•  

     

     

    Les idées reçues ont la vie dure ! Elles voyagent de génération en génération, mais ne changent pas d'un iota.

     

    C'est décidé  une fois pour toute : l'église n'a pas d'humour, les cathos sont coincés ou pire, secs et sans cœur  !

     

    C'est archi-faux ! Jugez plutôt :

     

     

    L'église est-elle un bonnet de nuit ?...

    L'église sait rire!

     

     

     

     

     

    • Alors qu'il était nonce apostolique à Paris Mgr Roncalli ( futur Jean XXIII) au cours d'un dîner de gala, est assis à côté d'une femme élégante au décolleté plus que généreux. Au dessert il lui offre une pomme. Devant son étonnement, il lui explique : « Ce n'est que lorsque Eve eut mangé la pomme qu'elle s'aperçut qu'elle était nue. »

    • A une autre femme dont la gorge pigeonnante enserre un crucifix d'argent et lui demande : « Monseigneur, avez-vous admiré ma croix ? « J'ai surtout vu les deux larrons ! » répond-t-il avec humour.

     

    • Devenu Jean XXIII, il visite l'hôpital romain du Saint-Esprit. Une religieuse se présente tout émue : « Très saint Père, je suis la supérieure du Saint Esprit » - « Vous avez de la chance, lui répondit-il, moi, je ne suis que le vicaire du Christ ! ».

    • Saint Thomas More la veille de son exécution rassure ainsi sa famille : « On peut avoir la tête coupée sans se porter plus mal »

    • Un jeune moine fraîchement ordonné va questionner le père Abbé : « Père, comment doit être une homélie ? «  - Une homélie répond l'homme d'expérience, doit avoir un bon commencement une bonne fin. Puis tu fais en sorte que le commencement et la fin soient les plus rapprochés possibles. »

     

    L'église est-elle un bonnet de nuit ?...

    Le plus amusant des curés...

     

    (image internet)

     

     

     

    Cependant il est vrai qu'il y a (comme partout) des esprits chagrins, des grincheux et des coincés, mais ce sont des similis chrétiens, ceux qui font semblant, et donnent une image peu reluisante de l'église ! Je me suis toujours demandé pourquoi ils étaient là  ?

     

    Quand on est chrétien en règle générale on est plutôt joyeux et heureux – du moins, on devrait l'être - ! 

     

    Liviaaugustae

     

     

     


    19 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    Je n'ai pas lu le livre « confession de Hollande », mais tous les médias en parlent volontiers et prennent un malin plaisir à citer les d'incongruités contenus dans ce pavé, dans lequel il donne des coups de pieds tous azimuts !

     

    En effet, à la lecture des extraits de : « Un président ne devrait pas dire çà » ! (Il paraît qu'il le regrette !) Mais c'est un peu tard ! On constate qu'il a lui-même ternie son image, (si besoin était), et certains médias, lui prodiguent ci-dessous, quelques conseils, extraient des écrits de « vrais hommes d'état », (ceux de Mazarin sont très judicieux) et d'écrivains !

    Liviaaugustae

     

     

     

     

     

     

     

    «Simule, dissimule, ne te fie à personne, dis du bien de tout le monde, prévois avant d'agir car, s'il y a peu de chance qu'on déforme en bien ce que tu as dit ou fait, sois convaincu en revanche qu'on le déformera en mal. »

     

    C'est ce que préconisait le cardinal de Mazarin dans son « Bréviaire des politiciens », il aurait du le lire avant !

     

     

     

     

     

    Mon bon Monsieur,

     

    Apprenez que tout flatteur

     

    Vit aux dépens de celui qui l'écoute […]

     

    Le corbeau honteux et confus

     

    Jura mais un peu tard

     

    Qu'on ne l'y prendrait plus.

     

    Et ci-dessus : un excellent conseil de Monsieur de La Fontaine, quand on regrette, le mal est fait :

     

     

     

     

     

    « Commander n'est pas inné même si l'exercice peut-être facilité par des prédispositions naturelles »

     

    C'est le général Bosser le chef d'état major de l'armée de terre française qui l'affirme, il sait de quoi il parle !

     

     

     

     

     

    Je laisse le dernier mot à Platon qui a écrit ce qui suit il y a plus de deux mille ans :

     

    « Nous pouvons facilement pardonner un enfant qui a peur du noir ; la vraie tragédie dans la vie est quand les hommes ont peur de la lumière. »

     


    12 commentaires
  •  

    Info du soir  sur le net !

     

     

     

    Un condamné pas ordinaire...

    Ce magnifique hibou, va finir ses jours en taule au Pays-Bas !

    Capturé, jugé, il a été reconnu coupable.

    Il est condamné à être enfermé à vie,  pour 50  attaques terroristes, contre les habitants de la ville de Purmerend.

    Du haut de son superbe plumage, il toise ses juges de son œil ironique et  flavescent…

     

     

    Ce hibou, n’est pas malin. S’il était venu comme beaucoup,  résider en France, il ne risquait rien !

     Ici, pas de prison,  on fait relâche toute l’année !

    Liviaaugustae

     


    16 commentaires
  •  

     

     

    Pour sourire...

    Anse-Bertrand Guadeloupe

     

    « Un couple de randonneurs, devant un paysage.

    La femme :

    Chéri, ce paysage me laisse sans voix !

    Le mari :

    Parfait, nous camperons ici ! 


    7 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    La paix intérieure ( mmhhhh !!! ), par Scrutatorix Minimus.

     

     

    Humour

     

     

    Un lecteur, et il doit y en avoir plus qu'on ne croit au palmarès du Scrutateur, me fait part d'une expérience récente qu'il a faite en écoutant s'exprimer le Dalaï Lama. 

    Comme quoi, l'écoute d'un mystique, peut prêter à malentendu, surtout après une certaine heure, et après dégustation de quelque vieux Bielle  (hors d'âge ), d'un excellent Jack Daniels, ou d'un Stupéfiant MELANTO, dont il ne faut user qu'avec modération (bien que tout ce qui est beau – et BON – soit difficile autant que rare, comme disait Spinoza, que je soupçonne de n'avoir jamais dégusté cet élixir, pourtant spécialement conçu pour la méditation : vino da meditatione da degustare in compania !). 

    Mais, les suaves exhalaisons avaient dû troubler la comprenette de mon correspondant, comme on va voir. 

     

    Scrutatorix Minimus.  

      

    L'interprétation avinée chez un scrutatorien bon vivant : 

     

    « A la télé j'ai regardé une émission, dans laquelle un représentant du Dalaï-lama affirmait que pour obtenir la paix intérieure nous devions toujours finir ce que nous avions commencé, et qu'à cette condition nous bénéficierions davantage de calme dans nos existences
    J'ai regardé autour de moi, j'ai fait le tour de la maison pour trouver les choses que j'avais commencées sans les terminer.....

    Et j'ai fini une bouteille de rosé de Provence, une bouteille de Châteauneuf du pape, une bouteille de côte du Roussivon, une vouteile de bodka, un buteil de rom, le rest dwiski et zune poit de pière belch.

    Te nimaggine pa com jem sens vachamant mieu mintnan.

    Psasse el mssage a tou ceux con bsoin de paits intrieur et di leurr ke jeu lézèm.

    Un tibêtain zeureux »

     

     

    Humour

     

     

    Je ne voudrais pas vous quitter, lecteurs très sages (mais pas trop! L'excès en tout nuit) sans compléter cette lecture par l'écoute d'une scène théâtrale des années 1930, que je dois de connaître à mon grand père maternel,

    (Maurice Babinus Hyper Scrutatorix Maximus) qui en raffolait.

     Que de fois l'ai-je écoutée, cette scène, sur le même vieux disque Columbia que l'on voit dans la vidéo), vers 1952/1953, et que j'ai eu l'idée de chercher et le bonheur de trouver sur You tube. 

    Ecoutez! Ecoutez! 

     

    Scrutatorix minimus.

     

    Les vignes du Seigneur 

    : http://www.youtube.com/watch?v=ivOBE_v7DMc 

     

     Offert par mon ami le scrutateur : http://www.lescrutateur.com/

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique