• Naissance de la calculette...

     

     

     

     

    Après les portables, si nous parlions des calculettes ?

     

    Aujourd'hui, tout le monde sort sa calculette ( le portable n'est pas loin), pour additionner 2+2 !

     

    Cet instrument était utilisé par des peuples très largement séparés comme : les Etrusques, les Grecs, les Romains, les Egyptiens, les Indiens et les Chinois et l'on peut penser qu'il a été inventé indépendamment et simultanément, dans les différents pays.

     

    Liviaaugustae

     

     

    Naissance de la calculette...

    Abacus romaine.

     

     

     

    Abaque (abacus en latin abax en grec) signifiant « table à poussière » est le nom donné à tout instrument facilitant le calcul.

     

    Le moyen le plus simple consistait à utiliser des cailloux disposés sur le sol. En Abyssinie (ancien nom de l'Ethiopie) il était d'usage pour les guerriers partant au combat de déposer des cailloux en tas, cailloux qu'ils retiraient en revenant du combat. Le nombre de cailloux retirés permettait de déterminer le nombre de morts.

     

    Fort longtemps l'unité de calcul fut le caillou ou galet, calculus en latin. Ce terme est d'ailleurs à l'origine du mot calcul.

     

    On voit se développer successivement ou simultanément plusieurs tables ou d'abaques.

     

    Il s'agit d'une table, partagée en plusieurs colonnes, chaque colonne représente une puissance de 10. On dispose d'autre part de galet que l'on dépose dans les colonnes de son choix. Les romains ne possédaient pas une écriture décimale, cependant leur pratique de l'abaque prouve qu'ils en possédaient le principe. Par la suite l'abaque s'est enrichie de case situées au-dessus de chaque colonne et représentant 5 unités de la puissance de 10 associée.

     

    Le principe de l'addition et de la soustraction est simple à comprendre. Le transfert des retenues s'effectue en remplaçant 10 galets d'une colonne par un galet de la colonne suivante.

     

    La multiplication était un peu plus compliquée. On pouvait au choix, additionner autant de fois qu’il le fallait le nombre de départ.

     

    Apparemment ces abaques sont les ancêtre de la calculette d'aujourd'hui...

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 16 Juin à 06:08

    il est vrai que le calcul de nos jours n'est fait qu'avec des machines.....alors comment veux-tu qu'ils apprennent à calculer de tête, il va falloir qu'ils revoient l'éducation de nos chers bambins, passe une bien agréable journée

      • Vendredi 16 Juin à 07:13

        Bonjour Monique,

        Sans calculette ils sont complètement paumés, même au Bac, il paraît qu'ils ont doit à leur petite calculette, nous nous avions notre tête pour les calculs et même pour les lettres.

        Passe une belle journée

    2
    Vendredi 16 Juin à 07:04

    Bonjour Chantal,

     

    Le coup des cailloux pour savoir le nombre de geurriers morts au combat, ça, j'ignorais.

    Les hommes ont toujours cherché un moyen de faciliter le calcul, surout en matière de commerce. Ils étaient motivés! smile

    Un billet passionnant.

    Bises

      • Vendredi 16 Juin à 07:15

        Bonjour Martine,

        J'ai découvert tout cela au cours d'une de mes lectures je trouve cela passionnant aussi.

        Bises et belle journées

    3
    Vendredi 16 Juin à 09:06

    Article intéressant Livia, mais que fait-on du calcul mental ????

    Bises et bon vendredi

      • Vendredi 16 Juin à 10:12

        Bonjour Zaza,

        Comme je le ds en début de mon article, le calcul mental est tombé aux oubliettes et les gens aujourd'hui ne font plus d'effort, il dégainent leur mobile et tapent tout simplement!!!

        Ce n'est donc pas une grande trouvaille que ces calculettes!

        Bises et belle journée

    4
    Vendredi 16 Juin à 11:36

    Bonjour Chantal. Ton article sur les prémices du calcul est intéressant. J'avais publié un article sur la multiplication assyrienne, à base de cailloux... Bisous

      • Vendredi 16 Juin à 14:12

        Bonjour Brigitte,

        En effet, les romains comme toujours ont modifié avantageusement les calculs avec ce petit appareil, prémices de nos calculettes d'aujourd'hui...

        Bisous

    5
    Vendredi 16 Juin à 19:10

    coucou quand mon beau frère a commencé son travail  de prof de maths , en seconde , il y a une dizaine d'années il a été atterré de voir ses élèves sortir les calculettes ; il n'avait que 22 ans , donc à peu près le même âge que ses élèves ; il est tombé de haut, d'autant qu'avec ma belle mère, instit, mon mari et ses frères devaient connaître leurs tables par coeur à l'école primaire ;

    quand mon mari a commencé ,il savait quoi avec son frère ;

    inutile de te dire que la situation ne s'est pas arrangée

    bisous

      • Vendredi 16 Juin à 20:40

        Bonsoir Victoria,

        C'est un fait que pour faire la moindre petite opération, ils dégainent leur calculette, mon fils et sa femme interdisent à leur fille de la prendre elle doit faire ses opérations de tête et surtout avec son intelligence, elle ne se débrouille pas mal, il suffit de demander aux enfants un effort, et ils comprennent que c'est pour leur bien !

        Je plains tous les instits et tous les profs qui doivent se coltiner cette bande d'ânes...

        Bisous

    6
    Vendredi 16 Juin à 19:20

    Que j'aime tes commentaires sur ton article

      • Vendredi 16 Juin à 20:42

        Bonsoir Christian,

        Je suis ravie que mes commentaires te plaisent,  j'ai édité cet article t en pensant à tous les petits ânes d'aujourd'hui qui ne savent pas additionner 2+2 sans dégainer leurs calculettes...

    7
    Vendredi 16 Juin à 22:11

    L'épreuve de math du bac ?

      • Samedi 17 Juin à 00:00

        Bonsoir Dr WO,

        Peut-être aujourd'hui, je ne me souviens plus très bien (cela fait des décennies) du sujet que j'ai eu, mais comme je présentais "un bac philo" comme l'on disait à l'époque, l'épreuve était au niveau des littéraires, mais même pour nous pas de calculettes, du reste je ne pense qu'il en existaient, il fallait faire avec sa tête ! C'était de la belle ouvrage !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :