•  

     

     

    Régalons-nous encore avec les trait d'esprits des anciens...

     

     

    Plumes insolentes...

    Les plumes insolentes...

     

    (image internet)

     

     

     

     

     

     

     

    « A Vienne, Talleyrand avait battu au jeu monsieur de Metternich, mais il avait été battu par le comte de Palfy. Celui-ci était très bon joueur et avait gagné contre le prince du Liechtenstein une somme énorme de quoi faire construire et meubler son château. Le comte en fit les honneurs à Talleyrand et lui demanda son avis :

     

    • Comment trouvez-vous la maison ?

    • Pas mal, marmonna le diplomate, pas mal du tout pour un château... de cartes ! »

     

     

     

     

     

    « Quand on apprit, le 17 mai 1838, que Talleyrand était allé voir comment allaitent les affaires de l'Etat dans l'autre monde, l'épigramme s'exerça de façon forcenée à Paris et dans toute l'Europe. Charles-André Pozzo di Borgo, l'irréductible ennemi de Napoléon, devenu le serviteur du tsar Alexandre de Russie, ne fut pas en reste.

     

    • Que dit-on de cette disparition ? Le questionna Guizot.

    • Vous ne le savez-pas ? Le prince de Talleyrand fit une entrée triomphale aux Enfers. Il a été fort bien reçu. Satan lui a même rendu de grands honneurs, mais lui a murmuré à l'oreille : Prince, vous avez un peu outrepassé mes instructions... »

     

     

     

    « Sire, le prince de Talleyrand est mort, annonce-t-on à Louis-Philippe.

     

    - Êtes-vous bien sûr qu'il en soit ainsi ? C'est qu'avec Talleyrand il ne faut jamais juger sur les apparences, et je ne vois pas quel intérêt il pouvait bien avoir à mourir en ce moment précis ».

     

     

     

     

     

     

    « Le polémiste Henri Rochefort ne dételait jamais.

     

    Napoléon III se remit difficilement de sa fameuse apostrophe : « La France compte 35 millions de sujets, sans compter les sujets de mécontentement ». De telles insolences lui valaient une grande familiarité avec les tribunaux. Il fut découvert un jour avec une arme sur lui alors qu'il s'apprêtait à participer à l'audience.

     

    Le président furieux de cette découverte l'interroge :

     

    • Voudriez-vous nous dire qui vous aviez l'intention d'assassiner à présent ?

    • Conclusion hâtive, monsieur le président.Permettez-moi d'en apporter la preuve : j'ai sur moi en ce moment tout ce qu'il faut pour commettre un attentat à la pudeur... or je vous assure que l'idée ne m'en effleure même pas ! »

     

     


    20 commentaires
  •  

     

     

     

    En ce temps-là, les hommes avaient de l'esprit, les réparties brillaient partout : dans les salons, à table, au théâtre et dans la vie de tous les jours !

     

    Pauvre de nous, aujourd'hui, qui devons nous contenter de si peu !

     

    Où sont donc passé les gens d'Esprit ?

     

    Liviaaugustae

     

     

    La plume et l'esprit...

    La plume et l'esprit

     

    (image internet)

     

     

     

     

     

    Une ravissante comédienne joue dans un mélo, le rôle d'une amoureuse que son mari étrangle au dernier acte.

     

    La représentation terminée, un admirateur se présente dans sa loge :

     

    - C'est bien vous qui avez été tuée dans la pièce, tout à l'heure ?

     

    • Oui, pourquoi .

    • Je viens réclamer le corps !

     

     

     

     

     

    Un jour que le ministre des Affaires culturelles, André Malraux, faisait découvrir de nouveaux aménagements au Louvre, au Général de Gaulle, Yvonne un peu sottement s'exclama :

     

    • Oh Charles, quelle joie si nous pouvions avoir de si belles œuvres à la Boisserie !

      Et de Gaulle, sur un ton moqueur :

    • Mais enfin , Yvonne, où voulez-vous que je trouve le temps de peindre ?

     

     

     

    Un jour en grande Bretagne, le général de Gaulle voit s'avancer Churchill, vêtu comme un dandy :

     

    - Mais c'est le carnaval à Londres !

     

    • Mon cher , répond Churchill, tout le monde ne peut pas s'habiller en soldat inconnu !

     

     

     

     

     

    A l'occasion de son quatre-vingtième anniversaire, Churchill pose pour la photo traditionnelle.

     

    • J'espère dit la jeune photographe, que je pourrai prendre un jour la photo de votre centenaire.

    • Pourquoi pas, mademoiselle, vous avez l'air en pleine forme, lui répond Churchill !

     

     

     

     

     

    Au restaurant, Alphonse Allais examine avec soin la carte et le menu, puis fini par commander :

     

    • Donnez-moi, pour commencer, une faute d'orthographe !

      Le garçon, imperturbable lui répond du tac au tac :

    • Il n'y en a pas Monsieur Allais.

    • Alors, dans ce cas, pourquoi les mettez-vous au menu ?

     

     

     

     

     

    La reine Marie Leszczynska, alors jeune épouse du Roi Louis XV, évoque les hauts faits illustrant la noblesse française et demande à son écuyer, le comte de Tessé :

     

    • Votre maison s'est-elle aussi distinguée dans la carrière des armes ?

    • Oui Madame, nous avons tous été tués au service de nos maîtres !

    • Comme je suis heureuse, reprend la reine, dans un sourire ironique, que vous soyez resté encore un instant pour me le dire...

     

     

     

     

     

     

     


    18 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Hommage au soleil, cet astre merveilleux sans lequel la vie sur terre ne serait pas possible.

     

    Ecrivains et philosophes se sont penchés sur lui, je vous offre ci-dessous leurs pensées, gaies, pessimistes ou enthousiastes...

     

    Liviaaugustae

     

     

    Après la lune, le soleil...

    Soleil dans l'arbre...

     

    (Image internet)

     

     

     

    Alphonse Daudet, un connaisseur du soleil, conseille de s'en méfier :

     

    « Le seul menteur du midi, s'il y en a un, c'est le soleil. Tout ce qu'il touche, il l'exagère. »

     

     

     

     

     

    Morris West, optimiste, dit qu'il ne faut pas s'en priver :

     

    « Si tu passe ta vie à attendre l'orage, tu n'apprécieras jamais les rayons du soleil. »

     

     

     

     

     

    Samuel Johnson est tout à fait d'accord avec M. West et préconise de rechercher sa chaleur  :

     

    « Celui qui veut profiter de la luminosité du soleil, doit quitter la fraîcheur de l'ombre. »

     

     

     

     

     

    Le philosophe Alain, très enthousiaste, nous assure que tout est bon !

     

    « Le soleil est bon, la pluie est bonne, tout bruit est musique. Voir, entendre, flairer, goûter, toucher, ce n'est qu'une suite de bonheurs.

     

    Même les peines, même les douleurs, même la fatigue, tout cela a une saveur de vie. »

     

    Même si tout ce qu'il prône, fait partie de la vie, il y a cependant, certains aspects, dont on se passerait aisément !

     

     

     

     

     

    Par contre André Maurois, toujours un peu pessimiste, lorgne sur le pâle soleil d'hiver :

     

    « Les rayons du soleil d'hiver, éclairent, mais ne réchauffent pas... »

     

     

     


    14 commentaires
  •  

     

     

    Voyages...

     

    Le ciel était brisé ce matin...

     

     

     

     

     

    Quand j'ai ouvert mes volets hier matin, le soleil s'éveillait, tapi au-delà des arbres du jardin, mais le ciel était brisé, griffé par les vols longs courriers qui emmenaient dans leurs flans, les amoureux d'ailleurs...

     

     

     

     

     

    Mark Twain nous exhorte au voyage :

     

    « Dans 20 ans vous serez plus déçu par ces choses que vous n'avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors larguez les amarres. Mettez les voiles et sortez du port ô combien sécurisant. Explorez. Rêvez. Découvrez... »

     

     

     

    Ainsi que Saint Exupéry qui a tant voyagé :

     

    « Le véritable voyage, ce n'est pas de parcourir le désert ou de franchir de grandes distances marines, c'est de parvenir en un point exceptionnel où la saveur de l'instant baigne tous les contours de la vie intérieure. »

     

     

     

    Roland Dorgelès comblé par les voyages, nous les conseille avec enthousiasme :

     

    « Le voyage pour moi, ce n'est pas arriver, c'est partir. C'est l'imprévu de la prochaine escale, c'est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c'est demain, éternellement demain ! »

     

     

     

    Jacques de Bourbon Busset tempère les désirs de voyages :

     

    « Tout est musique. Un tableau, un paysage, un livre, un voyage ne valent que si l'on entend leur musique . »

     

     

     

    Mais Colette, nous met en garde :

     

    « Le voyage n'est nécessaire qu'aux imaginations courtes »

     

     

     

    Ainsi que Théophile Gautier, qui en revient marri :

     

    « Le voyage, un maître aux préceptes amers, il vous montre l'oubli dans les cœurs les plus chers. »

     

     

     

    René Descartes n'est pas plus gai  :

     

    « Lorsqu'on emploie trop de temps à voyager, on devient enfin un étranger en son pays. »

     

     

     

    Horace de rajouter :

     

    « C'est de ciel, non d'âme que changent ceux qui vont au-delà des mers. »

     

     

     

    Et le sage Confucius nous affirme :

     

    «Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même. »

     

     

     

    Gérard de Nerval rassasié des voyages affirme que :

     

    «Avec le temps, la passion des voyages s'éteint. »

     

     

     

    Partirons-nous au-delà des mers,

     

    Sur ces longs courriers qui balafres le ciel,

     

    Et qui parfois, comme des oiseaux blessés

     

    Plongent dans les abîmes des océans glacés ?

     

     

     

    Liviaaugustae

     


    12 commentaires
  •  

     

    L'amour est un thème jamais tarit, nous n'en sommes jamais lassés, durant toute notre vie nous lui courons après pour essayer de l'apprivoiser et surtout le garder…

     

    C'est le défi que nous nous lançons !

     

    Beaucoup de penseurs, connus ou inconnus, ont essayer de nous donner des conseils, suivons-les !

     

    Liviaaugustae

     

     

     

    L'Amour bandant son arc

     

    (Copie romaine, d'après un original de Lysippe)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Marcel Proust nous affirme que l'amour est un miracle :

     

     

     

    « La vie est semée de ces miracles que peuvent toujours espérer les personnes qui aiment .»

     

    Marcel Proust

     

     

     

     

     

     

     

    Plusieurs anonymes le vantent et le chantent de manière charmante :

     

     

     

    « L'amour est un instant qui dure pour l'éternité. »

     

    Anonyme

     

     

     

    « L'amour est comme l'eau. Nous pouvons tomber dedans. Nous pouvons nous y noyer...mais nous ne pouvons pas vivre sans elle. »

     

    Anonyme

     

     

     

    « Il pousse des ailes sur le dos de l'homme qui a trouver l'amour et qui est aimé en retour. »

     

    Anonyme

     

     

     

     

     

     

     

    Shakespeare, nous conseille de le regarder avec l'âme, pas seulement avec les yeux qui parfois sont trompeurs :

     

     

     

    « L'amour ne regarde pas avec les yeux, mais avec l'âme »

     

    W. Shakespeare

     

     

     

     

     

     

     

    Saint Augustin plane très haut comme toujours :

     

     

     

    « L'amour est la beauté de l'esprit. »

     

    Saint Augustin

     

     

     

     

     

     

     

    Luciano de Crescenzo insiste sur notre côté ange appareillé d'une seule aile, mais nous conseille de trouver la seconde aile pour voler !

     

     

     

    « Nous sommes des anges avec une seule aile, c'est seulement en restant embrassés que nous pouvons voler. »

     

    Luciano De Crescenzo

     

     

     

     

     

     

     

    Et le poète nous suggère de laisser chanter l'amour :

     

     

     

    « La raison parle, mais l'amour chante. »

     

    Alfred de Vigny

     

     

     

     

     

     


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique