• Souvenirs d'antan...

     

     

     

     

    J'ai retrouvé au fond d'un tiroir, vidé lors de mes travaux de peinture, un cahier où j'avais copié les poèmes de mes jeunes années.

     

    Je pense que j'ai écrit celui-ci, au temps où, avec une de mes cousines et deux amies, nous avions formé un « club de poésie », tous les jeudis nous nous réunissions et nous lisions les poèmes que nous avions écrits, je peux vous assurer que la censure était très sévère, nous ne nous pardonnions rien.

     

    Ce poème est une « œuvre » de pure imagination, car j'habitais alors en Guadeloupe, où il n'y avait pas hiver, et donc pas de parc glacé. Je me suis sûrement inspiré de lectures et de films !

     

    D'après la date inscrite dans le cahier, je n'avais que 15 ans à l'écriture de ce poème, je trouve ce dernier tristounet pour une gamine de 15 ans. Avais-je du chagrin lorsque je l'ai écrit ? Si oui, je n'en ai aucun souvenir !

     

    Ou avais-je comme Musset, réalisé que : « les chants les plus désespérés, sont les chants les plus beaux. - Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots. » ?

     

    Aujourd'hui que je connais l'hiver, qu'il est cette année assez rude, je refuserai tout net d'errer dans des parcs glacés, pour guetter des fantômes, sous des ormes !

     

    BRRR! Rien que d'y penser, j'en ai la chair de poule !

     

    Liviaaugustae

     

     

    Souvenirs d'antan...

    Arbre gelé

     

    (image internet)

     

     

     

     

     

    Souvenirs

     

     

     

    Dans le grand parc désert et glacé

     

    Un fantôme mystérieux est passé

     

    Il éveille tous les songes endormis

     

    Ils sont tous là, par le temps pâlis.

     

     

     

    Ici c'est un souvenir d'été

     

    Qui me sourit comme au temps passé.

     

    Plus loin, un que j'avais oublié

     

    Me rappelle que je l'avais aimé.

     

     

     

    Une douce musique chargée de tristesse

     

    Réveille dans mon cœur une morne ivresse

     

    Alors je pleure les défuntes années

     

    Qui se meuvent en robes surannées

     

     

     

    Dans le grand parc désert et glacé

     

    Le fantôme mystérieux est repassé

     

    Un à un, tous les songes se rendorment

     

    Et le fantôme s'évanouit sous le gros orme.

     

    Liviaaugustae

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Février à 06:47

    c'est quand même une belle image que nous offre cet arbre.....mais en toute sincérité, j'aime mieux que ce soit lui qui se trouve en position statique....happy...passe une bien douce journée

      • Jeudi 16 Février à 10:54

        Bonjour monique,

        Comme toi, je trouve cet arbre très beau, mais je n'aimerai pas être à sa place non plus.

        Passe une douce journée

    2
    Jeudi 16 Février à 06:52
    Cigalette 106

    Superbe poème merci bonne journée

      • Jeudi 16 Février à 10:55

        Bpnjour et merci Cigalette

        Bonne journée à toi aussi

    3
    Jeudi 16 Février à 07:39

    Je retrouve là une structure d'un autre poème bien connu, et je ne m(en étonne pas car je pense qu'à 15 ans, il frappe suffisamment pour en inspirer une jeune fille!

    Bises

    Gigi

      • Jeudi 16 Février à 10:58

        Bonjour Gigi,

        Hugo a écrit un magnifique poème avec au moins une quinzaine de strophe sur un parc glacé avec des ombres qui y passe, étant une grande admiratrice de Mr Hugo, je pense que je m'y suis inspirer... mais je ne m'en souviens plus!

        Bises et belle journée

    4
    gazou
    Jeudi 16 Février à 13:52

    ce devait être de bons moments que vous passiez ensemble à vous lire vos poèmes

      • Jeudi 16 Février à 13:58

        Bonjour gazou,

        Oui et non, ma cousine était un peu tatillon, jusqu'à chipoter sur le virgules (façon de parler)...

    5
    Jeudi 16 Février à 15:26

    Inspiré par Verlaine , vous aviez de bonnes lectures: 

    Dans le vieux parc solitaire et glacé
    Deux formes ont tout à l'heure passé.

      • Jeudi 16 Février à 16:11

        Bonjour Dr WO,

        En effet, j'en avais et j'en ai toujours, je me délectais alors avec les poèmes et m'en inspirais, celui-là n'a pas été facile, en climat tropical!

    6
    Jeudi 16 Février à 20:31

    Que la photo est belle, un très beau passage.

      • Vendredi 17 Février à 01:11

        Bonsoir Christian,

        Elle est très belle et j'aurai aimé l'avoir prise!

    7
    Jeudi 16 Février à 22:01

    Bonsoir Chantal. c'est un joli poème qui dénote une grande maturité pour une jeune fille de 15 ans. Bisouq

      • Vendredi 17 Février à 01:14

        Bonsoir Brigitte,

        J'ai toujours aimé lire des poèmes, j'étais gâtée, car mon grand père possédait l'oeuvre complète de Victor Hugo, sans compter des tas d'autres livres il avait une bibliothèque splendide comme j'ai toujours rêvé d'en avoir une, malheureusement là-bas, avec les cyclones qui trempent tout elle a été perdue, je l'ai beaucoup regrettée. Bisous

    8
    Hier à 17:02

    C'est une très belle page...

    Merci pour ce partage plein de souvenirs.

    Passe une douce soirée.

    9
    Il y a 2 heures

    Bonjour Livia,

    Je trouve ce poème hivernal d'autant plus beau qu'il est un œuvre d'imagination !

    Qu'as -tu ressenti la première fois que tu as vu l'hiver en réalité ?

    Bonne pause

    Bises

    Blanche

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :