• La vérité, une exigence de justice...

     

     

     

     

    L'évangile nous dit : «  Si l'on vous frappe sur la joue droite, tendez la joue gauche »... Il est plus facile de le dire, que de le faire !

     

    Aujourd'hui c'est tellement courant pour les cathos d'être frappés sur la joue droite, que certains ont tendance à tendre la joue gauche, avant même d'être frappé.

     

    J'avoue quand à moi, que j'ai de plus en plus de mal à tendre la joue gauche après avoir été frappée sur la droite, j'ai une grande envie de rendre les baffes !

     

    Il est grand temps d'arrêter de faire profil bas en rasant les murs, et de battre notre coulpe , en laisser toute la place à ceux qui arrivent, qui parlent fort et qui veulent occuper toute la place!

     

    Le texte ci-dessous, est d'un auteur que j'apprécie beaucoup, qui est très réconfortant sur le sujet.

     

    Liviaaugustae

     

     

     

    La vérité, une exigence de justice...

    A-t-elle été frappée ?

     

    (Image internet)

     



     

     

     

     

     

    Tendre la joue gauche, oui mais, à bon escient !

     

     

     

    « C’est un sport reconnu chez les médias que de taper sur les catholiques. C’est facile, ça ne mange pas de pain et ça donne bonne conscience au milieu. Il ne s’agit pas de tirer à boulet rouge sur les autres religions. L’Islam, trop dangereux, a montré à plusieurs reprises qu’il ne se laisserait pas faire. Les juifs, à la moindre incartade, sortent l’épouvantail antisémite qui n’est autre qu’une forme d’autocensure de la doxa médiatique. Les protestants dérangent d’autant moins que certaines Eglises se coulent dans le lit du bien-pensant actuel. Trop les asticoter serait probablement contre-productif pour l’intelligentsia en place. Mais les cathos… non seulement c’est l’homme à abattre, mais en plus, ils tendent la joue gauche, courbent l’échine et paraissent se complaire dans le misérabilisme d’un faux martyre.

     

    A un protestant à bout d’argument qui lui disait « Monseigneur si je vous frappe que faites-vous ? » saint François de Sales répondit « l’Evangile me demande de tendre la joue gauche, mais je vous déconseille d’essayer ». Si nous prenons des coups mérités, il est normal de plier l’échine humblement. Mais refuser l’injustice est un devoir de vérité qui est une œuvre de charité (de miséricorde pour coller à l’actualité). Il serait donc temps que les catholiques cessent de faire le dos rond quand la presse nous matraque injustement. L’actualité regorge de myriades d’exemples, quotidiens, qui sont autant de brimades, de vexations, de mensonges que les catholiques subissent sans rien dire.
    Misérabilisme ou lâcheté ? Sans doute les deux, autant qu’abrutissement dérouté. La violence et la force de ces attaques répétées nous déboussolent. Il est temps me semble-t-il de redresser la tête et de faire front.

     

    Il ne s’agit bien entendu pas de rendre œil pour œil et dent pour dent, mais de revendiquer nos droits à la justice et à la vérité. La joue gauche elle a bon dos et elle rend bien service aux malfrats d’en face qui ne s’embarrassent guère de scrupules.

     

    Une diffamation, c’est un procès. Une désinformation, c’est un droit de réponse. La vérité, ne l’oublions pas, est une exigence de justice !

     

    Cyril Brun

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 5 Décembre à 07:14

    je me demande si je serais capable de tendre la gauche.....je suis très réactive et je ne laisserai pas le temps à la personne en face de réfléchir, je répondrai du tac au tac pour commencer verbalement....et oui de nos jours il faut être assez spontané sinon on se fait "croquer".....douce journée à toi

      • Mardi 5 Décembre à 11:07

        Bonjour Monique,

        Je suis comme toi très impulsive, et je rends souvent les baffes "verbales" que l'on m'assène, j'avoue que j'ai de plus en plus de mal à supporter cet état de chose aujourd'hui où l'on se fait agresser sans arrêts et faire profil bas et je n'ai pas envie d'être croquée...

        Douce journée

    2
    Mardi 5 Décembre à 10:59

    Bonjour

    J'ai tendance a être très réfléchie et du coup, je pense avant d'agir ou de dire quelque chose!

    Pour répondre à ta question, les fers que l'on pose sur les sabots des chevaux sont à la fois pour protéger mais aussi pour éviter que le sabot ne pousse trop vite, voilà pourquoi il faut les changer au bout d'un certains temps.

    Les chevaux sauvage n'ont pas ce problème car comme ce sont des animaux grégaire, ils se déplacent souvent et sur de longues distances, du coup le sabot s'use naturellement. Ce qu' l'on empêche aux chevaux domestiqués car ils sont enfermé dans des prés.

    Bisous

      • Mardi 5 Décembre à 11:09

        Bonjour Wolfe,

        Comme je le dis à moqueplet, je suis très impulsive et en général je réponds du tac au tac, et je rends de plus en plus les baffes verbales... il y a un temps pour tout!

        Merci pour les renseignements sur les sabots des chevaux.

        Bisous

    3
    Mardi 5 Décembre à 20:23

    Je suis incapable de répondre du tac au tac, combien de fois je me suis dit, après coup, j'aurais du lui répondre ça ou ça !  Difficile de se changer.

     

      • Mercredi 6 Décembre à 00:16

        Bonsoir lili,

        Tu as raison on ne peut changer sa nature profonde, moi, j'ai toujours été une impulsive et même aujourd'hui, je suis très réactive, j'accepte mal certaines choses et je donnes des baffes je te rassure elles ne sont que verbales...

        Bisous

    4
    Mardi 5 Décembre à 20:32

    Hé oui ! c'est une triste réalité

      • Mercredi 6 Décembre à 00:16

        Bonsoir Christian,

        Triste réalité que les politiques ignorent par facilité...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :