•  

     

     

     

    Je viens de lire un article des plus ahurissant, vous allez juger par vous même.

     

    C'est un tissus d'idioties que des féministes ont encore pondu, à croire qu'elles n'ont rien d'autre à faire !

     

    Les voilà qui s'en prennent aujourd'hui, aux mots désignant les parties intimes des femmes, juste pour se faire plaisir car elles s'en fichent complètement de l'avis des femmes en général,  elles ne leur demandent pas si ces nouvelles définitions de leur intimité leur conviennent et si elles sont d'accord, pour porter un « trou de devant » ?

     

    Pensent-elles ces féministes que les femmes sont toutes des idiotes qu'elles peuvent manipuler ?

     

    Livia

     

     

     

    « Nous vivons une époque de psychodrame où les rats ont mis des casquettes de capitaines. »

     

    André Malraux

     

     

     

    « Deux choses sont infinies ; l’univers et la bêtise humaine, mais en ce qui concerne la première, je n’en ai pas encore la certitude absolue… »

     

    Einstein

     

     

     

    Féminisme rime-t-il avec bêtises ?...

    (image internet)

     

     

     

     

     

    […] Après avoir pensé « bobards montés par des antiféministes imaginatifs », il a fallu se rendre à l’évidence : des femmes, des universitaires solidement titrées, ont entrepris de rebaptiser les différentes parties du sexe féminin. C’est parti, comme il ne nous étonnera pas, du monde anglo-saxon, ce qui ne veut pas dire que les Françaises ne vont pas s’en emparer pour sommer l’Académie de modifier le dictionnaire. Après le femmage (si peu euphonique et qui fait penser au fermage) et le féminicide cher à Mme Schiappa, qui nous est venu des États-Unis dans les années 70 pour désigner le meurtre d’une femme, visée parce qu’elle est femme – mot enregistré par Robert, pas encore par Larousse -, voici d’autres termes qu’il faudra bannir et remplacer, si l’on en croit un article de RTBF publié le 10 mai dernier.

     

    Le point de départ est simple et commun : ce sont les hommes qui ont nommé les parties intimes féminines et, comme d’habitude, ils n’ont pensé qu’à eux. C’est une sexologue américaine, citée dans l’article, qui le dit : « Les mots liés au sexe dans l’anatomie sont faits pour renforcer l’hétéronormativité et une idée du sexe uniquement basée sur la reproduction. »

     

    « Des exemples, direz-vous ! Allons-y : clitoris vient du grec et désigne, selon certains spécialistes, une clé ou un fermoir, ce qui est très blessant, bien sûr, pour les femmes, d’où l’idée de le remplacer par l’éminence ! Je n’ose imaginer les plaisanteries sur ce terme. Continuons avec le vagin : là, c’est l’horreur, puisque le terme latin désignait la gaine, le fourreau où était rangée l’épée. Où l’on voit le vagin réduit à la seule fonction d’accueillir l’organe masculin, l’épée par excellence. Alors, on propose trou de devant, expression dont l’élégance et la poésie vous ravissent sans doute. Terminons avec l’utérus, qu’on nous propose de remplacer par le nid. Là, on ne comprend plus : étymologiquement, uterus, en latin (hystera, en grec) veut dire ventre maternel et le nid en est bien une sorte d’équivalent, puisque y sont couvés les œufs, bien au chaud sous la poule. Alors, pourquoi refuser utérus ? À cause de l’hystérie, maladie inventée contre les femmes puisque, dans l’Antiquité, cette pathologie était attribuée à un dysfonctionnement de l’utérus. » […]

     

    Olga Leroux

     

     


    16 commentaires
  •  

     

    Eglises en danger...

     

    (image internet)

     

     

     

     

     

    En 10 mois, en France, ce sont 10 églises catholiques qui ont été victimes d’incendies qui les ont partiellement ou gravement endommagées :

     

    Notre-Dame de Grâce d’Eyguières le 21 avril 2019
    Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019
    Saint-Sulpice à Paris en mars 2019
    Cathédrale Saint-Alain de Lavaur en février 2019
    Saint-Jacques à Grenoble en janvier 2019
    Eglise du Sacré-Coeur à Angoulême en Janvier 2019
    Saint-Jean du Bruel en octobre 2018
    Eglise de Villeneuve d’Amont en août 2018
    Sainte-Thérèse à Rennes en juillet 2018
    Notre-Dame de Grace à Revel en juin 2018

     



     

    Mais c'est silence radio ! les médias se taisent !

     

    Quand toutes les églises auront brûlées en France, devrons-nous, nous aussi prier dans les rues ?

     

    Et cela se passe dans un silence indifférent de la part de nos gouvernants qui n'en ont rien à battre !

     

    Livia

     


    14 commentaires
  •  

     

    Totalitarisme engagés...

     

    Assiettée de salade, notre menu du lundi décidé par les pétitionnaires engagés...

     

    Nous la refusons !

     

    (image internet)

     

     

     

    Et là y en a marre ! De qui se moquent-elles ces supposées stars ? De notre gueule bien sûr ! Voilà que ces gens se permettent de s'occuper de nos assiettes aujourd'hui et nous enjoignent sans rire de sauver la planète en ne mangeant plus de viande, ni de poisson le lundi, jours choisi par eux. Sans doute pour se « détoxer » de leurs abus du week-end.

     

    Ils sont 500 à vouloir imposer leur lois et leur désirs, « aux gens qui ne sont rien », pour reprendre l'expression charmante de notre président, alors que certains rament parfois pour s'acheter un bout de viande ou un morceau de poisson.

     

    Nous n'allons pas nous incliner Messieurs-Dames, nous ne voulons pas de vos interdits et de vos jugements sans sommation ! Et d'abord qui êtres-vous et d'où sortez-vous, pour prétendre donner des leçons aux autres ? Pour la plupart vous n'êtes rien, devenus « stars » et ayant gagné du fric pour avoir montré vos fesses sur les écrans vous vous prenez pour des dieux ! Mais ce n'est que la presse people qui le dit !

     

    Ci-dessous, un extrait que je partage complètement, extrait d'un édito de Marie Delarue :

     

    « [...] Lundi, ce sera donc raviolis. Mais ravioli ricotta-épinards ou champignons, pas bœuf. Ainsi en ont décidé des « personnalités » qui, dans une tribune publiée mercredi soir dans Le Monde, affirment qu’« il existe aujourd’hui des raisons impératives de diminuer collectivement notre consommation de chair animale en France ». Bien sûr, toutes ces belles personnes le reconnaissent : « Bien que ces évolutions de pratiques individuelles ne soient pas suffisantes pour produire tout le changement nécessaire (qui relève, naturellement, d’un niveau plus global), nous pensons qu’elles y contribuent. »

     

    Ils sont 500 à avoir signé la pétition pour un « lundi vert », ou « viande free », comme ils disent, assurant : « Nous nous engageons à titre personnel à remplacer la viande et le poisson chaque lundi (ou à aller plus loin dans ce sens). » 

     

    Et là, je me marre : qui va vérifier dans l’assiette d’Adjani, de Juliette Binoche ou de Boris Cyrulnik s’il ne traîne pas un bout de steak ou quelques arêtes de poisson ?

     

    Tout cela n’est, une fois de plus, qu’une gigantesque fumisterie. Une colossale escroquerie intellectuelle. Une bouffonnerie de VIP en mal de gilet jaune.

     

    En passant, mesure-t-on l’énormité de la chose qui consiste à se faire donner des leçons de “nature” par des femmes dont certaines sont plastifiées comme des ballons, les cheveux teints et reteints, bouffies au Botox, le front paralysé et les lèvres gonflées comme des pneus ? C’est à peu près aussi crédible qu’un serment de Cahuzac ou un cours magistral sur l’honnêteté par Balkany. Et, comme le souligne, auprès de l’AFP, Christiane Lambert, l’actuelle présidente de la FNSEA, on peut s’étonner de « voir des artistes, hommes ou femmes célèbres, donner des leçons entre trois allers-retours entre Paris et New York ». (Bonjour les effets de gaz pour la planète, dont ils prétendent se soucier)

     

    Plus sérieusement : va-t-on, enfin, nous foutre la paix ? Il y en a marre, de toutes ces injonctions liberticides, de ce terrorisme à prétention sanitaire qui, insidieusement, nous prive chaque jour un peu plus des petits plaisirs quotidiens : plus de tabac, plus d’alcool, plus de vitesse, plus de viande, plus de poisson… Sans parler des grands plaisirs et des bonheurs élémentaires de l’existence : faire et avoir des enfants !

     

    Par pitié, lâchez-nous ! »[...]

     

    Et je me joins à elle et je vous dis: Lâchez-nous, occupez vous de vos oignons, et laissez nous vivre !

     


    13 commentaires
  •  

     

    « Il est besoin que le peuple ignore beaucoup de choses vraies et en croie beaucoup de fausses. »

     



     

    Montaigne

     

     

     

    Une aventure ordinaire...

    « La république en marche » !

     

    Ils galopaient en ce temps-là !

     



     

    J'avais édité cet article le 30 mars 2017, alors que beaucoup de français s'apprêtaient à voter pour « La République en marche » c'est-à-dire pour Macron, pour selon le slogan : « faire barrage à Marine Lepen » (soit dit en passant les choses n'auraient pas été mieux avec elle) dans la joie et la bonne humeur, les « sans-dent » étaient trop content de se débarrasser du gros Hollande, et tout « ces gens qui ne sont rien », qui  accompagnait « la République en marche » marchaient en chantant pour porter Macron à l'Elysée !

     

    C'était une marche pourquoi ? Pour Où ? Là était le grand suspens !

     

    Alors quand est-il de cette République là ?

     

     

     

    Une aventure ordinaire...

    Est-ce la « République à l'arrêt » aujourd'hui ?

     

    L'aventure macronienne finit-elle ici au bout de 2 ans seulement  ?

     

     

     


    17 commentaires
  •  

     

     

    Le code civil...

     

    (image internet)

     

     

     

    Les catholiques sont en grand danger d'effacement, dans cette France qui fut « la Fille aînée de l'église », ils sont sommés d'enlever leurs croix, et au moment de Noël ils subissent les diktats des « libres penseurs » qui leur font des procès pour qu'ils dégagent aussi leurs crèches !

     

    Et pendant ce temps-là... on rencontre dans nos rues de plus en plus de musulmanes voilés (signe religieux), des boucheries halal (signe religieux) ont pignon sur rue, et les musulmans se mettent à quatre pattes dans nos rues pour leur prières, etc... mais tous ces signes religieux de l'islam ne dérangent pas, on laisse faire ! Car les « libres penseurs » deviennent aveugles, sourds et muets pour ceux-là. Pas d'interdit, encore moins de procès !

     

    J'ai relevé deux articles du code civil qui préconise la liberté pour les citoyens de France.

     

    Sont-ce ces deux articles, qui sont visés par Macron quand il parle de réviser la constitution ? A moins qu'il ne fasse machine arrière là aussi craignant que d'autres français n'endossent des gilets jaunes ?

     

    Liviaaugustae

     

     

     

    « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites ». (Article 18)

     

     

     

    « Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. » (Article 19)

     


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique