• Saint Antoine de Padoue...

     

     

     

    Art Chrétien

    Saint Antoine, le franciscain au-dessus de la tête de l’avare, constate avec tristesse que cet homme s’est damné, à cause de son manque total de charité. En effet le médecin ne trouve pas son cœur, dans sa poitrine ouverte.

    (Une des premières œuvres du Titien)

     

     

    Art Chrétien

    Le cœur de l’avare est découvert, ratatiné, dans son coffre…

     

     

    LE CURIEUX MIRACLE DE SAINT ANTOINE DE PADOUE.

     

    Au XIIIe siècle un riche meurt à Padoue, en Vénétie. Jamais il ne s’était soucié des pauvres, et n’avait fait une aumône. On appelle Saint Antoine dans son palais orné de belles colonnades. Antoine affirme que « Là où est son trésor, là est son cœur » et demande que l’on ouvre sa poitrine, qui est trouvée vide. Il leur indique alors le coffre-fort, où l’on découvre le cœur de l’impitoyable avare. Antoine explique que cet homme n’est pas damné parce qu’il était riche, mais parce que l’argent était son Dieu.

    Antoine de Padoue (1195-1231) était né à Lisbonne et mourut à 36 ans à Padoue. Entré à 26 ans chez les franciscains du vivant de Saint François, il avait un don de prédication et un charisme de miracles pittoresque qui frappait ses contemporains : la prédication aux poissons, les miracles de la pluie, le jeune homme au pied coupé, la mule adoratrice, le mari violent, le nouveau-né qui prend la parole pour défendre sa mère… Il fut canonisé l’année après sa mort, et l’Eglise le fête le 13 juin.

    L’oratoire de la Scuola de Saint Antoine à Padoue est orné de trois fresques peintes en 1512, par le jeune Titien, qui sont ses premières œuvres. A côté de la Basilique Saint Antoine, haut lieu de pèlerinage, s’ouvre la petite confrérie du Saint. L’oratoire est au premier étage.

    Titien (Tiziano Vecellio 1488-1576), est l’un des trois plus grands peintres vénitiens du XVIe siècle.

    Marie-Gabrielle LEBLANC

    Extrait de : Famille Chrétienne.


  • Commentaires

    1
    Lundi 24 Juin 2013 à 16:18

    Bonjour Livia

    Ce sont de très belles peintures, cruelles certes, mais réalistes : Seulement si l'on enlevait le coeur de tous les avates....

     

    Vendre son bébé est ignoble et comme tu le dis ce marché va croître dans les prochains temps, c'est une chose honteuse !

    Je t'embrasse

    2
    Liviaaugustae Profil de Liviaaugustae
    Lundi 24 Juin 2013 à 18:32

    REPONSE A NETTOUE

    Si cherchait le coeur des gens d'aujourd'hui... On ne le retrouverait pas du tout! Il serait en farine, au fond de leurs coffres bancaires!

    Ce commerce, voulu par pèpère and c°, est dégueux, et il va croître, les hommes sont si attirés par le "FRIC"! C'est vraiment très triste, surtout pour les enfants.

    Je t'embrasse

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :