• Les sacrifiées du pouvoir...

     

     

     

     

     

    Si a Rome l’empereur est l’homme le plus important (le Princeps) et celui qui a le plus de pouvoir, les autres membres de la famille impériale comptent aussi. Bien sûr en premier lieu : les princes futurs successeurs à la tête de l’empire, puis les princesses impériales garantes de la lignée, souvent mariées afin de servir les desseins de l’empereur, le plus souvent à contre cœur.

    Ainsi Julie fille d’Auguste, fut mariée trois fois contre son gré, avec pour seule obligation de donner à la couronne des descendants. On la maria en première noce à son cousin germain Marcellus, mais ce dernier  mourut très peu de temps après, puis à Agrippa, contemporain de son père, qui lui donna plusieurs enfants, puis enfin à Tibère, avec lequel elle fut très malheureuse et qui l’enferma à la fin de sa vie. Hormis le premier mari les autres furent tous trompés.

     

     

     

    Les sacrifiées du pouvoir...

    Julie vers 40 après J.C.

    (Musée du Louvre)

     

    Faustine la jeune, fille d’Antonin le Pieu, pour consolider le régime, eut la chance d’épouser Marc Aurèle un beau jeune homme, fils adoptif de son père, Ce fut un mariage heureux, ils eurent 14 enfants.

     

     

     

    Les sacrifiées du pouvoir...

    Faustine la jeune, 161 après J.C.

    (Musée du Louvre)

     

    Certaine princesse ambitieuse, comme Agrippine la jeune, épousa son oncle Claude sans amour, juste pour devenir impératrice, elle le fit probablement assassiner.  Finalement elle gouverna Rome ( mais à quel prix), aux côté de son fils Néron, qui la fit assassiner. N’avait-elle pas dit : « Qu’il me tue, pourvu qu’il règne ! »

     

     

     

    Les sacrifiées du pouvoir...

    Agrippine la Jeune 1er siècle après J.C.

    (Musée Archéologique de Naples)

     

     

     

    Aimerions-nous être princesse ?

    A être trop près du soleil, elles ont souvent eut les ailes brûlées…

    Liviaaugustae

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 07:20

    pas du tout pour ta question, aimeriez-vous être princesse.....certainement peu de possibilité de faire ce que l'on veut quand on le veux....ça ne me conviendrai pas..happy..douce journée à toi

    2
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 08:09

    toutes les princesses ne ressemblent pas à celles-ci, je suppose !

    3
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 09:42
    ÔvÔ lili ÔvÔ

    Non je n'envie pas la vie des princesses, des reines et impératrices (Sissi, Diana, Victoria, etc...)

    des prisonnières dans leur cage dorée.

    Et se faire assassiner par son fils, l'horreur !

    bisous bisous

    4
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 10:16

    Bonjour moqueplet,

    D'accord,  avec toi, nous ne voulons pas de cette vie en cage, même si elle est dorée...passe une belle journée

    5
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 10:19

    Bonjour gazou,

    Pour les princesses romaines c'était comme cela, pour les princesse des royaumes européens c'était cela aussi. Mais si aujourd'hui elles ont un peu plus de liberté ou si elles la prennent, je n'ai  toujours pas envie être princesse!

    6
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 10:21

    Bonjour lili,

    Je pense que nous sommes toutes d'accord! Nous ne voulons pas être princesse!

    Mais si le fils Néron (complètement barjot) a tué la mère, celle-ci a empoisone rpas mal de personnes. Telle mère tel fils!

    Bisous bisous

    7
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 12:05

    Liviae fréquente les dieux et les déesses : Elle ne se brule point les ailes : elle vole toujours plus haut Jean-Claude

    8
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 12:51

    Bonjour Jean-Claude,

    J'essaie de rester aussi loin que faire se peut, des feux de la rampe, afin de rien brûler!

    Bonne journée

    9
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 21:46
    erato:

    Non je n'aimerais pas être princesse , je préfère garder ma liberté de vivre à ma guise!!

    Quand je vois que Faustine a eu 14 enfants , quel esclavage!

    Belle soirée, bises Livia

    10
    Pascal
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 22:39

    Bonsoir Livia,

    Quand je pense que les petites filles rêvent de devenir princesse, si elles lisaient votre article elles tomberaient de haut.

    Malheureusement les femmes ont longtemps été considérées comme une simple marchandise ou une machine à faire des enfants. Leur rôle n'avait rien d'enviable, et d'ailleurs les princesses actuelles ne sont guère mieux loties, il faut qu'elles se marient avec untel ou untel dans l'intérêt des familles.

    La liberté n'a pas de prix et la plus belle des cages restera toujours une cage.

    Bonne soirée Livia 

    11
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 23:53

    Bonsoir erato,

    Je préfère aussi la liberté de faire ce que je veux, quand je veux et si je veux...

    Oui mais Faustine a épousé un homme jeune qu'elle a aimé passionnément, elle a eut 14 enfants mais beaucoup sont morts en bas âge, je ne me rappelle plus très bien le nombre d'enfants que le couple impérial a élevé, mais sûrement pas 14.

    Bonne soirée et bises erato

    12
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 00:00

    Bonsoir Pascal,

    En effet, ma petite fille rêve de princesses, et possède la collection complète des princesses Barbie. Mais je trouve que c'est bien pour le moment, vu son jeune âge.

    Les femmes en Occident, se sont libérées dès le XIXe siècle, mais je trouve très dommage qu'elles deviennent presque masculines, la féminité disparaît et c'est dommage pour la société, surtout que pour prouver cette liberté elles se baladent seins nus...

    A la cour d'Angleterre, les princes épousent des roturières par amour et je trouve cela très bien, les princesses sont modernes aujourd'hui, et ne sont donc plus tellement en cage dorée...

    Bonne nuit Pascal

     

    13
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 10:32

    Quelle vie que celles des princesses, surtout devoir épouser quelqu'un par simple calcul politique et non par amour, terrible. Finalement, c'est mieux d'être pauvre de certains côté !

    14
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 11:29

    Bonjour Esclarmonde,

    En effet, il y a tant de choses que je n'aurai supporté !

    Sans être pauvre, je préfère vivre tranquille, et libre, autant que faire se peut !

    Bises

    15
    Samedi 24 Janvier 2015 à 20:41

    La vie des princesses n'était pas toujours drôle, mais certainement plus quand même que celle des femmes du peuple. Bisous Chantal

    16
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 00:14

    Bonsoir écureuil bleu,

    Je crois qu'à cette époque la vie "des femmes", de toutes les femmes n'étaient pas drôle, en baraque ou en palais, elles dépendaient des hommes! Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :