• Le pastel des teinturiers...

     

     

     

    C'est au cours de la lecture d'un roman se passant dans le pays albigeois, que j'ai rencontré ces « fleurs de pastel », c'était la première fois que j'en entendais parler.

     

    J'ai d'abord chercher chez Monsieur Larousse dont la définition est très succincte : Herbe de la famille des crucifères, dites aussi Pastel, Brède ou Guèdre.

     

    J'ai donc été enquêter sur internet pour trouver la clé de l'énigme, je vous rapporte ce que l'enquête sur wikipédia m'a appris.

     

    Liviaaugustae

     

     

     

    Le satel des teinturiers...

    Les isatis tinctoria

     

     

     

    Le Pastel des teinturiers ou guède (isatis tinctoria), est une plante herbacée bisannuelle, de la famille des Brassicaceae, qui pousse en Europe du Sud-Est, mais aussi en Asie Centrale et du Sud-Ouest.

     

    Elle a beaucoup de nom suivant les endroits où elle croît.

     

    • Waide en Picardie

    • Vouède en Normandie

    • Welde dans le Nord, elle est connue aussi sous

      lle est connue aussi sous les noms vernaculaires :

    • Herbe de saint Philippe

    • Varède

    • Herbe du lauragais

     

     

     

    Utilisée comme plante médicinale et tinctorial par les Grecs et les Romains, le médecin et pharmacologue grec Dioscoride (1er siècle) indique que les feuilles d'Isatis qu'utilisent les teinturiers, étaient utilisées en cataplasme pour traiter les œdèmes, les plaies, les tumeurs. Et Pline l'Ancien, note que les feuilles écrasées avec de la polenta, sont bonnes pour les blessures.

     

    Elle fut largement cultivée au cours du Moyen Âge et de la Renaissance, en Europe, pour la production d'une teinture bleue extraite des feuilles, avant qu'elle ne soit détrônée par l'indigotier, puis par les colorants de synthèse.

     

     

     

    Le satel des teinturiers...

    Broyage des feuilles dans un moulins pastellier (Thuringe 1752)

     

     

     

    Elle a été répandue pour cette culture dans toute l'Europe, occidentale et méridionale depuis des temps reculés. Elle croît sur des sols secs, dans les friches, les bords des chemins, sur les dalles rocheuses, sur les rochers en méditerranée.

     

    Le nom vulgaire du pastel vient du latin « pasta » (pâte) et par l'occitan « pastèle », car autrefois les feuilles de d'Isatis tinctoria étaient broyées dans les moulins à pastel des teinturiers et formaient une pâte qui était ensuite fermentée et séchée .

     

     

     

    Le satel des teinturiers...

    Pigment indigo extrait du pastel

     

     

     

    Le satel des teinturiers...

    C'est dans les graines du pastel qu'on trouve des acides gras

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Février à 05:52

    tu t'es superbement bien documentée pour notre plus grand plaisir.....merci et passe un beau début de semaine

      • Lundi 19 Février à 11:08

        Bonjour Monique,

        Ce sujet m'a tout de suite plu, ce bleu indigo est une couleur que j'adore...

        Belle journée

    2
    Lundi 19 Février à 06:06

    Bonjour Chantal,

     Quel joli sujet.

    La culture du pastel  se situait dans un triangle d'or: Toulouse- Albi- Carcassonne. J'habite dans ce triangle donc j'en ai entendu parlé depuis longtemps.  Le pastel avait enrichi pas mal de gens. Beaucoup de très belles demeures témoignent de cette époque dorée. Les feuilles étaient moulées et tassées en forme de grosses boules appelées cocagnes.  D'où le surnom de la région de culture de cet or bleu:  " pays des cocagnes" évoluant en " pays de cocagne", pays de la richesse.

    Ma mère m'a offert il y a quelques années  un très beau livre sur l'histoire du pastel:

    Le Pastel, or bleu du pays de Cocagne par Rufino

     

    Patrice Georges Rufino

    ISBN : 2903716226
    Éditeur : Daniel Briand (30/09/1996)
     
    Voici deux liens pour compléter ton excellent compte-rendu:
     
     
    https://www.ladepeche.fr/article/2010/06/13/853836-sur-les-routes-du-pastel.html
     
    Actuellement on essaie de relancer la culture de cette plante merveilleuse. les champs jaunes peuvent , de loin, être confondus à des champs de de colza .  C'st très beau en avril/mai
    Je me uis régalée à te lire. Merci Chantal
    Bises
    smile
      • Lundi 19 Février à 11:12

        Bonjour Martine,

        C'est un très beau sujet, en effet, je connaissais la couleur indigo que j'adore, mais je ne savais pas comment on l'obtenait,  on a peine à croire que ces jolies fleurs jaunes d'or, donnent ce si beau bleu indigo.

        Merci pour tes liens que j'irai sûrement lire pour compléter les explications trouvées sur Wikipédia, ton livre à l'air très beau, je vais aller voir si on peut le trouver en librairie, j'adore les beaux livres.

        Bises et belle journée

    3
    Lundi 19 Février à 10:31

    Un très intéressant billet, merci Chantal pour le partage de tes recherches.

    Bisous bisous

      • Lundi 19 Février à 11:13

        Bonjour lili,

        C'était un beau sujet...et j'ai été ravie de découvrir comment on obtenait cette si jolie couleur indigo que j'adore.

        Bisous bisous

    4
    gazou
    Lundi 19 Février à 10:46

    Très belle couleur, ce piment indigo !

      • Lundi 19 Février à 11:14

        Bonjour gazou,

        Tout à fait d'accord avec toi!

    5
    Lundi 19 Février à 11:56

    Merci pour toutes ces explications

    Bizz

      • Lundi 19 Février à 14:14

        Bonjour Delphine,

        Ce fut une jolie découverte...

        Bizz

    6
    Lundi 19 Février à 13:44

    Coucou Livia.

    Voici un billet intéressant, bien expliqué et illustré. Tu viens de m'en apprendre beaucoup. Merci !

    Bises et bon début de semaine

      • Lundi 19 Février à 14:15

        Coucou Zaza,

        J'ai été ravie de découvrir cette jolie plante aux fleurs jaunes qui donne une si bel indigo, couleur que j'adore.

        Bises et belle après midi à toi aussi

    7
    Lundi 19 Février à 21:11

    Rien de mieux que de chercher, je découvre aussi

      • Lundi 19 Février à 23:46

        Bonsoir Christian,

        C'est avec grand plaisir que j'ai découvert cette plante qui donne cette merveilleuse teinte indigo.

         

    8
    Mardi 20 Février à 09:52

    Bonjour Chantal. J'ai déjà vu ces fleurs jaunes sur des friches mais je ne me serais jamais doutée que leurs graines permettaient d'obtenir une couleur indigo. Bisous

      • Mardi 20 Février à 10:43

        Bonjour Brigitte,

        Je les ai aussi vu, sans me douter que leurs feuilles pouvaient donner cette splendide couleur indigo.

        Bisous

    9
    Mardi 20 Février à 16:24

    Des fleurs jaunes qui apportent le soleil, merci pour ce billet riche en informations

    Bises & doux après midi

      • Mardi 20 Février à 19:12

        Bonjour Laure,

        Elles sont très jolies et quand on pense que de leurs feuilles vertes on retire ce beau bleu indigo, je trouve cela presque miraculeux!

        Bises et belle soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :