• Regard sur l'art chrétien...

     

     

     

    « C'est moi qui vous ait choisis du milieu de monde. »

     

    Messe de Saint Luc

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Saint Luc peignant la Vierge.

     

    Bas-relief sculpté dans le tilleul en 1510 par Jakub Beinahart

     

    Jakub Beinhart, artiste polonais de Wroclaw, a sculpté de grands retables pour des églises comme celles de Görlitz.

     

    Le sujet choisi par lui est très original : Jésus n'est pas dans les bras des sa mère mais joue par terre, et Marie montre à Luc la tunique sans couture qu'elle a tissée pour son Fils et qui selon la tradition, a grandi avec Lui durant toute sa vie jusqu'à la Passion et qui sera tirée au sort par les soldats qui L'ont mis en croix.

     

    Le cadre est l'atelier d'un peintre au XVIe siècle, avec son chevalet et ses étagères.

     

     

     

    Une tradition fort ancienne rapporte que saint Luc l'évangéliste, qui était médecin, bénéficia d'une apparition de la Vierge Marie avec Jésus, et qu'il peignit alors la première icône de la Vierge à l'Enfant. Une autre version de l'histoire dit que Marie posa pour lui à Ephèse et qu'il imagina l'Enfant dans ses bras. Il est, depuis, le saint patron des peintres, et fut pendant des siècles celui de leurs corporations.

     

    Il est difficile de savoir si cette tradition repose sur une réalité historique, et plusieurs sanctuaires se flattent de proposer cette icône à la révération des fidèles (couvent des dominicaines à Rome, sanctuaire de la Madona di San Luca Bologne...)

     

    Toujours est-il qu'au XVe siècle, les peintres et les sculpteurs aimaient représenter cette apparition. Des icônes byzantines, grecques et russes, des fresques dans les monastères orthodoxes, illustrent aussi la scène.

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Le pinceau de Luc a disparu.

     

    Il peint le portrait de Marie sur un panneau de bois. Il porte une calotte de cuir sur la tête -coiffure des peintres au Moyen-Age.

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Maris, très juvénile, montre à Luc la tunique qu'elle a tissée pour Jésus et que l'on vénère aujourd'hui à Argenteuil.

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Sous le fauteuil de saint Luc est couché son emblème, le taureau, d'après la vision du prophète Ezéchiel et celle de l'Apocalypse de saint Jean.

     

     

     

    Marie-Gabrielle Leblanc

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 23 Octobre 2016 à 06:34

    en tout cas légende ou pas, le tableau est superbe....quel travail....je te souhaite un beau dimanche

      • Dimanche 23 Octobre 2016 à 11:10

        Bonjour moqueplet,

        Et même si c'est une légende, elle est très belle et la sculpture une petite merveille...je te souhaite une beau dimanche à toi aussi

    2
    Dimanche 23 Octobre 2016 à 14:03

    Le tableau est très beau et les explications très intéressantes. Bon après-midi Chantal

      • Dimanche 23 Octobre 2016 à 14:37

        Bon après midi à toi aussi Brigitte

    3
    Lundi 24 Octobre 2016 à 19:31

    Une oeuvre fabuleuse

      • Lundi 24 Octobre 2016 à 19:35

        Bonsoir Christian,

        Je pense que plus que d'autres tu peux apprécier le travail qui fut fait avec ce splendide bois de tilleul qui à l'air en or...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :