• Le temps d'une lecture...

     

     

     

    J'ai terminé durant mes vacances en mars, « Caractériel », le dernier livre écrit par Denis Tillinac.

     

    Bien que le titre soit un peu bizarre, la lecture du livre est très agréable, c'est un écrivain que j'apprécie énormément.

     

    On remonte le temps dans les années d'enfance d'un petit garçon passionné, mais aussi dans la France des années 50/60, où l'on retrouve, pour notre plus grand plaisir ces années de bonheur durant lesquels il faisait bon vivre dans la « doulce France » .

     

    Je n'ai pu m'arrêter je l'ai dévoré en deux jours.

     

    J'ai eu très envie de faire ma valise et partir pour Térilhac... 

     

    Liviaaugustae

     

     

     

     

    « Toujours imaginer sera plus grand que vivre. »

     

    Gaston Bachelard

     

    (C'est la citation que Denis Tillinac a mis en exergue sur la page de garde)

     

     

     

     

     

    « C'est l'histoire d'un cancre qui n'en finissait pas d'imaginer des paradis multicolores pour fuir l'enfer gris de l'école.

     

    C'est l'histoire d'un sale gosse emprisonné dans la camisole d'une sensiblerie maladive.

     

    C'est l'histoire d'un « caractériel » qui a autant désorienté les psys que ses parents et ses copains de classe.

     

    L'enfer, c'était le Paris de Doisneau. Le paradis : les deux villages de ses ancêtres, le chant nocturne des grillons, le rouge vénéneux d'une floraison de coquelicots. L'histoire d'un enfant qui n'était pas fait pour devenir un adulte. »

     

    On retrouve le talent si particulier du romancier Denis Tillinac dans ce portrait d'un môme indiscipliné, prêt à tout sacrifier pour sa liberté . Un môme qui nous est bien familier.

     

     

     

    Quelques extraits :

     

    • « Dès les dernières maisons régnait l'obscurité d'une vraie nuit de campagne, avec les hululements des hiboux, les coassements des grenouilles, les crissements dans les taillis et surtout le concert des grillons, leur mélopée à une seule note, ce grelot tendre , roucoulant, peut-être douloureux, peut-être résigné, qui montait vers le ciel comme un cantique. Par instants l'orchestre respectait une plage de silence, un grillon le rompait soudain, si près de moi qu'il semblait me dire avec une humilité poignante : « Je t'aime ne m'oublie pas. » « Je t'aimerai toujours », lui répondais-je, le cœur à nu, dans ces nuits aux parfums de foin coupé, où apparaissaient des vers luisants sur les bas-côté et où la lune si elle était pleine éclairait les croix du cimetière adossée à un bois de chênes et de bouleaux. Parfois une étoile filante traversait le ciel et j'émettais un vœu, toujours le même : ne pas repartir à Paris. »

    • « Le soir tombait... j'avais envie d'aller voir le soleil s'enfuir derrière un bois à l'autre bout du village. Passé le cimetière, un chemin atteint le sommet d'une colline... Depuis cet endroit se profilent les toits du bourg autour du clocher, et les crêtes bleutées au-delà. Un bleu embué de mauve. L'angélus sonnait. Le vert pâlissant des près, le vert sombre des forêts, les nuages roses duveteux ou d'un gris cendré, le soleil rougeoyant, cette symphonie me chavirait. J'aurai voulu étreindre les arbres ; chaque sauterelle, chaque fleur, chaque brin d'herbe... »

    • « Quand l'été revient, je vais retrouver mes coquelicots aux Escloses. Rien ne m'importe d'avantage, je les contemple religieusement. Leur naturel, leur désinvolture, le miracle de ces pétales d'un rouge velouté encorbellant un cœur noir semblent vouloir me révéler le code secret qui m'ouvrirait les portes du Paradis selon mes goûts et mes couleurs. »

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Avril à 06:49

    des petits papiers qui ne sont pas restés sur la table pour pâques, ils ont été convoités...doux vendredi

      • Vendredi 6 Avril à 11:00

        Bonjour Monique,

        De jolis petits papiers en tout les cas.

        Belle journée

         

    2
    gazou
    Vendredi 6 Avril à 08:15

    Je crois que ce livre me plairait aussi, je le note...Bonne journée, Livia !

      • Vendredi 6 Avril à 11:01

        Bonjour gazou,

        Je l'ai trouvé très agréable à lire, il est plein de poésie.

        Bonne journée à toi aussi gazou

    3
    Vendredi 6 Avril à 09:17

    Bonjour Chantal. Je ne connais pas du tout. L'extrait donne envie... Bisous

      • Vendredi 6 Avril à 11:02

        Bonjour Brigitte,

        C'est un auteur que j'apprécie énormément c'est un poète...

        Bisous

    4
    Vendredi 6 Avril à 09:58

    Merci Chantal, tu m'as donné envie de lire ce lire, je le note dans mon carnet prévu à cet effet.

    Bon vendredi - grand soleil ici, super

    bisous bisous

      • Vendredi 6 Avril à 11:04

         Bonjour lili,

        Je l'ai adoré et l'ai lâcher avec regret... Tillinac est un auteur que j'apprécie énormément, ses livres sont toujours pleins de poésie.

        Bisous, bon vendredi à toi aussi sous le soleil, il faut en profiter, car la pluie revientdemain, pour moi en tout cas dixit la Météo !

    5
    Vendredi 6 Avril à 10:00

    Bonjour

    Un livre qui a l'air charmant!

    Bisous

      • Vendredi 6 Avril à 11:06

        Bonjour Wolfe,

        C'est en effet un livre charmant plein de poésie, j'aime beaucoup cet auteur.

        Bisous

    6
    Vendredi 6 Avril à 11:22

    Je ne l'ai pas lu mais tu m'en donnes envie.

    Merci, Livia.

    Passe une douce journée.

      • Vendredi 6 Avril à 11:29

        Bonjour Quichottine,

        Je l'ai beaucoup aimé, Tillinac est un auteur que j'apprécie énormément, je guette ses livres et  achète dès leur parution.

        Belle journée à toi aussi

    7
    Vendredi 6 Avril à 11:58

    Je note le titre, je le lirai à l'occasion, le thème et l'époque me plaisent bien!

    Merci pour le partage!

      • Vendredi 6 Avril à 12:49

        Bonjour Maryline,

        C'est un livre intéressant en effet pour l'époque qui était sûrement plus agréable qu'aujourd'hui.

        Amicalement

    8
    Vendredi 6 Avril à 15:36

    En parlant de Denis Tillinac...

    Je ne sais pas quelle mouche  avait bien pu piquer je ne sais plus quelle journaliste animatrice du journal télévisé: elle l'avait reçu (je n'ose pas dire "invité") pendant la Semaine Sainte pour parler de son livre "Dictionnaire amoureux du Catholicisme" !

    Il a aussi écrit un très beau "Dictionnaire amoureux de la France"

    J'ai les deux que je re-feuillette régulièrement avec le même plaisir.

    On peut aussi lire un autre petit livre d'une centaine de pages: "Du bonheur d'être réac" qui est un vrai régal...

     

      • Vendredi 6 Avril à 18:50

        Bonjour bedeau,

        Chaque fois que Denis Tillinac vient à la télé, on le bourlingue, tour simplement parce qu'il est catho!

        J'ai tous ses livres et je feuillette aussi très souvent  les deux pré cités, c'est un merveilleux écrivain, plein de sensibilité qui se rapproche de la mienne. le bonheur d'être réac est un régal, mais cela prouve le malaise qui existe chez nous!

    9
    Vendredi 6 Avril à 21:58

    Coucou Livia! Un beau livre! Je n'ai guère le temps en ce moment! Je travaille beaucoup! Mais je pense à vous dans ma prière! Je t'embrasse! Laure.

      • Vendredi 6 Avril à 23:29

        Coucou ,

        Merci pour ta prière Laure, c'est dommage que tu n'ai pas le temps de lire, mais il faut t'occuper de tes pinceaux dont tu tires de si belles oeuvres...

        Je t'embrasse

    10
    Vendredi 6 Avril à 22:03

    Que c'est bien de lire un livre que l'on aime

      • Vendredi 6 Avril à 23:30

        Bonsoir Christian,

        C'est un grand plaisir pour moi de lire, je serai très triste si je ne pouvais lire...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :