•  

     

     

     

     

    Caïn est le premier meurtrier de l'humanité, il a donné le La ! Aujourd'hui, il y a un grand orchestre de tueurs de par le monde...

     

     

     

     

     

    « Adam connut Eve, sa femme ; elle conçut et enfanta Caïn et elle dit : » J'ai formé un homme avec l'aide de l'Eternel. »

     

    Genèse

     

     

     

    Caïn est un personnage du Livre de la Genèse (qui est le premier des cinq qui composent ce que le judaïsme appelle Torah et le christianisme Pentateuque.

     

    Caïn est le fils aîné d'Adam et d'Eve, il tue son frère cadet Abel. Caïn est ainsi, pour le premier livre saint, le premier meurtrier de l'humanité, que Dieu condamne ensuite à l'exil.

     

    Le Mythe de Caïn a donné lieu à de nombreuses interprétations théologiques mais aussi artistiques, psychanalytiques, etc...

     

     

     

    Je vous propose de découvrir ci-dessous, ce mythique meurtrier, brillamment représenté par plusieurs grands peintres :

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Eve et ses deux enfants : Caïn le brun et Abel le blond

     

    (Le tableau serait de Louise de Palatinat)

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Eve et ses enfants :

     

    (Elle tient dans ses bras Abel symbole du spirituel)

     

    (Caïn s'accroche à sa tunique symbole du matériel)

     

    Francesco d'Ubertino dit Le Bacchiacca

     

     

     

    Et Caïn tue Abel :

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Caïn tuant Abel

     

    Pierre Paul Rubens

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Caïn et Abel

     

    Le Titien

     

     

    « L'œil était dans la tombe et regardait Caïn »

     

    (V. Hugo)

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Caïn maudit

     

    Joao Maximiano Mafra

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Le crime de Caïn attire la malédiction de Dieu tenant les Tables de la Loi

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Caïn fuyant avec sa famille

     

    Fernand Cormon

     

     

    Est-ce ainsi que finit puis commence l'histoire ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    11 commentaires
  •  

     

     

    Regard sur l'art...

     

    Mars quittant les armes

     

    Bronze du XVIIe siècle, d'après l'antique, qui faisait partie de la collection royale de Louis XIV, montée aussi sur un socle en marbre vert des Alpes et bronze doré du XIXe siècle.

     

    (Elle faisait partie aussi comme la statue de Vénus des « cent sept » bronzes » de Louis XIV qui ont été vendus par le Directoire pour régler ses créanciers.

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Tête de Mars (détail)

     

     

     

    Heureusement, grâce encore à l'association des « Amis du Louvre », cette statue et celle de Vénus, ont été rachetées et se trouvent au Louvre aujourd'hui.

     

     


    18 commentaires
  •  

     

     

     

    « Dès que je ne tiens pas un livre...il me prend un ennui terrible. »

     

    Gustave Flaubert

     

     

     

    J'avais complètement oublié ce livre, que j'ai retrouvé en mettant de l'ordre dans ma bibliothèque qui en avait grand besoin.

     

    J'ai lu ce livre en juin 2017, période où il a fait si chaud, commencé le matin, je l'ai terminé vers trois heures du matin, il faut dire que je ne dormais pas très bien à cause de la chaleur, ce livre m'a permis de parcourir les heures d'insomnies avec moins de mal !

     

    Ceux qui aime les polards seront scotchés comme je l'ai été ! Une enquête menée tambour battant.

     

    Une femme a disparue, son fiancé avec l'aide d'un ami policier en retraite va partir à sa recherche...

     

    On part de Nice, puis on passe par Paris, pour s'envoler vers New-York, après être passé par Nancy...

     

    Une course poursuite haletante, dans laquelle excelle Guillaume Musso.

     

    Liviaaugustae

     

     

    Le temps d'une lecture...

     

     

     

    Extrait :

     

    « Posée sur une étagère rustique, un cadre minimaliste affichait un clichée de Florence Gallo et d'Alan Bridges main dans la main à Battery Park. C'était la seule photo de la pièce...

     

    C'était le genre d'image poignante qui me rappelait combien j'avais détesté les appareils photo, ces machines cruelles à créer de la nostalgie. Leur milliers de déclic trompeurs figeaient dans l'instant une spontanéité déjà évaporée. Pis, tels des fusils à double détente ils atteignaient souvent leur cible que des années plus tard, mais touchaient toujours le cœur. Car, dans nombres d'existences, rien n'est plus fort que le passé, l'innocence perdue et les amours enfouies. Rien ne vous remue plus les tripes que le souvenir des occasions manquées et le parfum du bonheur qu'on a laissé filer .[...]

     

     

    Le temps d'une lecture...

    La machine a souvenirs...

     

    (image internet)

     

     

     


    18 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Le Livre d'Heures de François Ier

     

    Un livre d'heure, est un livre liturgique destiné aux fidèles catholiques laïcs, à la différence du bréviaire qui lui, est destiné aux clercs. Il permet de suivre la liturgie des heures.

     

     

     

     

    Un livre merveilleux...

     

    Ce précieux vestige des Valois est remarquable par son histoire, parfaitement connue depuis 1538, c'est un exceptionnel témoignage de l'orfèvrerie du XVIe siècle.

     

    Le plat supérieur du livre a une monture en or émaillé, rubis et turquoise, plaque de cornaline ovale gravée en intaille représentant le Christ en croix entourés des saints, François et Jérôme, possédant un fermoir orné d'une tourmaline.

     

     

     

    Un livre merveilleux...

    Le pendentif du livre d'heures, il y a un camée du Christ à la colonne.

     

     

     

     

     

    Un aperçue de deux pages du livre d'heures...

     

     

     

    Un livre merveilleux...

    L'Adoration des mages

     

     

     

    Un livre merveilleux...

    La Fuite en Egypte

     

     

     

     

     

    J'apprends par une lecture que : « la souscription lancée en octobre 2017 pour réunir un million d’euros manquant pour l’acquisition du précieux Livre d’heures de François 1er a dépassé les espoirs du Louvre, puisque la somme a été récoltée avant même la fin de l’opération, prévue mi-février. 6800 donateurs se sont mobilisée pour ce joyau de la Renaissance, classé « œuvre d'intérêt patrimoniale majeur » car « il est sans équivalent dans les collections françaises étrangères » selon Jean-Luc Martinez le président du Louvre ». (c'est pas le même Martinez, qui fiche la pagaille dans les gares et dans les rues)

     

    Réjouissons-nous donc que cette magnifique œuvre française, revienne chez nous pour enrichir notre musée !

     

    (images wikipédia)

     

     

     

     

     


    22 commentaires
  •  

     

     

     

    Êtes-vous amateurs de novlangue pédante, bureaucratique et politiquement correcte ?

     

    Alors attachez vos ceintures, le voyage va être cahoteux !

     

    Je vous offre ci-dessous les propos affligeant qui circulent un peu partout, mais hélas surtout dans nos écoles.

     

    Liviaaugustae

     

     

     

     

     

     

     

    Rire ou pleurer ?

    Et s'envolent les mots...

     

    (image internet)

     



     



     

    NOUVEAU LANGAGE

     

     Texte d'un parent d'élève, c'est drôle, mais si affligeant que l'on sourit jaune !

     



     


    Déjà cet été, j’ai adoré les campings qui ne veulent plus qu’on les appelle campings parce que ça suscite instantanément dans l’esprit des gens l’image de Franck Dubosc en moule-boules ou de Roger et Ginette à l’apéro avec casquette Ricard et claquettes Adidas. Donc les professionnels de la branche demandent que l’on dise désormais « hôtellerie en plein air ». Ha ha ! 

     


    J’ai aussi appris que je n’étais pas petite mais « de taille modeste » et qu’un nain était une « personne à verticalité contrariée ». Si, si !

     


    Mais rendons à César ce qui lui appartient, l’empereur du genre reste le milieu scolaire et ses pédagos à gogo. J’étais déjà tombée de ma chaise pendant une soirée de parents quand la maîtresse a écrit sur le tableau que nos enfants allaient apprendre à manier « l’outil scripteur » ...au lieu de tenir un crayon.

     


    Je me suis habituée au fait que les rédactions sont des « productions écrites », les courses d’école des « sorties de cohésion » et les élèves en difficulté ou handicapés des « élèves à besoins éducatifs spécifiques ».

     


    Mais cette année, sans discussion aucune, la palme est attribuée au Conseil supérieur des programmes en France et à sa réforme du collège.
    Z’êtes prêts ?... Allons-y.

     


    Donc, demain l’élève n’apprendra plus à écrire mais à « maitriser le geste graphomoteur et automatiser progressivement le tracé normé des lettres ».

     


    Il n’y aura plus de dictée mais une « vigilance orthographique ».

     


    Quand un élève aura un problème on tentera une « remédiation ».

     

     
    Mais curieusement le meilleur est pour la gym… oups pardon ! pour l’EPS (Education physique et sportive).

     


    Attention, on s’accroche : courir c’est « créer de la vitesse », nager en piscine c’est « se déplacer dans un milieu aquatique profond standardisé et traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête », et le badminton est une « activité duelle médiée par un volant ».

     


    Ah! c’est du sportif, j’avais prévenu !...

     


    Les précieuses ridicules de Molière, à côté, c’est de l’urine de jeune félidé (je n’ose pas dire du pipi de chat). 

     


    Alors, les amis, ne perdons pas ce merveilleux sens du burlesque et inventons une nouvelle catégorie : la « personne en cessation d’intelligence » autrement dit, le con.

     


    Ben oui, un "outil scriptutaire" c'est un stylo, un "référentiel bondissant" c'est un ballon, et un "bloc mucilagineux à effet soustractif" c'est une gomme.

     


    Je pense que les "zélites" qui ont inventé de telles conneries devraient tous être en hôpital psychiatrique..."

     



     

    Nous espérons que le nouveau ministre de l'éducation nationale va éradiquer toutes ces c........ !

     

     


    19 commentaires