• Le sexe des mots...

     

     

    C'est en lisant cette nouvelle aberrante dans une de mes revues que j'ai eu l'idée d'écrire cet article :

     

    « Une grande maison, suivant à la lettre la langue française à parlé « d'auteur et non d'auteure », bien entendu « l'auteure » en question intente un procès à ladite maison pour discrimination, et comme les magistrats aujourd'hui, ne jugent plus en leur âme et conscience, mais d'après leur sensibilité politique qui bien évidemment est de gauche, cette foldingue aura sans doute gain de cause, cette grande « auteure » en profite pour se faire un bas de laine,.

     

    Alors que l'on nous casse les pieds, et bourre le mou, avec le « masculin-féminin », (le masculin étant mal vue aujourd'hui), que la guerre des sexes fait rage et que l'on veut même changer l'orthographe et le sens des mots...n'en déplaisent à ces femelles enragées et à ces « politiquement corrects » qui ne maîtrisent pas bien le français, il existe des mots qui ont déjà franchit le pas et qui se rient du masculin-féminin !

     

    Ces mots sont transsexuels, et vont de ci de là comme bon leur semble, mais personne n'en parle de ses mots-là sauf Monsieur Chifflet, (je me régale en lisant ses bouquins, pleins de légèreté, de bonne humeur, de culture et de savoir) !

     

    Je vous offre ci-dessous quelques petits exemples retenus par lui.

     

    Liviaaugustae

     

     

     

    Le sexe des mots...

    (image internet)

     

     

     

     

     

     

     

    Les mots transsexuels...

     

     

     

    • La cartouche atteignit le cartouche (ornement sculpté)

    • La crêpe tomba sur le crêpe (étoffe) de sa jupe

    • La doris (mollusque) s'accrocha au doris (embarcation)

    • L'enseigne (officier de marine) chercha la vieille enseigne (indication de magasin)

    • La carpe lui mordit le carpe (os du bras)

    • Le berce (petit oiseau) est perche sur le berce (plante)

    • IL ne vit pas le petit ombre (poisson) qui était dans l'ombre

    • Le coche (voiture) a renversé la coche (truie)

    • Le jeune aune (arbre) mesure une aune

    • Le drille ( joyeux luron) prit la drille (outil à forer) en main

    • La foudre tomba sur le foudre (tonneau)

    • Faites un geste imprimez ma geste ( poème épique) demanda le poète

    • Comme le bateau prenait de la gîte il chercha un gîte

    • Ce vieux barbe (cheval) à de la barbe

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Mai à 03:34
    Bonjour chère Livia
    Qu’arrive-t-il à notre belle langue française ? Et pas seulement car ça touche tous les domaines ! Folie ! Égaux en droit ça oui car il y avait des choses stupides et injustes notamment ds le domaine du droit, mais autrement on est en train de perdre raison ! Espérons qu’on saura s’arrêtre à temps ! Pauvre langue française et pauvre éducation nationale !
    J’espère que ce ministre ci rétablira l’enseignement ds la qualité qu’il a connue.
    Et que les féministes à outrance se calment !
    Bonne journée.
    Gros bisou.
    Nicole75
      • Jeudi 3 Mai à 11:48

        Bonjour Nicole,

        Hélas sous la poussée des "féministes" et du "politiquement correct" nous entendons beaucoup d'âneries qui sont mises au goût du jour pour faire plaisir à tel ou tel, c'est stupide et avec tous les arrivages de "migrants" qui arrivent que restera-t-il de notre belle langue ? pas grand chose j'en ai peur!

        Gros bisous et belle journée à toi aussi

    2
    Jeudi 3 Mai à 06:53

    et oui quand nos politiques ne savent plus que faire, la bêtise prend le dessus.....on ferait mieux d'enseigner plus correctement le français à notre jeunesse......passe une bien belle journée et merci pour cette page

      • Jeudi 3 Mai à 11:50

        Bonjour Monique,

        Il faudrait en effet, enseigner le français correctement aux enfants, je reprends mes petits enfants chaque fois qu'ils maltraitent un peu la langue, ils sont jeunes et j'espère que cela leur sera profitable...

        Belle journée et merci pour ton commentaire

    3
    Jeudi 3 Mai à 09:42

    Bien vu Livia, et je reste toujours sur la règle d'accord que j'ai apprise ! "LE MASCULIN L'EMPORTE SUR LE FÉMININ". N'en déplaisent aux tendances de l'époque dans laquelle nous vivons, je reste sur les normes de cette belle langue française que j'ai apprise et que je respecte.

    Bises et bon jeudi

      • Jeudi 3 Mai à 11:52

        Bonjour Zaza,

        Comme toi, je ne me formalise pas de cette règle "le masculin l'emporte sur le féminin", je trouve tellement stupide les féministes et autres politiquement corrects qui veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes, que je ne marcherai jamais dans ce sens, et j'espère que l'on redressera la barre à temps avant que le français ne se perde dans les méandres de tous les dialectes que nous entendons dans la rues t dans les transports à Nantes...

        Bises et bonne journée à toi aussi

    4
    Jeudi 3 Mai à 10:51

    Bonjour Livia

    A 85 ans je suis d'une époque où le masculin - féminin était admis comme on nous l'avait toujours enseigné et aucune femme n'aurait été assez ridicule pour s'en formaliser!

    La féminité n'est pas une question de mots mais de caractère reçu à notre naissance!

    Je bous en lisant toutes les âneries actuelles!

    Merci pour ton article plein de bon ses et d'intelligence!

    Bises

    Gigi

      • Jeudi 3 Mai à 11:56

        Bonjour Gigi,

        J'ai lu cette stupidité dans une revue, je n'en croyais pas mes yeux, mais je pense que cette "auteure", ne veut que du fric d'où le procès, car je trouve que les mots masculins féminisés sont lourds et moches, on a l'impression d'être sur un bateau sans commandant et chacun rame dans le sens qu'il veut, cela nous mènera sans aucun doute sur des etocs!

        Bises et belle journée

    5
    Marie-Gabrielle
    Jeudi 3 Mai à 16:17

    Bravo Chantal, je suis entièrement d'accord avec vous et je me réjouis que vos correspondantes le soient aussi. Écrivaine, auteure, professeure (ou professeuse ??), et autres sont laids et pas français et me font bouillir. Le pire, c'est l'écriture inclusive qui rend la langue illisible, déjà que les jeunes ne savent pas lire : "Cher[e]s administré[e]s, nos employé[e]s municipa[les]ux...

    Pour finir sur du moins triste, moi aussi j'apprécie Chifflet et depuis des décennies.

    Il a oublié :

    Pendant que la chorale chantait une hymne en grégorien dans la cathédrale, dehors la fanfare défilait en jouant l'hymne national.

    et :

    Le peintre, par cette dernière œuvre, mit un point final à son grand œuvre.

    (l'ensemble des œuvres (féminin) d'un auteur, compositeur ou artiste s'appelle l'œuvre (masculin).

    Il me semble qu'il y en a encore d'autres que je ne retrouve pas.

      • Jeudi 3 Mai à 18:07

        Bonjour Marie-Gabrielle,

        Je suis abasourdie par toutes ces horreurs, je trouve parfois sur certains blogs des "auteures" j'avoue que je ne comprends pas très bien l'avantage que ces sottes en tirent ??? Je suis très contente de trouver aussi un écho à mes humeurs !

        Il y a très longtemps aussi que je lis J.L. Chiflet  avec beaucoup de plaisir, ses livres sont toujours pleins d'humour et de finesse.

         

    6
    Jeudi 3 Mai à 16:27

    Je ne crois pas que ces procès ne soient que des affaires de popularité et de fric :

    en Angleterre, une "féministe radicale" refusait de dire "elle" à un homme transsexuel devenu femme (faut suivre...) alors qu' 'il' voulait qu'on dise "elle" en parlant de "lui" (faut suivre...)

    l'article complet ici

      • Jeudi 3 Mai à 18:09

        Bonjour Bedeau,

        Je ne crois qu'il n'y ait que l'appât du gain et la popularité qui les motive, mais...je pense que cela rentre en compte aussi, gagner quelques sous faciles, çà ne peut faire de mal !

        Je vais aller lire l'article que vous me signalez, mais dans ces histoires, on ne peut pas toujours  suivre!

        J'ai été lire l'histoire, c'est grotesque et triste!

         

    7
    Jeudi 3 Mai à 18:47

    coucou ;  quand elles auront tout émasculé, tout féminisé, elles se plaindront encore que tout est uniforme

    bisous

      • Jeudi 3 Mai à 18:56

        Bonsoir Victoria,

        Je n'en sais rien, peut-être qu'elle seront heureuse d'être délivrées des mâles ??? vas savoir!

        Bisous

    8
    Jeudi 3 Mai à 19:52
    Notre langue est belle alors respectons là !
      • Jeudi 3 Mai à 21:14

        Bonsoir Christian,

        Je suis d'accord avec toi, mais ces gens-là, n'en ont rien à faire, ils ne s'occupent que de leurs "petites affaires" et le féminisme est à son apogée aujourd'hui, c'est triste comme du mauvais vin !

    9
    Vendredi 4 Mai à 09:17

    Je suis fière d'être une femme mais je n'aime pas les exagérations des féministes à tout va, ni des machoss d'ailleurs. Bisous

      • Vendredi 4 Mai à 12:41

        Bonjour Brigitte,

        L'excès en tout nuit! il faut être naturelle on ne risque pas de se tromper !

        Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :