• Le silence est d'or...

     

     

     

    Billet

     

     

    Le soir descend sur la montagne, en douceur

    La maison, blottie sous de grands arbres, s’installe pour la nuit…

     

     

    LE SILENCE !

     

    Pour être submergés, nous sommes submergés. En nous créant, le Créateur a oublié un détail concernant les oreilles. Mignonnes malgré leur design, elles sont d’une incontestable utilité mais il leur manque un clapet hermétique. Parce que, franchement, entre les chiens hargneux, les moteurs, les hurlements qui s’échappent parfois des chaînes hi-fi et autres boîtes à bruit, elles souffrent, nos pauvres oreilles.

    S’il est malheureusement impossible de supprimer tous les bruits qui parasitent notre environnement, nous pouvons tout de même les limiter. Pour l’ipod, la télévision et la radio, il y a un bouton « off » que je vous recommande chaleureusement : il suffit d’appuyer dessus avec l’index ; vous verrez, c’est très efficace. Pour le chien  du voisin, pas de bouton « off », autre malencontreux oublie du Créateur (on appuierait sur la truffe et hop, plus d’aboiements furieux, on se ferait dévorer en silence, quel progrès…).

    Après avoir limité le bruit extérieur, continuons sur la voie du progrès et attaquons-nous au bruit intérieur. Ambitieux programme. Notre cerveau a la désagréable faculté de tourner en boucle, parfois de manière  tout à fait intelligente, parfois de manière parfaitement désordonnée : la folle du logis a vite fait de se remettre en branle dès qu’on lui laisse un peu d’espace. Là encore, un petit bouton orange « veille » serait le bienvenu (on appuierait sur le cerveau, et hop, il serait déconnecté). S’en servirait-on vraiment ? Ce fond sonore que nous nous imposons en permanence, cette agitation intérieure ne seraient-elles pas le signe que nous avons peur du silence ?

    La première vertu du silence est de nous rendre présent à nous-mêmes. Dans le silence, nous nous retrouvons face à la vérité de ce que nous sommes et de ce que nous portons, ce qui peut être source d’angoisse. Le bruit masque le vide, mais ne comble pas les trous. Le silence au contraire, nous restaure en profondeur car il permet une vraie réflexion, un bon travail sur nous-mêmes. Nous avons besoin de silence pour nous ressourcer, pour réfléchir et faire l’unité de notre être. […]

    Juliette LEVIVIER

    Extrait de : Famille Chrétienne

     

    Ne dit-on pas que le silence est d’or ? Mais il vrai que l’on dit aussi que la parole est d’argent !

    De toutes les façons nous avons besoin des deux !

    Et en notre temps, le bruit est roi, toutes les inventions de l’homme (par ailleurs bien pratiques), font un bruit d’enfer, pour le malheur de nos fragiles oreilles. Et les petits boutons suggérés par Juliette Levivier seraient les biens-venus…

    Mais sur cette terre, rien n’est parfait !

    Liviaaugustae


  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 17:02

    C'est vrai que certains bruits sont quasiment intenables, mais comme la parole et d'argent, chuchotons parfois entre-ami"

    (es) !

    Un bel article ma livia comme toujours

    Bisous

    2
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 18:18

    coucou Nettoue,

    Nous allons chuchoter, entre amie, mais il ne faut quand même pas oublier que parfois un peu de silence, c'est bon!

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :