• Les canons de la beauté...

     

     

     

     

     

     

    L'Air du Temps

    Lady Lilith,

    Dante Gabriel Rossetti (1864-1868)

    (Delaware Art Museum, Wilmington)

     

    UN PETIT BILLET RECREATIF…

     

    LA BEAUTE N’A QUE FAIRE DES CANONS !

     

    Contrairement aux idées reçues, Très peu d’hommes sont attirés par les beautés parfaites. Nous préférons les femmes qui se sentent belles en partie. Ca nous laisse une marge. Nous aimons la lingerie sexy qui masque un défaut sous couvert de stimuler le désir. Nous aimons les menues imperfections qui humanisent la beauté. Les connivences intimes avec lesquelles  une femme, quand elle n’est pas sûre d’elle, valorise certaines parties de son corps pour détourner l’attention. Nous préférons les feux d’artifices aux bombes anatomiques. Mais le problème, avec cette dictature des apparences qui, sous nos climats, a succédé à la libération des mœurs, c’est la mise aux normes. La duplication des femmes signés Truc ou Machin « ces chirurgiens » esthétiques au style devenu aussi reconnaissable que celui des grands couturiers. Le nivellement  par le faux.

    L’uniformité des critères en vigueur. Le  physique tendance, synthèse de l’anorexique et du pulpeux. Ces prototypes issus des mannequins russes, et que les « créateurs » fabriquent désormais en série. Aspiration, injection, remodelage… Chaque jour, des centaines de jolies femmes en puissance tombent sous les canons de la beauté.

    Mais je ne suis pas non plus un ayatollah des physiques bio.

    Dénier aux femmes le droit de se modifier, c’est une autre manière pour les hommes de les voiler. De refuser de les voir telles qu’elles s’imaginent. Telles qu’elles se rêvent. Mais ce rêve est-il le leur ?

    La vraie beauté, c’est de se sentir belle. Dans le regard de la personne aimée ou dans une glace. Etre belle, c’est oublier, ou vaincre’ la peur de ne pas l’être. La peur de l’être moins, ou de l’être pour rien. La vraie beauté, c’est une richesse intérieure qui déborde. C’est le contraire d’un canon, d’une tendance, d’une norme.

    Le regard des hommes peut rendre une femme belle, c’est sûr.

    Mais la beauté d’une femme, ça ne regarde pas les hommes.

    Didier Van Cauwelaert (écrivain)

    Extrait de : Figaro Madame.

     

     

    Tout à fait d’accord avec cet homme !

    Nous avons nos petits trucs, nos petits secrets, qui ne se peuvent partager, car ce qui convient à l’une ne peut aller à l’autre.

    C’est pour le physique !

    Car, la vraie beauté (d’ailleurs il en convient aussi), vient de l’intérieur, du cœur, de l’intelligence, enfin de qualités que nous portons en nous.

    Et cela, vaut aussi pour les hommes ! Ils peuvent nous séduire par le cœur, la bonté, l’élégance de l’âme, et nous ne voyons plus les petits défauts physiques…

    Tout cela, toute cette industrie de la « beauté » ! Laissons-là aux « stars » qui gagnent leur vie avec leurs physiques…

    Et pourtant, certaines, auraient mieux fait de ne pas y aller ! Il y en a aujourd’hui, qui se cachent, car elles sont défigurées, d’autres sont amochées, c’est triste !

    Evitons d’écouter les racoleurs de la publicité et de croire que « l’Homme » peut tout,  avec une seringue, ou d’un coup de bistouri.

    Chaque âge a ses plaisirs.

    Et la vie poursuivra inexorablement son cours…

    Liviaaugustae


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :