les antibiotiques, avoir une pensée pour les trisomiques 21 et se souvenir des  victimes des accidents de la route; la veille il fallait s'intéresser aux prématurés et s'informer sur la réduction des déchets; le lendemain, c'est la journée des toilettes; aujourd'hui 26, c'est entre autres la journée internationale des aides -soignants et des enfants des rues !

    https://www.journee-mondiale.com/les-journees-mondiales.htm

     

      • Lundi 26 Novembre à 15:08

        Bonjour bedeau,

        En effet, la charité ne doit pas s'arrêter à une seule journée, et les jours préposés ne sont pas toujours suivies...mais n'est-ce pas notre "devoir" de chrétien de le faire peu ou prou ?

        Et moi, je le fais dans la mesure de mes faibles moyens!

    8
    Lundi 26 Novembre à 18:29

    C'est une belle découverte que j'ai lu avec plaisir, cela fait réfléchir

      • Lundi 26 Novembre à 19:38

        Bonsoir Christian,

        Une belle découverte en effet, que j'ai lu moi aussi avec beaucoup d'attention puisque ce sont les préceptes de ma religion.

    9
    Lundi 26 Novembre à 19:46

    Honte. Je ne connaissais pas.

      • Lundi 26 Novembre à 20:24

        Bonsoir Dr WO,

        Je vous en offre autant, je viens tout juste de découvrir ce poète et qui en plus est un homme de théâtre prolifique...

    10
    Lundi 26 Novembre à 20:07

    coucou ce poème est superbe , bisous 

      • Lundi 26 Novembre à 20:24

        Coucou Victoria, ravie que tu l'aimes!

        Bisous

    11
    Lundi 26 Novembre à 21:09

    Merci pour ce doux poème ...

    Bisous 

      • Mardi 27 Novembre à 00:31

        Bonsoir et merci d'être passé me voir.

        Bisous

         

    12
    gazou
    Mardi 4 Décembre à 17:50

    Je ne connaissais pas ce poète , merci pour la découverte !

      • Mardi 4 Décembre à 18:52

        Bonsoir gazou,

        J'ai été ravie de le découvrir aussi, vaut mieux tard que jamais !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :