• Les sens (suite)...

     

     

    Les sens (suite)...

     

    (image internet)

     

     

     

    L'odorat

     

    « Sur la main de cénabre, une goutte de pluie tomba, chaude, pesante, parfumée comme une goutte de nard, et qui était l'essence même du jour évanoui. »

     

    Georges Bernanos

     

    « La présence d'un père et d'une mère, sous les étoiles de juin, dans l'odeur du foin coupé, demeure l'un des trésors de ma vie. »

     

    Christian Signol

     

     

     

    L'odorat, ce sens dont nous faisons un usage modéré au cours de l'année, se libère souvent durant l'été, en même temps que la résurrection des lavandes... Les effluves du souvenir nous montent alors à la tête. N'a-t-on pas tous dans un repli caché du cerveau notre petite madeleine de Proust ?

     

    L'odorat est le sens du contact, de l'intuition et de l'observation,. Ne dit-on pas couramment : "ça sent le roussi", "j'ai eu le nez creux"

     

    "L'odorat, premier sens à s'ouvrir dans le ventre de la mère et dernier à se fermer - capable d'arracher des larmes aux patients dans le coma -, est susceptible de réveiller tous les autres."

     

    Et au cas où l'on douterait de la dimension éminemment spirituelle de l'odorat, il nous suffit de plonger le nez dans les innombrables textes bibliques faisant référence aux parfums, baumes, aromates, encens et beaucoup d'autres senteurs

     

     

     

     

    Les sens (suite)...

    (image internet)

     

    Le goût

     

    Déjà Aristote distinguait dans les saveurs le doux, l'amer, l'onctueux, le salé, l'aigre l'âpre, l'astringent et l'acide.

     

    Et l'homme a brodé sur la création pour susciter une formidable diversité alimentaire. Les écrivains savent que le goût si fugace soit-l, ouvre les portes de l'éternité, comme Marcel Proust, dont le goût de sa madeleine nous fait encore rêver aujourd'hui. La madeleine de Proust est plus qu'une figure littéraire, c'est une expérience spirituelle à portée de langue : « Machinalement, je portais à mes lèvres une cuillerée du thé où javais laissé s'amollir un morceau de madeleine. Mais à l'instant même où la gorgée mêlée de miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d'extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m'avait envahi, isolé, sans la moindre notion de sa cause. IL m'avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire, de la même façon qu'opère l'amour, en me remplissant d'une essence précieuse. »

     

    Tout se passe au niveau des chémorécepteurs situés sur la langue (récepteurs de Vugo).

     

    C'est d'ailleurs un contemporain de Proust, Adolph Fick, qui fixe le postulat selon lequel nos perceptions gustatives sont une combinaison additive des quatre saveurs primaires. Le sucré comme la saccharose (sucre), le salé comme le chlorure de sodium (sel), l'amer comme la quinine et enfin l'acide comme le citron.

     

    A demain pour la suite...

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Octobre à 06:51

    encore une bien belle explication sur le goût et l'odorat....passe une agréable journée

      • Mardi 10 Octobre à 14:55

        Bonjour Monique,

        Sans les sens que serait la vie ?

        Belle après midi

    2
    Mardi 10 Octobre à 08:09

    Bonjour Chantal,

     

    Les sens, à mon sens, donnent du sens à la vie. Sans eux, ce qu'elle serait fade, triste.

    A la suite d'un coup violent à la naissance du nez donné par un bébé, ma mère a perdu l'odorat pendant de très nombreuses années. Même  le sens du goût en fût affecté.

    Comme toujours, un régal que ton billet

    Bises

      • Mardi 10 Octobre à 14:56

        Bonjour Martine,

        Tu as tout à fait raison, sans les sens, l'a vie n'aurait aucun sens!

        C'est vrai que lorsque l'on est très enrhumé et que le nez est complètement bouché, on ne trouve de goût à rien, tout se tient chez nous!

        Bises

    3
    Mardi 10 Octobre à 08:18

    Coucou Livia,

    Merci pour ces explications de l’odorat et du goût. Très intéressant !

    Bises et bon mardi

     

      • Mardi 10 Octobre à 14:58

        Coucou Zaza,

        J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ces articles tout au long de l'été et j'ai pensé aussitôt vous en faire profiter, je suis ravie d'avoir trouvé un écho chez vous.

        Bises et belle après midi

    4
    Mardi 10 Octobre à 09:47

    Merci pour toutes ces explications sur l'odorat et le goût, l'un ne va pas sans l'autre.

    Mon mari n'a plus ni goût, ni odorat, séquelles de son très grave trauma-crânien

    bisous bisous

      • Mardi 10 Octobre à 15:00

        Bonjour lili,

        Sans goût et sans odorat, la vie doit être bien terne pour ton mari, car ces sens sont primordiales chez l'homme...

        Bises et belle après midi

    5
    Mardi 10 Octobre à 11:25

    Bonjour Chantal. J'ai des souvenirs olfactifs précis de mon enfance, pas gustatifs. Bonne journée et bisous

      • Mardi 10 Octobre à 15:05

        Bonjour Brigitte,

        En effet, nous avons au fond  de notre mémoire olfactive, des senteurs qui restent gravées, et comme Proust avec sa fameuse madeleine, elle nous la ressert parfois, j'aime bien, car mes souvenirs reviennent très nets et me permettent alors de vivre encore un joli moment.

        Bisous et belle après midi

    6
    Mardi 10 Octobre à 19:12

    Sentir c'est si bon , manger doucement aussi , profiter toujours !

      • Mardi 10 Octobre à 19:21

        Bonsoir Christian,

        En effet tu as raison, et ces deux sens-là, vont de pair, quand on est enrhumé avec le nez bouché, on perd le goût aussitôt...

    7
    Mardi 10 Octobre à 19:49

    tous les sens nous rendent la vie belle yes

    bisous

      • Mercredi 11 Octobre à 00:57

        Bonsoir Victoria,

        Heureusement que nous les avons, que deviendrions-nous sans eux ?

        Bisous

    8
    Mardi 10 Octobre à 21:43
    erato:

    Deux sens qui s'harmonisent bien et se complètent.

    Belle soirée, bises Livia

      • Mercredi 11 Octobre à 00:58

        Bonsoir erato,

        En effet, les deux font la paire...

        Bises et belle nuit erato

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :