• Regard sur l'art...

     

     

     

     

    La peinture reflet de l'âme...

     

    Le Musée Jacquemart-André à Paris a réunis des œuvres prestigieuses de Rembrandt dans une mise en scène intimiste qui montre la spiritualité du grand maître hollandais.

     

    Cette exposition se tient jusqu'au 23 janvier 2017, pour ceux qui auraient la possibilité d'y aller...

     

     

    Regard sur l'art...

    Autoportrait à la tête nue

     

    Ce brillant autoportrait de forme ovale nous présente un Rembrandt fringant de 27 ans, l'année de ses fiançailles avec Saskia. Le pourpoint de velours est d'un rouge si sombre qu'il paraît noir. Une lumière délicate modèle les traits du visage.La splendide chaîne en or se veut le symbole de son éclatante réussite sociale, mais sans le vouloir, annonce aussi sa faillite, car il se ruinera à force d'amasser des collections coûteuses.

     

     

    Regard sur l'art...

    Parabole de l'homme riche

     

    Un vieil homme avec des lorgnons examine une pièce d'argent à la lueur d'une bougie dont la flamme est cachée par sa main. Sa table croule sous les livres de compte, les sacoches, les parchemins où apparaissent des inscriptions en pseudo hébreu. Cette œuvre de jeunesse représente un usurier, ou peut-être la parabole du riche qui voulait bâtir des greniers encore plus grands mais qui meurt la nuit suivante.

     

     

    Regard sur l'art...

    La fuite en Egypte

     

    Un des premiers chefs-d'œuvre, peint à 21 ans. Les saints fugitifs surgissant de l'obscurité, le manteau bleu de Marie attire le regard vers l'Enfant endormi dans ses bras. Le tableau illustre bien le deuxième chapitre de l'évangile de saint Mathieu : « Joseph se leva, prit l'Enfant et sa mère et se retira en Egypte. » Ils semblent longer un campement de bergers, car un feu, hors champs à gauche éclaire la scène et projette des ombres allongées.

     

     

    Regard sur l'art...

    Repas des pèlerins d'Emmaüs

     

    Après avoir réalisé en 1628 l'une de ses œuvres les plus saisissantes, Rembrandt reprend vingt ans plus tard le thème du « Repas de pèlerins d'Emmaüs ». Il se renouvelle complètement. Tout est exprimé dans les visages. Jésus est d'une infinie bonté et porte encore les souffrances de la Passion, vrai Dieu et vrai homme. Le disciple à gauche étouffe un cri car il reconnaît Jésus : il représente la conviction. Celui de droite est plus lent et se pose des questions. Le serviteur est ignorant de ce qui se passe, et ce sera aux disciples de l'évangéliser.

     

     

    Regard sur l'art...

    Titus lisant

     

    Il s'agit du fils de Rembrandt et de Saskia, ici âgé de 17 ans. Si son père a fait plusieurs fois son portrait, celui-ci est l'un des plus beaux : il prend un plaisir extrême à sa lecture, qu'il semble faire à voix haute, en souriant. Quand la peste emporta Titus à 27 ans, il venait de se marier, et n'a donc pas connu sa fille née après sa mort. Il était resté le soutien de son père dans ses épreuves familiales et professionnelles.

     

     

     

    Marie-Gabrielle Leblanc

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Novembre 2016 à 07:08

    je trouve que sur son autoportrait, qu'il a un regard dur.....mais ce ne sont pas ces peintures qui m'attirent.....je les trouve floues....ce n'est que mon avis personnel..yes..passe un doux samedi

    2
    Samedi 5 Novembre 2016 à 10:02

    Bonjour moqueplet,

    Cela ne doit pas être facile de se peindre soi-même, j'aime bien les clairs-obscurs de Rembrandt...

    Belle journée

    3
    Samedi 5 Novembre 2016 à 10:04
    Un bel article consacré à un Maître inégalé de la lumière. Toutes ces œuvres semblent vivantes grâce à leurs jeux de lumière et leurs clairs-obscurs. Bisous bisous
      • Samedi 5 Novembre 2016 à 10:15

        Bonjour lili,

        Comme toi, j'aime beaucoup ses jeux de lumières et ses clairs obscurs, c'est un grand maître et il nous a laissé de magnifiques tableaux. 

        Bisous bisous

    4
    Samedi 5 Novembre 2016 à 11:25

    Bonjour Livia,

    Je suis depuis de nombreuses années une grande admiratrice de Rembrandt qui dépasse tous les grands maîtres hollandais de son siècle. Eugène Delacroix admirait beaucoup Rembrandt et Vincent Van Gogh admirait Delacroix et j'ai beaucoup d'admiration pour ces trois peintres.

    J'espère pouvoir aller au Musée Jacquemart-André voir cette exposition et en particulier la belle toile de la parabole de l'homme riche que tu nous offre et que je ne connaissais pas !

    Bon week-end

    Amitiés

    Blanche

      • Dimanche 6 Novembre 2016 à 00:04

        Bonsoir Blanche,

        J'ai toujours aimé les clairs obscurs de Rembrandt, ses toiles  basés sur sur des sujets religieux me plaisent énormément.

        J'espère que tu auras la chance de pouvoir aller au Musée Jacquemart, cette expo a l'air merveilleuse!

        Bon weekend à toi aussi

        Alitiés

    5
    gazou
    Samedi 5 Novembre 2016 à 17:53

    ce doit être un grand bonheur d'aller voir cette exposition

      • Dimanche 6 Novembre 2016 à 00:05

        Bonsoir gazou,

        En effet, ceux qui auront la chance d'y aller serons sûrement très heureux et je les envie...

    6
    Samedi 5 Novembre 2016 à 20:45
    Jolie toîle que celle du vieil homme qui examine une pièce d or. Le jeu d'ombre & de lumière.Le détail des livres... Bonne soirée ☺
      • Dimanche 6 Novembre 2016 à 00:08

        Bonsoir mélie,

        Ces tableaux, sont tous très beaux, mais c'est vrai que celui qui représente la parabole du riche, est très vivante, et à retenue particulièrement mon attention.

        Bonne soirée à toi aussi

    7
    Samedi 5 Novembre 2016 à 20:57
    erato:

    J'aime beaucoup Rembrandt et ses tableaux où la lumière et l'ombre jouent un rôle important. Cette exposition doit être magnifique. C'est un peu loin pour moi.

    Belle soirée, bon dimanche , bises Livia

      • Dimanche 6 Novembre 2016 à 00:14

        Bonsoir erato,

        La lumière des tableaux de Rembrandt est tours extraordinaire, elle illumine "le" vrai sujet du tableau.... Je regrette beaucoup de ne pouvoir me rendre à Paris afin d'aller admirer tous ces merveilleux tableaux.

        Bises et bon dimanche à toi aussi

    8
    Dimanche 6 Novembre 2016 à 14:00

    C'est la parabole de l'homme riche que je préfère pour le jeu de lumières. Bisous

      • Dimanche 6 Novembre 2016 à 22:26

        Bonsoir Brigitte,

        Je crois que si j'avais demandé de voter, c'est cette parabole qui aurait gagné!

        Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :