•  

     

    Totalitarisme engagés...

     

    Assiettée de salade, notre menu du lundi décidé par les pétitionnaires engagés...

     

    Nous la refusons !

     

    (image internet)

     

     

     

    Et là y en a marre ! De qui se moquent-elles ces supposées stars ? De notre gueule bien sûr ! Voilà que ces gens se permettent de s'occuper de nos assiettes aujourd'hui et nous enjoignent sans rire de sauver la planète en ne mangeant plus de viande, ni de poisson le lundi, jours choisi par eux. Sans doute pour se « détoxer » de leurs abus du week-end.

     

    Ils sont 500 à vouloir imposer leur lois et leur désirs, « aux gens qui ne sont rien », pour reprendre l'expression charmante de notre président, alors que certains rament parfois pour s'acheter un bout de viande ou un morceau de poisson.

     

    Nous n'allons pas nous incliner Messieurs-Dames, nous ne voulons pas de vos interdits et de vos jugements sans sommation ! Et d'abord qui êtres-vous et d'où sortez-vous, pour prétendre donner des leçons aux autres ? Pour la plupart vous n'êtes rien, devenus « stars » et ayant gagné du fric pour avoir montré vos fesses sur les écrans vous vous prenez pour des dieux ! Mais ce n'est que la presse people qui le dit !

     

    Ci-dessous, un extrait que je partage complètement, extrait d'un édito de Marie Delarue :

     

    « [...] Lundi, ce sera donc raviolis. Mais ravioli ricotta-épinards ou champignons, pas bœuf. Ainsi en ont décidé des « personnalités » qui, dans une tribune publiée mercredi soir dans Le Monde, affirment qu’« il existe aujourd’hui des raisons impératives de diminuer collectivement notre consommation de chair animale en France ». Bien sûr, toutes ces belles personnes le reconnaissent : « Bien que ces évolutions de pratiques individuelles ne soient pas suffisantes pour produire tout le changement nécessaire (qui relève, naturellement, d’un niveau plus global), nous pensons qu’elles y contribuent. »

     

    Ils sont 500 à avoir signé la pétition pour un « lundi vert », ou « viande free », comme ils disent, assurant : « Nous nous engageons à titre personnel à remplacer la viande et le poisson chaque lundi (ou à aller plus loin dans ce sens). » 

     

    Et là, je me marre : qui va vérifier dans l’assiette d’Adjani, de Juliette Binoche ou de Boris Cyrulnik s’il ne traîne pas un bout de steak ou quelques arêtes de poisson ?

     

    Tout cela n’est, une fois de plus, qu’une gigantesque fumisterie. Une colossale escroquerie intellectuelle. Une bouffonnerie de VIP en mal de gilet jaune.

     

    En passant, mesure-t-on l’énormité de la chose qui consiste à se faire donner des leçons de “nature” par des femmes dont certaines sont plastifiées comme des ballons, les cheveux teints et reteints, bouffies au Botox, le front paralysé et les lèvres gonflées comme des pneus ? C’est à peu près aussi crédible qu’un serment de Cahuzac ou un cours magistral sur l’honnêteté par Balkany. Et, comme le souligne, auprès de l’AFP, Christiane Lambert, l’actuelle présidente de la FNSEA, on peut s’étonner de « voir des artistes, hommes ou femmes célèbres, donner des leçons entre trois allers-retours entre Paris et New York ». (Bonjour les effets de gaz pour la planète, dont ils prétendent se soucier)

     

    Plus sérieusement : va-t-on, enfin, nous foutre la paix ? Il y en a marre, de toutes ces injonctions liberticides, de ce terrorisme à prétention sanitaire qui, insidieusement, nous prive chaque jour un peu plus des petits plaisirs quotidiens : plus de tabac, plus d’alcool, plus de vitesse, plus de viande, plus de poisson… Sans parler des grands plaisirs et des bonheurs élémentaires de l’existence : faire et avoir des enfants !

     

    Par pitié, lâchez-nous ! »[...]

     

    Et je me joins à elle et je vous dis: Lâchez-nous, occupez vous de vos oignons, et laissez nous vivre !

     


    13 commentaires
  •  

     

    « Il est besoin que le peuple ignore beaucoup de choses vraies et en croie beaucoup de fausses. »

     



     

    Montaigne

     

     

     

    Une aventure ordinaire...

    « La république en marche » !

     

    Ils galopaient en ce temps-là !

     



     

    J'avais édité cet article le 30 mars 2017, alors que beaucoup de français s'apprêtaient à voter pour « La République en marche » c'est-à-dire pour Macron, pour selon le slogan : « faire barrage à Marine Lepen » (soit dit en passant les choses n'auraient pas été mieux avec elle) dans la joie et la bonne humeur, les « sans-dent » étaient trop content de se débarrasser du gros Hollande, et tout « ces gens qui ne sont rien », qui  accompagnait « la République en marche » marchaient en chantant pour porter Macron à l'Elysée !

     

    C'était une marche pourquoi ? Pour Où ? Là était le grand suspens !

     

    Alors quand est-il de cette République là ?

     

     

     

    Une aventure ordinaire...

    Est-ce la « République à l'arrêt » aujourd'hui ?

     

    L'aventure macronienne finit-elle ici au bout de 2 ans seulement  ?

     

     

     


    17 commentaires
  •  

     

     

    Le code civil...

     

    (image internet)

     

     

     

    Les catholiques sont en grand danger d'effacement, dans cette France qui fut « la Fille aînée de l'église », ils sont sommés d'enlever leurs croix, et au moment de Noël ils subissent les diktats des « libres penseurs » qui leur font des procès pour qu'ils dégagent aussi leurs crèches !

     

    Et pendant ce temps-là... on rencontre dans nos rues de plus en plus de musulmanes voilés (signe religieux), des boucheries halal (signe religieux) ont pignon sur rue, et les musulmans se mettent à quatre pattes dans nos rues pour leur prières, etc... mais tous ces signes religieux de l'islam ne dérangent pas, on laisse faire ! Car les « libres penseurs » deviennent aveugles, sourds et muets pour ceux-là. Pas d'interdit, encore moins de procès !

     

    J'ai relevé deux articles du code civil qui préconise la liberté pour les citoyens de France.

     

    Sont-ce ces deux articles, qui sont visés par Macron quand il parle de réviser la constitution ? A moins qu'il ne fasse machine arrière là aussi craignant que d'autres français n'endossent des gilets jaunes ?

     

    Liviaaugustae

     

     

     

    « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites ». (Article 18)

     

     

     

    « Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. » (Article 19)

     


    16 commentaires
  •  

     

     

     

    De nos jours, les « petit vieux » sont montré du doigt car ils ne « produisent plus » ! Et çà, c'est un crime dans le monde d'aujourd'hui !

     

    Après avoir, toute leur vie durant, trimé, et payé des cotisations pour les « vieux de l'époque » voilà qu'on leur enlève leur moyen de subsistance en les taxant outrageusement.

     

    Alors qu'ils auraient besoin d'être aidés et protégés, le petit président leur annonce sans rire : « qu'il faut aider les jeunes qui travaillent » !

     

    Pendant le même temps on donne aux arrivants qui ne payent rien et qui ne travaillent pas de quoi vivre à leurs dépends !

     

    Clic sur le lien ci-dessous c'est monstrueux :

     

    https://www.youtube.com/watch?v=qyvt5A4YGoI

     

    Et l'on nous parle de solidarité !

     

    Liviaaugustae

     

     

     

     

     

    « En notre temps, la seule querelle qui vaille est celle de l'homme.

     

    C'est l'homme qu'il s'agit de sauver, de faire vivre et de développer. »

     

    Charles de Gaulle

     

     

     

    Les petits vieux...

    Un vieux couple sur la dernière route ...

     

    (image internet)

     

     

     

     

     

    Les petits vieux

     

     

     

    Il à neigé des ans sur leurs têtes qui branlent.

     

    La vie a buriné des sillons sur leurs fronts.

     

    Leurs gestes sont maladroits,

     

    Et leurs mains qui s’avancent ;

     

    Tremblent de ne pas rencontrer  une autre main amie.

     

    Ils s’en vont deux par deux,

     

    L’un soutenant l’autre,

     

    D’un pas qui hésite, et qui n’en finit pas,

     

    Qui a peur d’arriver, ou finissent les pas.

     

    Ce monde ne leur donne rien,

     

    Rien que la peur d’exister.

     

    Ils vont les petits vieux, isolés deux par deux.

     

    Sur la dernière route,

     

    La plus dure de toute !

     

    Liviaaugustae

     


    16 commentaires
  •  

     

    « Ce qu'on fait est petit, mais ce qu'on brise est grand. »

     

    Victor Hugo

     

     

     

    Fresque de la tombe du Triclinium

     

    (image wikipédia)

     

     

     

     

     

    Désespoir !

     

    Souvenez-vous, ce jour-là en mai 2017 !

     

    Il pleuvait. On était vaincu par sa conquête.

     

    Certains pleuraient. La France bafouée baissait la tête.

     

    Sombres jours ! Le peuple était groggy .

     

    Il pleuvait. Après le tumulte électoral de ce sombre hiver,

     

    L'avenir s'étrécissait de plus en plus.

     

    Beaucoup ne voulaient pas reconnaître pour chef,

     

    Sorti de ces funestes urnes,

     

    Cet histrion* riant.

     

    Et le drapeau, semblait pleurer aussi.

     

    Hier, c'était un grand pays, aujourd'hui un troupeau,

     

    Mené à l'abattoir du mondialisme.

     

    On ne distingue plus les partis

     

    Le centre, la droite et la gauche sont mêlés en un magma informe.

     

    Il pleut toujours sur le pays en deuil !

     

    Qui n'a plus de vivants, mais des fantômes errants !

     

    Liviaauguste

     

    (Inspiré de « Expiation de V. Hugo)

     

     

     

    Aujourd'hui, nous avons encore plus de raison de craindre cet attelage.

     

    L'avenir est très sombre.

     

    Le pays ploie sous l'impôt et le peuple se révolte !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    *Histrion : « Acteur et spécialement mime qui jouait, accompagné à la flûte, les premières farces importées d'Étrurie puis des farces grossières, les satires.

     

    En France, jadis : jongleur, baladin

     

    Littéraire : cabotin, charlatan ridicule.

     

    Exemple : Un histrion politique

     

    Dictionnaire Larousse

     

     

     

     

     

     


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique