• Les femmes...

     

     

     

     

     

    Les féministes aujourd'hui, se démènent, soi disant pour promouvoir les femmes. Pour ce faire des actions d'éclats sont menées par elles :

     

    • Balades à demie nues dans la rues (femen)

    • Mimer un accouchement le soir de Noël dans les églises (femen)

    • Balancer les porcs (nouveauté made in USA) pour harcèlement sexuel (actrices, mannequins, mais aussi pêle-mêle, ministres et journalistes)

    • Refuser la galanterie prétendue sexiste et machiste, les femmes le paient très cher.

    • Et j'en passe !

     

    Les femmes d'aujourd'hui, auraient-elles moins de volonté, et moins de talent pour « faire quelque chose de leur vie » comme les parents nous disait autrefois ?

     

     

     

    Car au fil des siècles, toutes les femmes qui avaient de la volonté, ont exercé leur pouvoir et leur talent : d'écrivain, de peintre, de poétesse, de musicienne, comme le montre la liste, non exhaustive, ci-dessous :

     

     

     

     

    Les femmes...

    La marquise de Sévigné (1665)

     

    Claude Lefèbvre

     

    Madame de Sévigné (1626-1696) – Elle a elle aussi laissé une œuvre épistolière considérable dans laquelle elle excelle

     

     

     

    Les femmes...

    Madame de Lafayette

     

    Desrocher

     

     

     

    Madame de Lafayette (1634-1693) Elle a laissé une grande œuvre écrite, le plus célèbre de ses romans est « La princesse de Clèves » elle fut l'amie de Madame de Sévigné

     

     

     

    Les femmes...

    Autoportrait (1790)

     

    Elisabeth Vigée Le Brun

     

     

     

    Elisabeth Vigée Le Brun (1755-1843), Elle exerça ses talents de peintre à la cour de Louis XVI, à la cour du roi de Naples, à la cour d'Autriche, à la cour de Russie et de la Restauration, elle fut comparée à Quentin Latour et à Greuze.

     

     

     

    Les femmes...

    Anne-Louise-Germaine Necker baronne de Staël-Holstein (1766-1817)

     

    Marguerite Gérard

     

     

     

    Connue sous le nom de Madame de Staël, c'est une philosphe et une romancière française. Sa réputation littéraire et intellectuelle s'est affirmée grâce à trois essais philosophiques, elle popularise aussi les œuvres des auteurs de langues allemandes. Il faut dire qu'elle est élevée dans un milieu intellectuel, nombres de grands auteurs fréquentent le salon de sa mère tel que : Buffon, Marmontel, Grimm et Jean-François de la Harpe.

     

     

     

    Les femmes...

    La comtesse de Ségur

     

     

     

    La Comtesse de Ségur (1799-1874) : D'origine russe elle arrive à Paris où son père disgracié par le tsar s'est réfugié, elle va rencontrer Philippe de Ségur aide de camp de Napoléon. Elle a laissé aussi des romans merveilleux qui ont bercés notre enfance.

     

     

     

    Les femmes...

    Georges Sand (1838)

     

    Claude Auguste Carpentier

     

    Georges Sand (1804-1876) Elle fait scandale par sa vie amoureuse agitée et sa tenue masculine, mais elle n'en a cure , elle est un des écrivain les plus prolifiques de son époque.

    Sans pour autant juger les autres femmes menant une vie « normale ».

     

     

     

    Les femmes...

    Marie Curie (1900)

     

     

     

    Marie Curie (1867-1934) elle quitte la Pologne et arrive à Paris où elle s'inscrit à la faculté des sciences, c'est elle qui découvre le radium avec son mari Pierre.

     

     

     

     

     

    Vous pourrez avoir plus de renseignements sur toutes ces « vraies femmes », dans le Larousse des personnages célèbres ou plus simplement en vous rendant sur wikipédia...

     

    Aujourd'hui, au pays de Descartes, on marche sur la tête !

     

    Liviaaugustae

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Janvier à 02:17
    Bonsoir Livia
    Certes moi aussi j’ ai déjà pensé cela ; à commencer par la plus célèbre : Jeanne d’Arc et avant elle Sté Genevieve lors du siège de Paris (Lutèce). Et les femmes célèbres de la politique : hélas pas toujours parfaites dans les troubles et les jalousies de l’époque. Sans compter que (même appris à l’école) derrière bcp de grands hommes se trouvait une femme qui commandait.
    Là où il y eut beaucoup à faire c’est dans le domaine de la loi. Droit de vote tardif. Et dans la vie quotidienne : quand j’ai commencé à travailler ds le notariat j’ai découvert « ahurie » qu’une femme devait avoir l’accord de son mari pour accepter la succession de ses parents ; elle ne pouvait ouvrir un compte en banque il leur fallait aussi l’accord du mari. Etc. La possibilité de conduire. Mais comme bien souvent on ne sait pas garder le bon équilibre ce qui conduit aux excès jusqu’à la stupidité.
    Égalité des droits oui, mais complémentarité pour le reste. N’est-ce pas le bon équilibre ?
    Bon vendredi.
    Gros bisou
    Nicole75
      • Vendredi 26 Janvier à 12:14

        Bonjour Nicole,

        Comme je l'ai écrit, la liste que j'ai proposée était loin d'être exhaustive, si j'avais écrit sur toutes nos ancêtres qui ont suent rester femmes avec des situations de commandement (à commencer par la grand-mère de mon mari qui dirigeait la banque familiale à Angers), cela m'aurait pris des mois voire des années... et puis je voulais trouver de beaux portraits pour illustrer mon article.

        Cependant je regrette de n'avoir point mis notre sauveteur Jeanne d'Arc, j'en reparlerai au moment de sa fête, j'ai déjà un dossier très fourni.

        Gros bisous et belle journée à toi aussi

    2
    Vendredi 26 Janvier à 06:20

    l'éducation que l'on a eu, a été stricte, je crois qu'elle a porté ces fruits....alors bravo à papa, maman.....j'adore les tableaux.....je me dépêche c'est vendredi....douce journée à toi

      • Vendredi 26 Janvier à 12:16

        Bonjour Monique,

        Tu as raison, sans nous brimer et nous maltraiter, nos parents savaient dire non et cela nous a forgé le caractère, les parents aujourd'hui, laissent aller pour avoir la paix, mais ne se préparent-ils pas un avenir qui déchante ?

        Belle journée à toi aussi

    3
    Vendredi 26 Janvier à 09:53

    Etre féministe à la mode 2000 ce n'est pas être Femme pour moi encore moins féminine.

    Merci pour ce bel hommage à la Femme

    bisous bisous

      • Vendredi 26 Janvier à 12:20

        Bonjour lili,

        En fait les "féministes" sont en train de casser la femme avec toutes leurs c.......s !

        Il faut que nous remettions les pendules à l'heure on ne peut laisser ces bonnes femmes, nous détruire!

        Bisous bisous

    4
    Vendredi 26 Janvier à 11:29

    En effet et bien d'autres, notamment des femmes remarquables et courageuses au moment de la Révolution française et qui l'ont payé de leur vie.

      • Vendredi 26 Janvier à 12:18

        Bonjour Dr WO,

        J'ai bien précisé au début de mon article, que la liste était loin d'être exhaustive, il y en a tant que j'y aurai passé des années à les énumérer...

        Et comme dit le proverbe : "C'est la femme qui fait l'homme" au sens propre et figuré!

    5
    Vendredi 26 Janvier à 11:42

    Bonjour

    Moi je dis bravo à toutes ces femmes!

    Elles ont su faire entendre leur voix de différentes façon!

    Bisous

      • Vendredi 26 Janvier à 12:21

        Bonjour Wolfe,

        C'est un hommage que je rends à ces femmes et à toutes les autres qui ont suent rester femmes tout en se conduisant héroïquement !

        Bisous

    6
    Vendredi 26 Janvier à 14:21

    Coucou Livia,

    Tu as raison de citer ces femmes d'exception. Je comprends difficilement les réactions de ces femmes sexistes en ce moment. Certes, il y a des situations difficilement tenables pour certaines, mais perso, je n'ai jamais mélangé les genres et j'ai toujours su me faire respecter. Excepté sur un point, l'inégalité salariale vis à vis des hommes dans l'entreprise.

    Bises et bon vendredi

      • Vendredi 26 Janvier à 14:56

        Coucou Zaza,

        Ces "femens" m'énervent au plus haut point, les femmes n'ont rien à gagner (même pas l'égalité des salaires) avec ces extravagances  promues par ces féministes, qui mélangent tout, juste par vengeance parce que les hommes les ont négligé, largué, etc...

        La maltraitance ce n'est pas drôle et les viols encore moins mais...en faire une généralité,  et traiter tous les hommes sur le même pied, c'est quand même un peu gros!

        Bises et belle après midi

    7
    Vendredi 26 Janvier à 14:30

    Bonjour Chantal. Oui, bravo à toutes ces femmes ! Je n'ai jamais approuvé les femen ni les balance-ton-porc. Je suis pour l'égalité et la complémentarité. Bisous

      • Vendredi 26 Janvier à 15:01

        Bonjour Brigitte,

        "Ce que femme veut, Dieu le veut et l'homme s'incline" dit le proverbe, je n'irai pas jusque là, mais la femme peut répondre non , quand il s'agit de sexualité et faire de grande choses, car si elle a du caractère, de l'intelligence et du talent, rien ne pourra l'arrêter!

        Bisous et belle après midi

    8
    Vendredi 26 Janvier à 21:31
    L'actualité change, on verra ce qu'il restera dans les prochains mois.
      • Vendredi 26 Janvier à 23:07

        Bonsoir Christian,

         l y a en ce moment un bras de fer avec les féministes qui attaquent sur tous les fronts. Je pense qu'il faut attendre au moins jusqu'à l'été, pour voir si çà s'arrête !

    9
    Vendredi 2 Février à 00:00

    Certes, il y eut des femmes célèbres qui ont eu la possibilité de percer, de se faire connaître et reconnaître, mais c'est l'écume qui n'a pu être arrêtée par le poids social d'une société paternaliste. Seulement l'écume.

    Il faut parler aussi de toutes les autres, celles qui ont été reléguées au fond des laboratoires par exemple (la chance de Marie Curie a été de travailler avec son mari sans doute moins machiste que la moyenne) :

    http://www.nationalgeographic.fr/sciences/ces-scientifiques-qui-nont-pas-eu-de-prix-nobel-parce-quelles-etaient-des-femmes

    Ce n'est pas un hasard si par exemple Aurore Dupin a pris un pseudonyme masculin, George Sand, afin d'être sûre d'être lue ! Il faut se rappeler de ce qu'ont raconté en leur temps une journaliste, écrivaine, responsable politique, comme Françoise Giroud ou une romancière comme Benoîte Groult (je prends volontairement une femme plutôt de droite et une femme plutôt de gauche), sur le mépris professé par les hommes - éduqués - autour d'elles méprisant sans se cacher leurs écrits, comme ceux des autres femmes d'ailleurs, tout simplement parce qu'ils avaient été écrits par des femmes !!!

    Pour les femmes artistes, il fallait d'abord parvenir à se former, or, les études qu'elles quelles soient ont été longtemps interdites aux femmes et pour une Elisabeth Vigée Lebrun, une Berthe Morisot (et toutes les deux sont issues d'un milieu de peintres, il ne faut pas l'oublier.), combien d'autres qui n'ont pu se faire connaître ? Savez-vous par exemple que l'épouse de Lamartine était une peintre très acceptable ?

    Vos exemples sont fort justes, mais il ne faut pas que les rares arbres visibles à l'orée du bois, cachent toute la forêt.

    Bien à vous.

    Sigrid

      • Vendredi 2 Février à 00:34

        Je suis consciente que pour les femmes, de cette époque, ce n'était pas très facile, de créer, et de se faire un nom, mais il y en a qui y sont arrivé, et je trouve qu'il en avait beaucoup contrairement à ce que vous dites.

        Cependant, je ne comprends pas cet hallali (très vulgaire de surcroît) qui est mené aujourd'hui contre les homme par des femmes complètement hystériques et névrosées imposant leurs diktats car c'est mauvais pour notre société, cela l'a défait, c'est peut-être le but recherché et on ne sait pourquoi ?

        Autour de moi, les hommes étaient policés et très respectueux envers les femmes qu'ils côtoyaient,  b, je ne peux juger bien sûr que de ce que je connais.

        Bien à vous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :