• Une histoire de poules...

     

    Une histoire de poules...

     

    Elles ressemblent fort aux poules de mon grand-père...

     

    (image internet)

     

     

     

    Dans mon enfance, nous passions toutes les « grandes vacances » à la Prise-D'Eau, (Guadeloupe) chez nos grands-parents car la ville était une véritable étuve !

     

    Sans être une ferme, comme celles que j'ai vue en France, mon grand-père élevait quelques bêtes, il y avait donc là, une jument nommée Delphine, que le gardien attelait à une rustique charrette quand il devait trimballer du bois, des sacs de nourriture, etc... et quand nous étions en vacances, il nous permettait de monter dans la charrette pour l'accompagner dans ses déambulations, ce qui nous mettait en joie.

     

     

     

    Une histoire de poules...

    C'est ce genre de charrette que Delphine tractait

     

    (image internet)

     

     

     

    Parfois aussi on attachait Delphine sur le gazon, afin qu'elle tonde la pelouse, après il fallait ramasser bien entendu ce qu'elle avait déposé un peu partout au cours de la journée, mais une de mes tantes qui aimait passionnément le jardinage était fort friande de cet engrais, dont elle nourrissait ses rosiers !

     

    Il y avait aussi, 2 vaches pour le lait du matin, quelques cochons, quelques moutons, un clapier avec des lapins, et des cochons d'Inde, un ou deux canards, quelques dindes et un gros dindon qui faisait la roue devant ces dames, tandis que ses gros fanons rouges bringuebalaient autour de son bec et... plein de poules, c'était justement les poules qui étaient notre véritable cible !

     

    Subrepticement, nous ouvrions leur cage, elles s'échappaient toutes heureuses les malheureuses - car les poules ce n'est pas très intelligent - enfin les nôtre ne l'étaient pas, mais alors pas du tout !

     

    Une fois qu'elles avaient quittées leurs cages, c'est là que tout commençait pour nous, car il y avait le chien, notre Pacha, qui adorait les courser et que nous excitions, en douce bien évidemment, en lui disant à voix basse : « choppe-les Pacha », alors qu'il n'avait pas besoin de cet encouragement ayant inscrit dans ses gènes l'instinct de ses ancêtres loups, et avait déjà des envies d'en découdre avec ces volatils !

     

     

     

    Une histoire de poules...

    C'était le rêve de Pacha, mais...il ne l'a jamais satisfait !

     

    (image internet)

     

     

     

    Et voilà « Pacha le terrible » lancé à leur poursuite, il les coursait pratiquement toutes à la fois, passant de l'une à l'autre, les poules couraient dans tous les sens en se dandinant grotesquement, voletant de ci de là pour échapper au chien, elle gloussaient et caquetaient tant et plus, le chien s'époumonait et aboyait comme un démon, les « grandes personnes » s'égosillaient pour essayer de faire taire le chien et l'empêcher de tordre le cou des poules, tandis que nous étions plier de rire...et cela faisait un raffut du diable !

     

    Parfois, et c'était là le clou du spectacle, des poules un peu moins sottes que les autres voletaient jusqu'au toit pour éviter les mâchoires d'acier de ce prédateur roux au museau noir. Et l'on vit plusieurs fois Pacha réfléchir, il regardait les poules là-haut hors de sa portée, puis l'escalier, qu'il apercevait au fond de la salle-à manger conduisant à l'étage, alors il s'élançait avec vivacité et le grimpait quatre à quatre, arrivé là-haut, il se faufilait entre les barreaux qui ornaient les portes fenêtres donnant sur le toit, et reprenait la poursuite en proie à la fureur, les poules désespérées, se laissaient retomber lourdement du toit en gloussant éperdument, et le chien déçu, faisait mine de sauter lui aussi au risque de se casser une ou deux pattes, voire plus. Pour empêcher le chien de se blesser, papa, mon oncle ou un de mes frères aînés intervenaient en montant à leur tour sur le toit pour ceinturer le chien et l'enfermer, le temps qu'on rentre les poules.

     

    C'était tout un cirque pour les rapatrier dans leur poulailler, la famille au grand complet s'ébattait dans les environs de la maison pour attraper les fugueuses, quand à papa le visage fermé et sévère, il réfléchissait à un moyen sûr afin de sécuriser les fermetures des poulaillers, non qu'il pensait que les poules ouvraient elle-mêmes leurs cages, car les adultes avaient compris et cela depuis longtemps déjà, que c'étaient de petites mains pas innocentes du tout, qui aidaient l'évasion de ces dernières...

     

    Nous avons été chaque fois grondés et punis, mais comme nous passions toujours un bon moment de rigolade, nous étions prêt à recommencer... un jour ou l'autre !

     

    Liviaaugustae

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Janvier à 06:46

    bien contente chez nous d'avoir des poules, il ne nous en reste que trois, une est morte on suppose de vieillesse....mais c'est suffisant pour nous deux....passe un beau vendredi

      • Vendredi 5 Janvier à 09:30

        Bonjour Monique,

        C'était le but de mes grands parents d'avoir des oeufs frais tous les jours, mais il y avait au moins une trentaine de poules chez eux.

        Belle journée à toi aussi

    2
    Vendredi 5 Janvier à 09:34

    Ah les coquins !  vous deviez bien rigoler.

    Merci pour ce souvenir bien sympa

    bisous bisous

      • Vendredi 5 Janvier à 09:41

        Bonjour lili,

        Nous nous riions beaucoup mais les adultes beaucoup moins et nous avons été punis bien des fois...

        Bisous bisous

    3
    Vendredi 5 Janvier à 11:39

    Bonjour Chantal. J'aime lire tes pages de vie toujours si bien racontées que je m'y vois. Bonne journée et bisous

      • Vendredi 5 Janvier à 17:08

        Bonjour Brigitte,

        Ce sont des souvenirs impérissables, et avec mon blog, j'arrive enfin à les mettre par écrit, j'en suis très contente.

        Bisous et belle après midi à toi aussi

    4
    Vendredi 5 Janvier à 12:46

    De bons souvenirs de ton enfance, merci de les avoir partagés avec nous,j'avais l'impression d'être avec toi en te lisant

    Douce journée Livia

    Bises

      • Vendredi 5 Janvier à 17:09

        Bonjour Laure,

        Je riais en les écrivant car je revivais ces amusants souvenirs, j'avoue que j'étais toujours en tête des bêtises...j'ai souvent payé les pots cassés et pourtant je recommençais.

        Bises et douce après midi à toi aussi

    5
    Vendredi 5 Janvier à 19:18

    Que de souvenirs et très bien raconté

      • Vendredi 5 Janvier à 20:44

        Bonsoir Christian,

        Ce sont de beaux souvenirs pour moi et je me suis décidée à les écrire, comme cela je les laisserai à mes enfants.

    6
    Vendredi 5 Janvier à 19:50

    coucou tes souvenirs sont bien racontés ; bisous

      • Vendredi 5 Janvier à 20:44

        Coucou Victoria,

        Merci pour mes poules

        Bisous

    7
    Samedi 6 Janvier à 03:33
    Bonsoir Livia
    Bien agréable ton billet ! Ces souvenirs d’enfance ! Cela me rappelle aussi des images de ma propre enfance sauf que je n’ai connu cela qunen voisine
    Je me doute que vous avez dû bien vous amuser ..... et quelques réprimandes !
    Cette imege du quotidien tout simple et emplie des espiègleries d’enfants .... une bonne bouffée d’air frais ds une période stressante..
    Bonne fin de semaine.
    semaine.
    Bisou
    Nicolr75((
      • Samedi 6 Janvier à 15:00

        Bonjour Nicole et merci pour ton petit mot qui me fait très plaisir.

        Nous nous sommes en effet beaucoup amusé avec les cousins "à faire des bêtises", et aujourd'hui, quand je repense à tous ces moments passés chez nos grands parents, cela me requinque dans ce monde complètement démentiel, ce sont des baumes pour panser les blessures de la vie.

        Bisous et belle journée à toi aussi

         

    8
    Dimanche 7 Janvier à 07:46

    he

    Je te comprends, O combien! Nous aussi nous adorions les poules courant dans tous les sens. C'est cucu une poule je trouve. J'ai des souvenirs similaires. Ah l'enfance passe trop vite!

    Bises

      • Dimanche 7 Janvier à 12:22

        Bonjour Martine,

        Comme tu le dis c'est très cucu une poule et avec les cousins et le chien, nous avons bien rigolé !

        Bisesave

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :