•  

     

     

    Regard sur l'art...

     

    Autoportrait

     

     

     

    Pompeo-Girolamo Batoni est un peintre italien, né à Lucques (Toscane) en 1708, mort à Rome en 1787. Il peignit des sujets religieux et mythologiques, des tableaux d'histoire, et fit le portrait des papes...

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Apollon la Muse et la Métrique

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Le Temps dévoilant la vérité

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Le Temps ordonne à la vieillesse de détruire la beauté

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Paix et Guerre

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Vulcain à sa forge

     

     

     

     

     

    J'ai choisi de présenter les Allégories de Pompeo Batoni, inspirées de la mythologie, avec ses dieux un peu fous calqués sur les hommes, avec toutes leurs qualités mais aussi tous leurs défauts.

     

    Ces dieux de la mythologie, sont comme nous : envieux, méchants, revanchards, menteurs, coureurs, etc..

     

    Liviaaugustae

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

     

     

    Regard sur l'art...

     

    Autoportrait au gilet vert (1837)

     

     

     

     

     

    Il naît dans une famille d'Empire ruinée en 1798, mais reçoit l'éducation artistique qui conviennent à ses aspirations. Il entre ainsi dans l'atelier de Pierre Narcisse Guérin.

     

    A vingt quatre ans à peine Delacroix présente au Salon de 1822 « La barque de Dante » et capte l'attention des critiques. Le jeune Adolphe Thiers voit déjà percer chez le débutant : « La hardiesse de Michel Ange et la fécondité de Rubens. » Le tableau est acheté par les pouvoirs publics et va au musée du Luxembourg voué depuis 1818 à l'exposition exclusive des artistes vivants.

     

     

     

    Regard sur l'art...

    La barque de Dante

     

     

     

     

     

    De la référence à la tradition, aux aspirations originales là demeure le puissant paradoxe de Delacroix.

     

    La mort de Sardanapale au Salon de 1828 souligne la voie qu'emprunte Delacroix loin des considérations néo-classique. « On ne pouvait marcher d'un pas plus hardi sur la queue de l'école davidienne  commente son défenseur acharné Théophile Gautier.

     

     

     

    Regard sur l'art...

    La mort de Sardanapale (détail)

     

     

     

     

     

    Demeure pourtant l'insondable mystère de sa carrière : celui d'une peinture religieuse chrétienne, répétition de Piétas de Calvaires, d'anges...qui jusqu'au derniers jours de sa vie occupent une place importante dans son corpus. Ainsi la chapelle des saints anges de l'église Saint-Sulpice.

     

    Progressivement retiré du monde Eugène Delacroix s'éteint terrassé par la maladie en 1863.

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Saint Michel terrassant le démon

     

    (église Saint-Sulpice)

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Le Christ au jardin des oliviers

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Femme caressant un perroquet

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Jeune orpheline au cimetière

     

    (images wikipédia)

     

     

     

     

     

    Pour ceux qui habitent Paris ou qui peuvent y aller et qui aiment Delacroix, l'exposition « Delacroix, la fureur de peintre » se tient au musée du Louvre jusqu'au 23 juillet 2018.

     

     

     

     

     

     


    20 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Je vous propose aujourd'hui les toiles du peintre Gerrit van Honthorst, des toiles gaies tous les personnages ont l'air joyeux et jouent d'un instrument dans une atmosphère de fête...

     

    Liviaaugustae

     

     

    Regard sur l'art...

     

    Gerrit van Honthorst, surnommé aussi en français et en italien, Gérard de la nuit (Gherardo della Notté), ou aussi Gérard des nuits (Gérardo delle Notti), né le 4 novembre 1590 à Utrecht où il est aussi mort le 27 avril 1561, est un peintre de genre et d'histoire et un portraitiste flamand (Provinces-Unies) du siècle d'or.

     

    Dans les années 1620, il fut avec Hendrickter Brugghen et Dirck van Baburen, l'un des principaux représentants de l'école caravagesque d'Utrecht. Son style évolua par la suite vers le classicisme. C'était un peintre très réputé de son vivant, les rois de beaucoup de pays européens lui passèrent des commandes.

     

    Aujourd'hui , ce sont surtout ses œuvres de la période caravagesque qui font sa renommée.

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Femme accordant un luth

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Femme accordant son luth

     

     

     

    Regard sur l'art...

    La joueuse de guitare

     

     

     

    Regard sur l'art...

    La joueuse de luth

     

     

     

    Regard sur l'art...

    La joyeuse compagnie

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Le concert

     

     

     

    Regard sur l'art...

    L'entremetteuse

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Le joueur de viole de gambe

     

     

     

    (Texte et images wikipédia)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    18 commentaires
  •  

     

     

     

    « La beauté sauvera le monde » !

     

    François Cheng

     

     

     

     

     

    On ne présente plus Edouard Manet ce peintre et graveur français majeur de la fin du XIXe.

     

    Tandis que le printemps éclabousse la nature de fleurs et de parfums, j'ai choisi de vous offrir les fleurs de Manet, fleurs qu'il a peut-être cueillies dans le beau jardin du premier tableau, j'espère que ces bouquets vont éclairer votre journée. 

     

    C'est la période que je préfère dans la peinture : celles des impressionnistes, Manet et tous ses amis de cette époque.

     

    Liviaaugustae

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Photo d'Edouard Manet, par Nadar (1874)

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Une fille dans le jardin à Bellevue

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Bouquet de lilas

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Lilas et roses

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Pivoines blanches

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Vase de pivoines sur piédouche

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Roses mousses dans un vase

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Fleurs dans vase de cristal

     

     

     

    (Images wikipédia)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  

     

     

    Regard sur l'art...

     

    Mars quittant les armes

     

    Bronze du XVIIe siècle, d'après l'antique, qui faisait partie de la collection royale de Louis XIV, montée aussi sur un socle en marbre vert des Alpes et bronze doré du XIXe siècle.

     

    (Elle faisait partie aussi comme la statue de Vénus des « cent sept » bronzes » de Louis XIV qui ont été vendus par le Directoire pour régler ses créanciers.

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Tête de Mars (détail)

     

     

     

    Heureusement, grâce encore à l'association des « Amis du Louvre », cette statue et celle de Vénus, ont été rachetées et se trouvent au Louvre aujourd'hui.

     

     


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique