•  

     

     

    Regard sur l'art...

     

    Henri Le Sidaner

     

    (Marie Duhem)

     

     

     

    Henri-Eugène Le Sidaner, né à Port-Louis, Île Maurice le 7 août 1862 et mort à Paris le 16 juillet 1939, est un peintre post-impressionniste français

     

    C'est vers l'année 1900 qu'il se consacre à une peinture intimiste dont se trouve exclue la figure humaine : jardins déserts, tables servies pour d'hypothétiques dîners, campagne solitaire, expriment une vision silencieuse et paisible avec un chromatisme retenu aux nuances chaudes, à la tonalité raffinée et douce qui nimbent ses scènes de mystère et de religiosité. […]

     

     

    Regard sur l'art...

    Rue de l'église de Villefranche-Sur-Mer (1928)

     

     

    Regard sur l'art...

    Le jardin blanc au crépuscule

     

     

    Regard sur l'art...

    Maison blanche à Gerberoy (1934)

     

     

    Regard sur l'art...

    Petite table le soir

     

     

     

    On ne présente plus Monsieur Le Sidaner, ce grand peintre français, j'ai eu envie d'aller baguenauder avec lui dans les rues et jardins de France et m'installer à cette petite table le soir et boire le café face à la rivière qui coule au pied du mur, me reposer dans cette belle maison blanche sur laquelle grimpe des rosiers, et me promener au clair de lune dans ce jardin blanc... Il se dégage des tableaux de Le Sidaner, une étrange mélancolie, enrubannée de couleurs pastels !

     

    Liviaauustae

     

     

     

     

     


    13 commentaires
  •  

     

     

     

    Une peinture touchante, paysages en pastels délicats, j'ai découvert au cours d'une lecture, ce peintre polonais avec grand plaisir...

     

    Liviaaugustae

     

     

    Regard sur l'art...

    Stanislaw Malowski

     

    (photo 1925)

     

     

     

    Stanislaw Maslowski est un peintre polonais né le 3 décembre 1853 à Wlodawa et mort le 31 mai 1926 à Varsovie. Il a peint des scènes de genre et des paysages...

     

     

    Regard sur l'art...

    Autumn landscape in Rybiniszki (1902)

     

    (Paysage d'automne à Rybiniszki)

     

     

    Regard sur l'art...

    Fountain at garden of palazzo Colonna (1904)

     

    (Fontaine dans le jardin du Palazzo Colonna)

     

     

    Regard sur l'art...

    Lupins (1909)

     

     

    Regard sur l'art...

    Tivoli villa d'Este (1922)

     

     

    Regard sur l'art...

    _Beehives_(1924)

     

    (Ruchers)

     

     

     

    (Texte et images wikipédia)

     

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  

     

    Regard sur l'art...

     

    Santiago Rusinol

     

     

     

    Santiago Rusinol, né à Barcelone en 1861 et décédé à Aranjuez en 1913, est un peintre espagnol symboliste et post-impressionnistes, auteur et dramaturge.

     

    Fils rebelle d'un riche industriel, il se tourne très tôt vers le milieu artistique et part pour Paris.

     

    Dans les années 1880 il revient à Barcelone pour y développer la vie culturelle de la ville en créant, entre autres, le café « Els Quatre Gats », qui ouvre ses portes en 1897. Dans ce café se regroupent des jeunes artistes dont Pablo Picasso. Rusinol a, à l'époque un grande influence sur Picasso qui débute sa carrière. Picasso fera 21 portraits de Rusinol entre 1899 et 1903 !

     

    Il est aussi l'auteur d'un livre plein d'humour et de poésie sur Majorque : « L'île au calme ».

     

    Artiste complet, il a écrit aussi des nouvelles et joué dans des pièces au théâtre.

     

    Il est décédé à Aranjuez tandis qu'il peignait ses célèbres jardins...

     

     

    Regard sur l'art...

    Jardin en terrasse à Majorque (1911)

     

     

    Regard sur l'art...

    Jardin d'Aranjuez (1907)

     

     

    Regard sur l'art...

    Jardin en terrasse à Majorque (1904)

     

     

    Regard sur l'art...

    Gloriette (19013)

     

     

    Regard sur l'art...

    Cour bleue

     

     

    Regard sur l'art...

    Patio bleu (1891)

     

     

    Regard sur l'art...

    Péniches sur la Seine.

     

     

     

    (Texte et images wikimédia)

     

     

     

     

     

    Découvert au cours d'une lecture, j'ai été enthousiasmée par les tableaux de ce peintre, et bien qu'il peignait au soleil de l'Espagne, il nous offre des tons doux, dans les jardins fleuris de Majorque et de Aranjuez, où l'on aimerait s'arrêter pour goûter avec lui la douceur de vivre...

     

    Liviaugustae

     

     

     

     

     

     

     

     


    20 commentaires
  •  

     

     

     

     

    regard sur l'art...

     

    La Porte de l'Enfer

     

     

     

    Dans une belle exposition en cette année du centenaire de la mort du sculpteur, le musée Rodin, revient sr la création de son chef-d'œuvre : La Porte de l'Enfer, inspirée de la Divine Comédie mais aussi des Fleurs du mal de Baudelaire, initialement destinée à un futur musée des Arts décoratifs qui ne vit finalement pas le jour !

     

     

    regard sur l'art...

    La porte en plâtre est conservé au musée d'Orsay

     

     

     

    Vous pourrez voir cette mystérieuse porte close, coulée dans le bronze, (visible toute l'année) une version jamais montrée du vivant de Rodin.

     

    Au milieu du tympan où se bousculent les âmes des damnés, un « Dante assis » émerge à l'avant-plan, visage appuyé sur la main, qui n'est autre que « le Penseur « , sculpture mondialement connue.

     

     

    regard sur l'art...

    Au milieu « Dante assis »

     

     

     

    Sur le battant gauche de la porte, l'illustration de l'un des épisodes les plus noirs de la Divine Comédie : le comte Ugolin, rendu fou par la faim, rampe sur le corps de ses enfants mourants.

     

    Sur le battant droit, une allégorie de la luxure et de l'avarice.

     

    Sur les montants latéraux, à droite, « le long du fleuve de boue, le cercle des amours maudites « qui s'enlacent toujours et ne s'assouvissent jamais » (Octave Mirbeau)

     

    A gauche : les limbes.

     

    Rodin en homme habité de passions tourmentées, exprime les obsessions, les fantasmes et les peurs d'une époque, déjà tentée par le démon du nihilisme dans un monde érotisé, Eros et Thanatos se donnant la main. C'est une époque pleine « de bruits et de fureurs » elle aussi.

     

     

     

     

     

    Cette exposition est prévue à Nantes, je l'attends avec impatience !

     

    Liviaaugistae

     

     

     


    21 commentaires
  •  

     

     

     

     

    « Tout ce qui est beau est difficile autant que rare. »

     

    Spinoza

     

     

    Regard sur l'art...

    Mosaïque romaine représentant des colombes se désaltérant dans une coupe dorée.

     

    (Copie romaine d'un original grec peint par Sosus de Pergame mentionné par Pline)

     

     

     

     

     

    J'ai eu un coup de foudre pour cette coupe dorée aux colombes !

     

    Avez-vous déjà vu peinture plus belle et plus attirante que cette peinture de pierre, qui malgré les siècles nous parvient sans rides ?

     

    Les quatre colombes ailes ramassées, sont installées sur le bord de cette ravissante coupe, chacune à une pose dévolue, tandis que leurs becs assoiffés dessinent des ronds dans l'eau... c'est une pure merveille venue d'un autre âge, un âge où l'art n'était pas galvaudé, ni réduit à une expression de vulgarité absolue !

     

    Liviaaugustae

     

     


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique