• Nature la Myrrhe...

     

     

     

     

    Demain, nous fêterons la visite des Rois Mages, à la crèche : l'Or l'Encens et la Myrrhe.

     

    Ne sachant pas ce qu'était exactement cette myrrhe, que les Rois Mages on offert à la crèche et dont j'entends parler depuis ma plus tendre enfance, j'ai été enquêter sur internet, pour en savoir plus... wikipédia m'a offert les explications ci-dessous !

     

    Liviaaugustae

     

     

    Nature la Mirrhe...

    L'arbre à myrrhe.

     

     

     

     

     

    L'histoire de la myrrhe est aussi ancienne que celle de l'encens. Les Egyptiens la connaissent depuis quatre millénaires et en faisaient un des composants du Kyphi. Elle était également utilisée dans les embaumements.

     

    On la récolte sur le tronc où elle suinte naturellement, cette gomme durcie à l'air et forme des concrétions solides brun-rouge.

     

     

    Nature la Mirrhe...

    Cristaux de myrrhe

     

     

     

     

     

    Pour les Hébreux, la myrrhe est l'un des principaux composants d'une huile d'onction sainte. A ce titre, elle fait partie des cadeaux apportés à Jésus par les mages. Ce parfum est parfois associé à l'érotisme il est mentionné sept fois dans le Cantique des Cantiques, par exemple dans le verset 1, 13 : « Mon bien-aimé est pour moi un bouquet de myrrhe, qui repose entre mes seins. »

     

    Les Grecs l'on aussi associé à la légende de Myrrha, la fille de Cinyras, roi de Chypre. Des Gorgones la poussèrent à avoir une relation incestueuse avec son père. Après quoi elle fut transformée en arbre à myrrhe, dont l'écorce se fendit pour donner naissance à Adonis.

     

    Les Grecs ont fait un grand usage de la myrrhe, allant jusqu'à en parfumer leur vin.

     

    Aujourd'hui, la myrrhe est employée surtout en parfumerie, pour les parfums de type oriental, où elle accroît la sensualité des notes de la rose. Elle entre aussi dans la composition de la Bénédictine. En aromathérapie, on extrait une huile essentielle de la gommo-oléosine. Le pouvoir astringent de la myrrhe, est utilisé dans le traitement des ulcères de la bouche et des gencives. Mélangée au vin, la myrrhe augmente son pouvoir euphorisant, et selon une coutume juive, ce breuvage était proposé aux suppliciés, ce qui fut le cas de Jésus ? Elle est également évoquée lors de l'embaumement de son corps.

     

    A noter que la myrrhe, comme l'or et l'encens, fait partie des produits précieux du commerce international de l'époque. La forte demande, la difficulté d'augmenter la production ainsi que les contraintes liées au transport, ont fait de la myrrhe un produit très coûteux, qui se négocie au même prix que l'or.

     

    (Texte et images wikipédia)

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Janvier à 01:34

    Bonjour Livia, merci pour ce moment d'Histoire que je ne connaissais pas. J'ai déjà enlevé mes décos avant les rois cette année. 

      • Jeudi 5 Janvier à 08:08

        Bonjour Mireille,

        Je vais mettre les rois demain accompagnés par leurs chameaux et puis nous dégusterons la galette dimanche avec la fève.

         

    2
    Jeudi 5 Janvier à 08:05
    marine D

    Cela ressemble à une pierre, à de l'ambre, c'est une sorte de résine très odorante alors certainement, merci pour ces explications Livia

    Tous mes voeux et biuses

      • Jeudi 5 Janvier à 08:09

        Bonjour marine,

        En effet on dirait de l'ambre, depuis le temps que je me demandais ce qu'était cette Myrrhe dont j'entends parler depuis toujours, il fallait que je sache!

        Tous mes voeux et bisous à toi aussi

    3
    Jeudi 5 Janvier à 09:00

    Coucou Livia,
    Un joli moment d'histoire que je ne connaissais pas !
    Bises et bon jeudi

      • Jeudi 5 Janvier à 09:49

        Coucou Zaza,

        J'en ai entendu parler depuis toujours et je ne savais pas ce que c'était exactement, la curiosité m'a poussée à aller faire des recherches.

        Bises et bon jeudi à toi aussi

    4
    Jeudi 5 Janvier à 09:03

    Belle documentation, Livia!

    Dans le contexte protestant, la myrrhe apportée par les mages ( qui ne sont pas rois, dans la Bible) symbole de la plante avec laquelle on enterre les morts, est l'annonce de sa mort sur la croix.

    Symbole ou pas, cette plante est souvent nommée dans les écrits bibliques.

    Merci pour ces renseignements!

    Bises

    Gigi

      • Jeudi 5 Janvier à 09:53

        Bonjour Gigi,

        En effet, les mages étaient des savants, pourquoi les a-t-on ennoblis ? Je n'en ai aucune idée!

        La Myrrhe est un symbole puissant chez les catholiques, demain je  mettrai,  si cela t'intéresse les explications des sages de l'Eglise.

        bises

    5
    Jeudi 5 Janvier à 09:43

    Nous voilà au parfum !!!

    Merci pour cette page qui enrichit mes connaissances...

    Attention aux branches de myrrhe, elles piquent méchamment.

      • Jeudi 5 Janvier à 09:56

        Bonjour ébécé,

        Un parfum très entêtant, une année mon mari m'avait offert ; Shalimar" qui en contenait je ne l'ai pas beaucoup porté trop fort, il me donnait la migraine.

        Nous ne risquons pas de nous piquer, je ne crois pas qu'il en existe chez nous!

         

    6
    Jeudi 5 Janvier à 09:59

    Un billet très intéressant sur la myrrhe, contente d'avoir après cela ce matin.

    bisous bisous

      • Jeudi 5 Janvier à 10:38

        Bonjour lili,

        J'avoue que je ne savais absolument pas ce qu'était vraiment la Myrrhe, et j'ai été contente aussi d' avoir des renseignements.

        Bisous bisous

    7
    Jeudi 5 Janvier à 12:40

    il va falloir que nous achetions une couronne, je me demande si ici ça se fait...je vais en parler à ma fille....passe une bien agréable journée

      • Jeudi 5 Janvier à 13:31

        Bonjour moqueplet,

        Peut-être qu'il font aussi des couronnes au Canada!...belle journée

    8
    Jeudi 5 Janvier à 18:15
    Féelaure

    J'ai encore appris quelque chose, merci Livia pour tes recherches

    Douce soirée

    Bises

      • Jeudi 5 Janvier à 23:51

        Bonsoir et merci Laure, très contente d'avoir pu te rendre service.

        Bises et douce soirée

    9
    Jeudi 5 Janvier à 18:49

    Bravo ! comme toi je connaissais ce mot depuis toujours mais n'avais jamais eu la curiosité de chercher ce que c'était précisément. C'est très intéressant de surfer entre le sens symbolique et économique car le prix (en argent sonnant et trébuchant) reste apparemment très élevé alors que dans la religion apparemment il est assez précieux pour être associé à l'onction, donc vaut tout l'or du monde. Merci pour ce très intéressant billet ! Bisous

      • Jeudi 5 Janvier à 23:56

        Bonsoir cathycat,

        Je suis ravie de t'avoir fait plaisir avec ce billet, j'aime bien faire des recherches, cela me rappelle les études  et que je dois rendre un devoir soigné!!!

        En effet, j'ai cru comprendre que et la Myrrhe mais aussi l'encens étaient très chers c'est pour cela d'ailleurs que nous en avons moins dans nos églises quand à l'or n'en parlons  pas!

        Bisous

         

    10
    Vendredi 6 Janvier à 00:08

    J'avoue que je n'avais pas cherché son utilisation, mais je connais l'arbre.

    Merci pour tes recherches, Livia.

    Passe une douce journée. Bises.

      • Vendredi 6 Janvier à 00:14

        Bonsoir Quichottine,

        Je ne connaissais pas l'arbre mais savais que l'on employait la Myrrhe en parfumerie, j'ai été très étonnée de voir cet épineux, cela ne devait pas éêtre facile de le travailler.

        Bises et passe une douce soirée

    11
    Vendredi 6 Janvier à 16:15

    Merci pour ces explications Chantal. Je savais seulement que c'était un produit très coûteux parfois associé à l'encens. Bisous

      • Vendredi 6 Janvier à 17:59

        Bonsoir Brigitte,

        Si l'encens est toujours employé à l'église durant les grandes fêtes solennelles, aujourd'hui la Myrrhe est surtout employé dans les parfums, mais cela est fortement musqué, mon mari m'avait offert une année un qui en contenait je n'ai pu le porter tant il était entêtant, le pauvre était très déçu, mais comme c'était moi qui en avait exprimé le désir, je lui ai recommandé de ne pas s'en faire, et gentiment il m'en a offert un autre que je porte encore aujourd'hui et ma fille a fini le musqué, tout est bien qui finit bien.

        Gros bisous et belle soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :