•  

     

     

     

     

    Hier, je vous ai présenté le volet gauche du diptyque Wilton.

     

    Je vous offre aujourd'hui le volet droit avec : la Vierge à l'Enfant aux anges bleus.

     

    Liviaaugustae

     

     

     

     

     

    « Heureuse es-tu, Sainte Vierge Marie, car de toi s'est levé le soleil de justice, le Christ notre Dieu. »

     

    Antienne de la messe en l'honneur de la Vierge

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    La Vierge à l'Enfant aux anges bleus est le volet droit du célèbre diptyque Wilton, par un anonyme français, vers 1377 ou 1396.Il évoque le mois de mai, le mois de Marie.

     

     

     

    Le volet droit du diptyque (retable à deux volets) présente un fond d'or sur lequel est gravé une profusion de petites croix gothiques : c'est comme une tenture royale devant laquelle se tient debout Notre-dame, simplement vêtue d'azur comme un beau ciel d'été, une couleur elle aussi typiquement gothique, peinte avec du lapis lazuli, pierre précieuse très prisée au Moyen-Âge.

     

    Elle porte un grand voile bleu sur une robe de même teinte que reprennent les aubes des onze anges, tous semblables avec leurs fins visages ni fille ni garçon. C'est comme une livrée céleste, qui procure un éblouissement de beauté, une sorte de reflet du bleu éternel du ciel du Paradis. Seul l'Enfant est drapé d'un tissus d'or. Les anges sont couronnés de roses (cette coutume médiévale est à l'origine du rosaire). Ils portent sur l'épaule gauche la broderie d'un cerf blanc couché, emblème personnel de Richard II d'Angleterre. Un des anges tient la bannière du Ressuscité.

     

    Le sol, vert très foncé, est émaillé de fleurs bleue pâles et rose pâle : un vrai jardinet de paradis tel qu'on les aimait au Moyen-Âge. Cette symphonie de bleus de différentes valeurs, et tous ces visages entourant Jésus rendent cette œuvre envoûtante.

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Les anges adolescents de ce peintre ont des visages empreints de tout le raffinement de l'art gothique.

     

    Marie-Gabrielle Leblanc

     

     

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

     

     

     

     

    En mai, je vous ai présenté les beaux tableaux avec musiciens de Gerrit van Honthorst, aujourd'hui je vous offre ses magnifiques tableaux religieux.

     

    J'aime tout particulièrement ses éclairages.

     

    Liviaaugustae

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Adoration des bergers

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

     

    L'Adoration des bergers

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Jésus devant le grand-prêtre

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Le reniement de Saint Pierre

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Saint Pierre et l'ange

     

     

    Et pour terminer une farandole de Putti...

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Putti et guirlande de fleurs

     

    (images wikipédia)

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    « Salut Porte du Ciel, par toi la Lumière s'est levée sur le monde »

     

    (Hymne Ave Regina Coelorum)

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    La Naissance de la Vierge par le sculpteur baroque Frantz Xaver Schmädl (1747)

     

     

     

    L'église paroissial de Rottembuch en Haute-Bavière est dédiée à la Nativité de la Vierge, fêté le 8 septembre. Elle est célèbre pour son décor baroque en stuc. Le maître-hôtel, dans le style joyeux du baroque bavarois, met en scène Sainte Anne et saint Joachim contemplant leur petite Marie. L'enfant est représentée dans une gloire dorée au-dessus d'une fresque sur laquelle est peint son berceau (dans l'art baroque, une gloire est un motif de nuages et de rayons de lumière entourant un symbole sacré ou un personnage divin).

     

    En haut, deux petits anges dévoilent une coquille contenant des perles emblème de l'Immaculée Conception. A gauche, un autre angelot tient un croissant de lune, attibut de la Vierge Marie dans le livre de l'Apocalypse.

     

    Les Saints parents n'adorent pas leur enfant, mais l'Agneau Divin couché entre eux sur le tabernacle où trônent les trois vertus théologales : de gauche à droite, la charité avec un cœur enflammé, la foi avec une croix, et l'espérance avec une ancre. Anne et Joachim ont pratiqué ces vertus et rendent grâce à Dieu pour la naissance surnaturelle de Marie.

     

    Joachim tient une houlette de berger : il s'était en effet exilé dans la montagne pour faire pénitence, désespéré de ne pas avoir d'enfant et convaincu d'avoir déplu à Dieu. Mais le Seigneur exauça les prières du couple, et un ange vient leur annoncer séparément qu'ils allaient avoir un enfant malgré leur âge avancé. Ils se retrouvèrent à la porte dorée de Jérusalem au de Joachim et ils vécurent à nouveau ensemble.

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    La petite Marie est surmontée de son monogramme, les lettres A et M entrelacées pour Ave Maria.

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    L'Agneau Divin, symbole du Christ depuis que Jean Baptiste l'a appelé ainsi dans l'évangile, est sur le tabernacle et au pied de la croix, résumé de la Rédemption.

     

    Marie-Gabrielle Leblanc

     

     

     


    17 commentaires
  •  

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

     

    L'Adoration des bergers

     

     

     

    Cette étonnante Adoration des bergers, à l'architecture d'une virtuosité étourdissante, compte parmi les quelques exemples de la peinture chrétienne de la Renaissance française, parvenue jusqu'à nous.

     

    Ce tableau peint vers 1525 pour la chapelle du château d'Ecouen du connétable Anne de Montmorency, peut-être par Jean de Gourmont, est une des rares peintures d'église qui n'ont pas été détruites à la révolution (à peine un quart en a été épargnées, dont seulement quelques dizaines du Moyen-Âge). Celle-ci a du intéresser les révolutionnaires par son architecture inspirée de l'antiquité. Elle est au Louvre depuis lors.

     

    C'est dans un décor évoquant l'église Saint-Eustache à Paris pour la nef, et les châteaux de Chambord et de Blois pour les deux escaliers.

     

    Tous les tableaux attribués à Jean de Gourmont, offrent ce décor architectural Renaissance et cette même impression d'étrangeté.

     

    Il est probable que le peintre a seulement voulu faire preuve de virtuosité et introduire une architecture Renaissance dont il était admirateur.

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Au milieu de la nef la Sainte Famille est représentée de façon classique et sage.

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Le plus fascinant dans cette œuvre inclassable, outre le décor architectural se sont les anges. Des myriades d'anges adolescents, enfants ou bébés et une guirlande d'angelots musiciens descend de la voûte.

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Le décor imagine l'escalier de Chambord resté inachevé

     

     

     

    Marie-Gabrielle Leblanc

     

     

     

     


    11 commentaires
  •  

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

     

    Jean Daret Autoportrait (1636)

     

     

     

    Jean Daret est né à Bruxelles en 1614 et mourut à Aix-en-Provence en 1668, c'est un artiste français, originaire des Pays-Bas méridionaux.

     

    IL peint surtout des tableaux à sujets religieux ou mythologiques et grave des eaux-fortes.

     

    • Il y a beaucoup  de ses tableaux dans les églises de Provence, un décor de fresques baroques superbes dans l'escalier d'un hôtel noble du XVIIe siècle à Aix-en-Provence.

    • On trouve aussi ses tableaux à Clermont-Ferrand, au Musée de Marseille

      (Marie-Gabrielle Leblanc)

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Ange Gardien

     

    (Eglise de Simiane-Collongue)

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Le Christ en Croix avec la Vierge saint Pierre et saint Antoine

     

    (Cathédrale Saint-Sauveur à Aix-en-Provence)

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Déploration de Christ à la chandelle

     

    (Beaux-Arts de Marseille)

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    Pieta

     

    (Notre-Dame et Saint-Véran de Cavaillon)

     

     

     

    Regard sur l'art chrétien...

    La Vierge intercédant pour les trépassées

     

    (Eglise du Saint-Esprit à Aix-en-Provence)

     

     

     

     

     

    Un tour dans le Midi s'impose pour aller admirer tous ces chef-d'œuvres !

     

     

     

     

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique