• Tuseras ma beauté...

     

     

     

     

    « La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté. »

     

    François Mauriac

     

     

    Tuseras ma beauté...

    « Tu seras ma beauté, je serai ton esprit »!

     

    C'est ce que Cyrano propose à Christian...

     

     

     

    « Lisa professeur de sport au physique parfait, ne perd pas de temps en grands discours. C'est une femme directe. Et quand elle rencontre, lors d'un salon du livre, Philippe Mermoz, séduisant auteur à succès, elle pressant que sa seule beauté ne suffira pas. Et elle va demander à Irène, une collègue professeur de français, éprise de littérature, d'écrire à sa place quelques lettres pour le charmer. Cette dernière accepte et finalement se prend au jeu et voilà que ses jours monotones, s'en trouvent profondément bouleversés.

     

    La correspondance s'intensifie, devient intime, se prolonge. Mais Lisa en a assez, perdant patience, elle décide d'aller retrouver l'écrivain pour une nuit... »

     

     

     

    Dans ce Cyrano de Bergerac moderne, Gwenaël Robert raconte le destin émouvant d'une femmes dont un échange épistolaire vient bousculer le quotidien.

     

    Une magnifique réflexion sur le pouvoir enchanteur des mots.

     

     

     

    Quelques jolis extraits :

     

    « Sans le savoir, Lisa a réveillé un désir très ancien, tapi en embuscade, à mi-chemin entre le cœur et l'esprit, le rêve d'une correspondance amoureuse, littéraire et désintéressée pour Irène qui a la passion des belles lettres. C'est une passion inavouable, presque honteuse dans un siècle où le langage n'est plus considéré que comme un outil de communication, un canal utilitaire, dépourvu de toute propension à émouvoir. »

     

     

     

    « C'est une délicatesse. La même qu'elle éprouve pour les lettres, la littérature, la langue française, toutes ces choses périssables que le siècle blesse assez pour qu'elle répugne à participer à la curée de son temps.  Une précaution d'antiquaire en somme.»

     

     

     

    « Mais aussi : le plaisir d'une désuétude assumée. Elle se livre sans retenue au bonheur d'user de formules surannées, d'employer des termes oubliés, délogés par les « selfies », « covoiturage », « glamouriser » et autres recycleries », qui se pavanent désormais dans les pages du « Larousse » avec cette assurance un peu vulgaire des parvenus.»

     

     

     

    « La cendre fine du soir tombe sur les feuillages, elle enveloppe dans un parfum d'humus les ramures immobiles et les colonnades des conifères. En contrebas, la Loire s'étire, charriant dans ses méandres sa mélancolie ordinaire. »

     

     

     

    « La langue a le pouvoir de vous redonner la vue. »

     

     

     

     

     

    J'ai dévoré en deux jours cette magnifique et élégante prose, émaillé de citations ; de Cyrano bien sûr, mais de beaucoup d'autres poètes et écrivains.

     

    C'est un régal, on se délecte et on déguste ce roman comme un grand cru et notre belle langue en ressort grandie et embellie s'il le fallait encore, et on vibre avec Irène en déclamant des poèmes !

     

    Quand à Lisa, elle m'a beaucoup énervée c'est le genre cougar et aussi « Sois belle et tais-toi », ne pensant qu'à jouir de l'instant, de l'amour évidemment et de tout le reste... comme c'est la mode aujourd'hui.

     

    On plaint le mari, homme bon, généreux et dévoué, qui ne comprend pas ce qui arrive à sa femme si calme en tant ordinaire. Oui mais voilà, ce n'est pas un temps ordinaire pour elle, et le pauvre homme de mari ne sait que faire pour l'aider !

     

    J'ai eu de la chance en achetant ce livre, car je ne connaissais absolument pas l'auteur, mais le résumé m'a attiré et j'ai été conquise, c'est un premier roman et j'espère que cet auteur en écrira beaucoup d'autres pour notre plus grand plaisir !

     

    Liviaaugustae

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Novembre à 06:44

    et oui tout doucement on se rend compte de nos faiblesses, des mouvements qui deviennent plus difficile...mais qu'importe dans nos tête on reste jeune......doux jeudi à toi

      • Jeudi 23 Novembre à 11:57

        Bonjour Monique,

        Mais il faut faire avec, on n'y peut rien, la vie passe et voilà!

        Douce journée à toi aussi

    2
    Jeudi 23 Novembre à 11:48

    Bonjour Chantal. Ce livre devrait me plaire, si je le trouve à la médiathèque. Bonne journée et bisous

      • Jeudi 23 Novembre à 11:58

        Bonjour Brigitte,

        En plus, l'idée est très originale, et la prose de cette Dame est très belle, je pense qu'il devrait te plaire.

        Bisous et bonne journée à toi aussi

    3
    Jeudi 23 Novembre à 11:57

    Bonjour

    Un livre qui a l'air très bien.

    Bisous

      • Jeudi 23 Novembre à 11:59

        Bonjour Wolfe,

        J'ai adoré ce livre, je l'ai littéralement dévoré.

        Bisous

    4
    Jeudi 23 Novembre à 12:23

    Un de plus à ajouter à la liste... Je lis beaucoup mais évite d'aller trop souvent chez le libraire; je n'en sors jamais les mains vides smile

      • Jeudi 23 Novembre à 12:33

        Bonjour abécé,

        Comme toi je lis beaucoup, et quand je rentre dans une librairie, je n'en ressors jamais les mains vides, ma bibliothèque croule et j'entasse maintenant mes livres... Faire un tri ? Oui mais je les aime tous!

    5
    Jeudi 23 Novembre à 16:21

    coucou je pense que le livre me plairait beaucoup

    bisous

      • Jeudi 23 Novembre à 17:29

        Coucou Victoria,

        Si tu peux le lire, il est superbe!

        Bisous

    6
    Vendredi 24 Novembre à 21:08

    Coucou Livia

    Waouuuh ! tu m'impressionnes... je vais tâcher de l'acheter et le lire... mais comme toi, chez le libraire, c'est ma caverne d'Ali-Baba et j'y resterais bien la journée....et ma bibliothèque déborde.... Moi aussi, j'empile ! Un tri ? n'y pense pas, je ne sais pas ! Les livres sont en quelque sorte ma vie...

    Je t'embrasse et merci pour ce partage

      • Vendredi 24 Novembre à 21:22

        Coucu Luciole,

        J'ai beaucoup aimé ce livre, il est émaillé comme je l'ai dit de références littéraires dans un français parfait (rare aujourd'hui), j'avoue que dès que j'entre dans une librairie je ne repars jamis les mains vides, d'autant qu'à la librairie où je vais je suis connue t dès que j'arrive on me propose des tas de jolies choses...comment résister ?

        Je ne pense pas que je pourrais trier mes livres chacun m'a donné un peu de plaisir et de joie, se sont comme des enfants...

        Je t'embrasse et belle soirée

    7
    gazou
    Dimanche 26 Novembre à 09:44

    J'espère le trouver à la médiathèque..Moi aussi, j'évite d'entrer dans une librairie (sauf pour les cadeaux) mais, à la maison, je ne sais plus où mettre les livres, j'en ai donné pourtant...

      • Dimanche 26 Novembre à 12:21

        Bonjour gazou,

        C'est vrai que lorsque l'on a la passion des livres ils prennent très vite de la place, quand nous avons déménagé avec mon mari (une dizaine de fois), nous faisions des tris radicaux, et après nous regrettions lui et moi, alors aujourd'hui, plus de tri, j'essaye de moins acheter...pas facile!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :