•  

     

     

     

    Regard sur l'art...

     

    Autoportrait

     

    Jean-Baptiste Corot

     

     

     

    Jean-Baptiste Corot, né le 16 juillet 1796 à Paris où il est mort le 22 février 1875, est un peintre et graveur français.

     

    Il passa longtemps pour un peintre amateur qui avait tout loisir de voyager non seulement partout en France, mais aussi en Italie, où il résida à trois reprises. Au cours de ses pérégrinations, il ne cessa de peindre des paysages idylliques, généralement étoffés de petits personnages, selon les règles du paysage classique.

     

    Connu pour sa philanthropie, il est aussi l'un des fondateurs de l'école de Barbizon.

     

     

    Regard sur l'art...

    Souvenir de Coubron

     

     

    Regard sur l'art...

    Souvenir de Mortefontaine

     

     

    Regard sur l'art...

    L'entrée du Port de La Rochelle

     

     

    Regard sur l'art...

    Tivoli ; Les jardins de la villa d'Este

     

     

    Regard sur l'art...

    Vue de Florence depuis les jardins de Boboli

     

     

     

     

    (Texte et images Wikipédia)

     

     

     

     

     

     

    Et dire qu'à son époque Corot était considéré comme un amateur !

     

    Nous aimerions plus de peintres amateurs comme lui...car les trucs que l'on nous présente aujourd'hui qui sont sensés être de l'art sont navrants !

     

    Liviaaugustae

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  

     

    Regard sur l'art...

     

    Le Massacre des innocents (1566)

     

    Poussin

     

     

     

    Le 27 avril 1854, le Duc d'Aumale écrit à son ancien précepteur : « J'ai acheté un très beau Poussin, Le Massacre des innocents... »

     

    En exil depuis 1848, le cinquième fils de Louis-Philippe continue d'étoffer ses collections depuis sa résidence de Twickenham.

     

    C'est ce « très beau Poussin » que le château de Chantilly, dernière demeure du Duc, a décidé de mettre à l'honneur.

     

    La genèse de ce tableau débute en 1325 par une commande du riche mécène Vinzenzo Giustiniani. Natif de Chios, qui a été marqué par un épisode douloureux dans l'histoire de sa famille et de cette île. En 1566, les Turcs enlèvent et massacrent des adolescents ayant refusé de se convertir à l'islam. Ils seront reconnus martyrs par l 'Eglise. D'où le choix de cet épisode biblique par Poussin.Contrairement à ses contemporains, Poussin se concentre sur trois personnages. Cela devient presque le massacre « d'un » innocent.

     

    Les gestes, les couleurs, la composition : tout est d'une extrême violence. Et ce cri poussé par la mère : « Le plus beau cri de toute la peinture dira Bacon, qui reprendra ce thème dans sa série des Têtes).

     

    Et Head II (1949) de Bacon, ainsi que le Charnier (1945) de Picasso font aussi parti de l'exposition qui se tient au Château de Chantilly jusqu'au 7 janvier 2018.

     

     

    Regard sur l'art...

    Le Charnier (1945)

     

    Picasso

     

     

    Regard sur l'art...

    Head II (1949)

     

    Bacon

     

     

     

     

    Si le tableau du Massacre est très violent, il représente au moins quelque chose, j'avoue ne rien comprendre aux deux autres qui l'accompagnent durant cette expo !

     

    Cependant nous remarquons, que si l'on polémique beaucoup sur le « Massacre des saints innocents », on ne parle jamais de ce Massacre-là !

     

    Liviaaugustae

     

     

     


    16 commentaires
  •  

     

     

     

    J'aime beaucoup les dessins et illustrations de cette charmante dame, ils me rappellent les livres d'enfants qui se trouvaient au grenier chez mes grands-parents.

     

    Un petit parfum d'enfance s'en échappe...

     

    Liviaaugustae

     

     

    Regard sur l'art...

    Jessie Willcox Smith (1917)

     

     

     

     

     

    Jessie Willcox Smith est une illustratrice américaine, née le 6 septembre 1863 à Philadelphie, ville dans laquelle elle mourut le 3 mai 1935

     

    Elle est particulièrement connue pour ses dessins dans les magasines de l'époque, le Ladies Home Journal et pour ses illustrations de livres pour enfants.

     

     

    Regard sur l'art...

    Jeux de dames

     

     

    Regard sur l'art...

    Au jardin

     

     

    Regard sur l'art...

    Le matin

     

     

    Regard sur l'art...

    Water babies

     

    littéralement « Bébe d'eau »

     

     

    Regard sur l'art...

    Little red riding hood

     

    Et nous terminons par e petit chaperon rouge

     

     

     

     

     

     

     


    18 commentaires
  •  

     

    Regard sur l'art...

     

    François Rude (1906)

     

    Par Emmanuel Fremiet son neveu.

     

     

     

    François Rude  né le 4 janvier 1748 à Dijon et mort le 3 novembre 1855 à Paris est un sculpteur français, représentatif de la transition entre le néo-classisme et le romantisme, dont il est un des maîtres.

     

     

    Regard sur l'art...

    Jeanne d'Arc écoutant les voix

     

     

    Regard sur l'art...

    Christ crucifié

     

     

    Regard sur l'art...

    Mercure attachant sa talonnière

     

     

    Regard sur l'art...

    Hébé et l'aigle de Jupiter

     

     

    Regard sur l'art...

    L'Amour dominateur du monde

     

     

     

     

     

    Je vous ai présenté hier ce sculpteur français de grand talent découvert seulement hier.

     

    Une de mes revues parlait du 14 juillet notre Fête Nationale, et le citait car il a sculpté l'Arc de Triomphe des Champs-Elysées.

     

    J'ai découvert un grand sculpteur dont on ne parle pas souvent, (Rodin tenant le haut du pavé dans la sculpture chez nous), mais dont les statues magnifiques loin d'être rudes, sont bien au contraire pleines de finesse, de grâce et de charme, comme vous pouvez le constater...

     

    Liviaaugustae

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    11 commentaires
  •  

     

     

     

    Au détour des pages d'une de mes revues, j'ai découvert cet artiste, dont les toiles colorés et vivantes m'ont beaucoup plu.

     

    Son épouse a fait cadeau des toiles laissées par son mari au musée de Deauville et une exposition « Ombres et Lumières » s'y tient à jusqu'au 17 septembre, pour ceux qui ont la chance de pouvoir y aller.

     

    Je vous offre le tableau présenté par ma revue mais vous pourrez admirer sur internet les toiles superbes de ce peintre !

     

    Liviaaugustae

     

     

    Regard sur l'art...

    La Conversation (1929)

     

    André Hambourg

     

     

     

    André Hambourg né à Paris le 4 mai 1909 et mort le 4 décembre 1999, est un peintre figuratif, peintre officiel de la Marine et résistant français.

     

    Lithographe, dessinateur, décorateur, il voyage beaucoup et rapporte de ses séjours de nombreux dessins pour illustrer des ouvrages de bibliophilie, notamment sur la Normandie et ses plages, la Provence et ses marchés et l'Afrique du Nord, dans une symphonie de couleurs chaudes, il fait chanter le soleil et semble avoir relégué Paris au rang de souvenirs

     

    Il partage sa vie entre la côte normande où il possède une maison et Saint-Rémy-de-Provence qui sont ses sujets favoris.

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique