•  

     

     

     

    Je vous offre aujourd'hui les sculptures d'un grand artiste français, que j'ai découvert récemment, j'aime ses statues pleines de vie, l'allégorie de la danse est époustouflante de vie, on croirait presque entendre les grelots du tambourin et on a envies de danser aussi...

     

    Liviaaugustae

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Autoportrait (1874)

     

     

     

    Jean-Baptiste Carpeau

     

    Jean-Baptiste Carpeau né en mai 1827 à Valenciennes et mort en 1875 à Courbevoie est un sculpteur, peintre et dessinateur français, d'un milieu très modeste. Il aime dessiner et souhaite faire des études de sculpture. Son père ne voit pas ce métier d'un bon œil , mais Jean-Baptiste n'en a cure. Il suit à l'Académie de la ville les cours de sculpture de René Fache. Arrivé à Paris avec sa famille, il reçoit une première formation de dessin et de modelage à la Petite Ecole.

     

    En 1844, il entre à l'école des Beaux-Arts de Paris dans l'atelier de François Rude. IL travaille depuis huit mois auprès de Rude lorsque ce dernier lui dit ; « Mon petit, j' t'aime bien, mais si tu veux le pris de Rome, il faut me quitter.

     

    Dix ans plus tard Carpeau remporte le Prix de Rome avec son « Hector implorant les dieux en faveur de son fils » (Je n'ai malheureusement pas trouver cette sculpture)

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Le triomphe de flore (1873)

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Flora (1873)

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Pécheur à la coquille (1861)

     

     

     

    Regard sur l'art...

    L'amour à la folie (1872)

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Allégorie de la danse (1865-69)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Après les fêtes, pour éradiquer les néfastes effets des chocolats, du champagne et des mets fins ingérés durant ces jours d'agapes, un petit régime ne sera pas de trop !

     

    C'est un régime très léger à base de fruits que nous proposent de grands peintres servi sur des tables fleuries, ...

     

    Liviaaugustae

     

     

     

     

     

    Le sage Voltaire nous conseille ce qui suit :

     

    « Usez, n'abusez pas ; ni l'abstinence, ni l'excès ne rendent l'homme heureux. »

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Table avec fruits et fleurs

     

    Fantin Latour

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Table

     

    Fantin-Latour

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Nature morte avec cerises et fraises dans des bols de Chine

     

    Osias Beert

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Nature morte avec cerises

     

    Osias Beert

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Nature morte avec un plat de citrons (sans oublier une mouche !)

     

    Giovanna Garzoni

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Stille life of grapes and fisg

     

    (Nature morte avec grappe et figues)

     

    John Godward

     

     

     

    Regard sur l'art...

    Three peaches

     

    (Trois pêches)

     

    John Godward

     

     

    Et terminons par un somptueux bouquet de lilas blancs pour nous aider à supporter ce régime de l'après fêtes !

     

     

    Regard sur l'art...

    Lilas blancs

     

    Jean Capeinick

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    20 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Domenico Zampieri, connu sous le nom de Domenichino (21 octobre 1681 - 6 avril 1641) était u peintre italien baroque.

     

    Fils d'un cordonnier, en apprentissage auprès de Denis Calvaert à Bologne, il fut surpirs à copier des gravures d'Agostino Carraci, et fut chassé. Il fut accueilli par Carracci et dans l'Acdémie bolonais des Incamminati. Il est formé auprès d'eux à Bologne, puis va à Rome et collabore avec Annibale Carracci à la Galerie Farnèse.

     

     

    Regard sur l'art...

    L'Adoration des bergers

     

     

    Regard sur l'art...

    Saint Jean évangéliste

     

     

    Regard sur l'art...

    L'Archange Raphaël avec Tobie

     

     

    Regard sur l'art...

    Sainte Cécile avec un ange

     

     

     

     

     

    Cette peinture baroque est d'une grande beauté et d'une grande richesse, le tissu des vêtements est somptueux.

     

    J'aime beaucoup aussi tous ces petits anges sur les tableaux, qui volettent et aident les personnages principaux...

     

    Liviaaugustae

     

     

     

     


    20 commentaires
  •  

     

    L'art du pastel de Degas à Redon...

     

     

     

    De jolis portraits, des paysages ruisselant de soleil, de charmants tableaux, le Petit Palais, expose ses pastels !

     

     

    Regard sur l'art...

    Sara avec son chien

     

    Mary Cassatt

     

     

    Regard sur l'art...

    Bord de mer (1878)

     

    James Tissot

     

     

    Regard sur l'art...

    Femme s'essuyant (1884-86)

     

    Degas

     

     

    Regard sur l'art...

    Calanche (1930)

     

    Levy-Dhurmer

     

     

    Regard sur l'art...

    Pegase

     

    Odilon Redon

     

     

    Regard sur l'art...

    Une Muse (1725)

     

    Rosaria Carriera

     

     

     

    (Images wikipédia)

     

     

     

     

     

    Tous ces peintres sont exposés au Petit Palais jusqu'au 18 avril 2018.

     

    Liviaaugustae

     

     

     

     

     

     

     


    20 commentaires
  •  

     

    Les frères Le Nain, Peintres des regards !

     

     

     

     

     Dès 1863, Sainte Beuve (considéré à tort comme un saint) écrivait à propos des tableaux des frères Le Nain :

     

    « La bonté, l'intelligence et les vertus domestiques peintes sur toutes ces figures sont si parfaites et si parlantes, que l'œuvre réjouit l'œil, tranquillise le cœur et fait rêver l'esprit. Ils ne posent pas, mais vous regardent. Il semble que vous entriez brusquement dans la maison, et que toutes ces bonnes gens, sans sortir de leur quiétude ni de leur caractère, tiennent les yeux fixés vers vous. »

     

    On pourrait appeler les Le Nain peintre des regards, un regard de bienveillance chrétienne.(M.G. Leblanc)

     

     

     

     

     

    Malheureusement on ne peut plus voir cette exposition qui s'est tenue au Louvre-Lens jusqu'au 26 juin 2017, car j'ai oubliée de l'éditer...

     

     

    Regard sur l'art...

    La Famille de paysan (1642) Louis Le Nain

     

    Un de ses plus parfait chef-d'œuvre. Réunis devant un bon feu pour une collation, neuf paysans de tous âges sont plongés dans leurs pensées ou leurs rêveries ou observent l'arrivant.

     

     

    Regard sur l'art...

    Madeleine pénitente (1643)

     

    Louis Le Nain

     

    La dévotion à Marie Madeleine est chère aux catholiques du XVIIe siècle et fréquemment représentée en peinture. Tout le monde peut s'identifier à elle, car nous sommes tous des pêcheurs repentis. Louis la montre ermite à la Sainte-Baume, à la fin de sa vie, mais encore très jeune. La grotte est une « creutte » troglodyte du Laonnois près du village de Bourguignon.

     

     

    Regard sur l'art...

    Paysans devant leur maison (1641)

     

    Louis Le Nain

     

    Une œuvre sublime de Louis, admirablement composée. Devant une solde maison de pierre, typique de la campagne de Laon, le paysan, fier comme un hidalgo, regarde arriver le visiteur : « une des plus belle figure de paysan français » (Jacques Thuillier). Sa femme âgée et usée, prend un repos bien mérité. L'adolescent au coq est grave et beau comme un éphèbe antique.

     

     

     

     

     

    Une exposition présentée par Marie-Gabrielle Leblanc, toujours très intéressante.

     

     

     

     

     

     


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique