• Les pensées de l'empereur...

     

     

     

    Littérature Antique

    Buste de Marc Aurèle, vers 170 après J.C.

    (Musée du Louvre

     

     

    «Agis sans mauvais gré, sans mépris de l’intérêt commun, sans irréflexion, sans tirer par côté. Qu’aune recherche ne pare ta pensée. Pales peu et ne t’ingère point dans de multiples affaires. En outre que le Dieu qui es en toi protège un être mâle, vénérable, un citoyen, un romain, un chef qui s’assigne à lui-même son poste, tel un homme qui attendrait, sans lien qui le retienne, le signal pour sortir de la vie, n’ayant besoin ni de serment ni de personne pour témoin. C’est ainsi qu’on acquiert la sérénité, l’art de se passer de l’assistance d’autrui, l’art de se passer de la tranquillité que les autres procurent. Il faut donc être droit et non pas redresser. »

    Extrait de : Pensées pour moi-même de Marc Aurèle

     

    Aujourd’hui en notre pauvre pays, trahit, et jeté en pâture aux barbares, il n’y a malheureusement pas de Marc Aurèle !

    Mais Commode (sans tiroirs et pas commode), qui gère le pays, un petit chef minable qui se prend pour un Dieu !

    Liviaaugustae.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :