• Le bon et le mauvais usage...

     

     

     

    Billet

    Gardons la lumière allumée…

     

    LE BON USAGE.

     

    Vers 1855, Napoléon III créa une commission chargée de publier la correspondance complète de Napoléon 1er.  La première séance se passa à discuter si l’on inclurait dans le recueil les lettres à Joséphine. Mérimée qui était membre de la commission dit à l’Empereur qui la présidait : « Sire, si nous mettons ces lettres dans notre édition, le public apprendra que votre oncle déposait des baisers sur des mots qui ne sont pas dans le dictionnaire. »

    Tous les lexicographes devraient avoir cette anecdote présente à l’esprit. Il y a en effet des mots qui, comme dit Littré, « appartiennent au plus bas langage » et qu’il est inutile d’enseigner aux enfants. Ceux-ci les apprennent bien assez tôt tout seuls dans la cour de récréations des écoles. De même je ne vois pas la nécessité de recueillir les diverses scories du langage que chaque époque charrie avec elle. Certains vocables inédits sont à la mode six mois ou un an, après quoi tout le monde les oublie.

    Enfin il me semble qu’il faudrait montrer la plus grande circonspection avec les mots étrangers. Le fait de figurer au dictionnaire leur confère une importance sociale, voire politique, qu’ils n’ont pas. La mission du lexicographe n’est pas de donner des instantanés successifs à la langue comme si elle était un kaléidoscope dont les combinaisons changeraient constamment, mais d’offrir aux hommes l’inventaire traditionnel de la vie. Les dictionnaires doivent se modifier lentement, évoluer avec précaution comme tout organisme vivant, et non rechercher à tout prix l’actualité qui est par essence éphémère. Bref, ils doivent enseigner à bien parler et non à mal parler.

    Chaque année, quand arrive le « Nouveau Petit Larousse », les gazettes s’amusent à en recenser les « entrées ». Cette année-ci, à ce qu’il paraît nous pouvons y voir « zapper », « biper », « zoomer », « ecstasy », « hard », « hooliganisme », « soft », « resto » pour restaurant, « quadra » pour quadragénaire, etc.  A mon avis, ces mots dévoilent l’humilité des rédacteurs, qui bornent leur rôle à être des sortes de journalistes du langage, mettant leur point d’honneur à attraper les nuances les plus fugaces du bavardage contemporain.

    Je suis un lexicographe moi-même, étant appelé à participer tous les jeudis au dictionnaire de l’Académie française, dont la principale préoccupation est de codifier « le bon usage ». On peut définir par bon usage ce qui n’est pas contraire au génie de la langue, ce qui n’en fait pas grincer les ressorts, c’est-à-dire ce qui vient du peuple : non pas ce qui vient de la publicité, de la télévision ou du jargon prétendu scientifique des pédanteries universitaires.

    Pour donner à un mot l’accès au dictionnaire, il faudrait attendre vingt ou trente ans après son apparition. S’il a tenu le coup, c’est qu’il était nécessaire.

    Jean DUTOUR

    Extrait de : Le siècle des lumières éteintes. (10 septembre 1994)

     

    Que dirait ce même Jean Dutour, aujourd’hui, s’il était encore de ce monde ?

    Quand le ministre de l’éducation nationale (lui-même professeur), fiche en l’air ; des pans entiers de l’histoire de France, des morceaux de l’hexagone, des langues (dites mortes) qui sont pourtant les racines du français, et chose encore plus extravagante « fait raconter aux petits enfants, de la « petite école », (la maternelle devrait être expurgée bientôt du vocabulaire),  qu’ils ne sont pas vraiment des garçons et des filles, mais des « êtres » tout simplement.

    La théorie du « gender » apprise dès le plus jeune âge ! Il y aura de quoi décérébrer plus d’un !

    Que réservera l’avenir à ces enfants, si à la maison, on ne leur remet pas les points sur les i ! On va en faire une génération de détraqués, et d’idiots !

    Liviaaugustae


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :